archive-ca.com » CA » C » CCHST.CA

Total: 1309

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • SIMDUT 2015 : Réponses SST
    eCommerce Législation plus Standards Service de gestion des fiches signalétiques Trousse pédagogique AIDE Posez une question Infoligne sécurité Fiches d information Réponses SST Soutien technique FAQ Produits Autorisation de reproduction Aide Page principale Je cherche Apps et logiciels Cours Cours en ligne Bases de données Gestion des fiches signalétiques Balados Affiches et documents infographiques Articles promotionnels Publications Tous les produits et services Page principale Vous êtes dans Accueil Réponses SST Fiches d information Réponses SST Des fiches d information faciles à comprendre présentées sous forme de questions et de réponses couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail des dangers aux maladies en passant par l ergonomie et la promotion de milieux de travail sains PLUS SUR Recherche toutes les fiches d information Recherche RECHERCHE Vous pouvez taper un mot une expression ou poser une question AIDE SIMDUT 2015 Pour obtenir plus d information sur un sujet particulier cliquez sur le titre de document ci dessous SIMDUT 2015 Classes et catégories de dangers SIMDUT 2015 Éducation et formation SIMDUT 2015 Étiquettes SIMDUT 2015 Fiches de données de sécurité FDS SIMDUT 2015 Généralités SIMDUT 2015 Pictogrammes Quoi de neuf Jetez un coup d œil à la rubrique Quoi de neuf pour savoir ce qui a été ajouté ou révisé Besoin d aide Communiquez avec notre Infoligne sécurité Posez une question Qu en pensez vous Comment pouvons nous mieux adapter nos services pour qu ils vous soient plus utiles Communiquez avec nous pour nous en informer Avertissement Bien que le CCHST s efforce d assurer l exactitude la mise à jour et l exhaustivité de l information il ne peut garantir déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables exacts ou à jour Le CCHST ne saurait être tenu responsable d une perte

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/chemicals/whmis_ghs/ (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Numéro de fiche FTSS: 4118125
    de la FTSS 2004 06 01 Actualité Cette fiche signalétique a été fournie au CCHST le 2004 06 14 INFORMATION DU FABRICANT FOURNISSEUR Nom d entreprise PRODUITS LUBRI DELTA INC DONNÉES SÉCURITÉ DES SUBSTANCES Afficher la fiche technique sur la sécurité des substances Il faut utiliser le logiciel gratuit Adobe Acrobat Reader pour afficher ce fichier FTSS en format PDF Issue de février 2009 2009 Centre canadien d hygiène et

    Original URL path: http://www.cchst.ca/products/databases/samples/ftss.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • CCHST : Produits et services: FTSS (fiches signalétiques françaises) - Version imprimable
    Les membres des comités de santé et de sécurité au travail Les rédacteurs de fiches signalétique FS Les spécialistes de la sécurité des produits et des substances Les hygiénistes du travail Les coordonnateurs de la santé de la sécurité et de l environnement Le personnel des Affaires réglementaires Les pompiers et les intervenants en cas d urgence Les infirmiers infirmières et médecins spécialisés en hygiène du travail Chaque document de la base FTSS précise ce qui suit Les propriétés chimiques et physiques des produits Les risques pour la santé Les recommandations en matière de premiers soins Les mesures de protection individuelle Les données sur les incendies et la réactivité Les marches à suivre concernant les déversements et l élimination des matières Le stockage et la manutention Renseignements sur les produits chimiques dans la langue d origine des fabricants et fournisseurs La base de données FTSS n est pas une traduction des FS anglaises L appellation ou le nom même du produit inscrit sur la fiche signalétique française est souvent une expression ou un terme français et par conséquent diffère de l inscription figurant dans la FS anglaise équivalente En ce qui concerne la base FTSS vous pouvez chercher une FS fournie par le fabricant en français et dans certains cas accéder à des FS qui ne sont pas accessibles en anglais Valeur ajoutée Votre abonnement annuel à la base FTSS comprend aussi Les mises à jour mensuelles de la version Web Un service de soutien technique GRATUIT Le bulletin de nouvelles électronique trimestriel Liaison Base de données MSDS MSDS est une vaste base de données réunissant plus de 310 000 fiches signalétiques anglaises obtenues directement de plus de 2000 fabricants et fournisseurs nord américains Service de gestion des fiches signalétiques Le service des gestion est également offert en français et

    Original URL path: http://www.cchst.ca/products/ftss/&print=true (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • CHEMINFO: Hydrogen sulfide
    to an emergency care facility Double bag seal label and leave contaminated clothing shoes and leather goods at the scene for safe disposal Eye Contact GAS If irritation occurs immediately flush the contaminated eye s with lukewarm gently flowing water for 15 20 minutes while holding the eyelid s open Immediately obtain medical attention Any eye contact will also involve significant inhalation exposure See Inhalation above LIQUEFIED GAS Quickly remove victim from source of contamination Immediately and briefly flush eye s with lukewarm gently flowing water until the chemical is removed DO NOT attempt to rewarm Cover both eyes with a sterile dressing DO NOT allow victim to drink alcohol or smoke Quickly transport victim to an emergency care facility Ingestion Ingestion is not an applicable route of exposure for gases First Aid Comments Provide general supportive measures comfort warmth rest Consult a doctor and or the nearest Poison Control Centre for all exposures Some first aid procedures recommended above require advanced first aid training Protocols for undertaking advanced procedures must be developed in consultation with a doctor and routinely reviewed All first aid procedures should be periodically reviewed by a doctor familiar with the material and its conditions of use in the workplace Note to Physicians NOTE Amyl nitrite has been recommended as an antidote to hydrogen sulfide toxicity However its use is controversial as researchers have concluded that it can only be effective within the first few minutes following exposure and may actually slow sulfide removal thereafter 12 A recent review concludes that nitrite therapy although not entirely free of controversy should be considered if the level of medical preparedness and supervision is sufficient to carry out this procedure safely and efficiently 13 SECTION 5 FIRE FIGHTING MEASURES Flash Point Flammable gas Lower Flammable Explosive Limit LFL LEL 4 0 20 62 Upper Flammable Explosive Limit UFL UEL 46 1 62 Autoignition Ignition Temperature 260 deg C 500 deg F 1 60 also reported as 290 deg C 554 deg F 62 Sensitivity to Mechanical Impact Probably not sensitive Stable material Sensitivity to Static Charge Liquid H2S will not accumulate static charge since it has medium to high electrical conductivity 64 The gas can be ignited by a static discharge of sufficient energy Electrical Conductivity 1000 pS m liquid in cylinder at boiling point 65 66 Minimum Ignition Energy 0 068 millijoules 63 66 67 Combustion and Thermal Decomposition Products Sulfur oxides mainly sulfur dioxide water and deposits of sulfur 2 H2S can dissociate at very high temperatures above 850 deg C into hydrogen and sulfur 1 Fire Hazard Summary FLAMMABLE GAS Burns with a pale blue flame Form explosive mixtures with air over a wide range Very low ignition energy Ignites spontaneously at 260 deg C 500 deg F Leaking gas will be initially colder and heavier than air and may hug the ground and travel a considerable distance to a source of ignition and flash back to a leak During a fire irritating toxic sulfur oxides mainly sulfur dioxide may be generated Can accumulate in confined spaces especially in low lying poorly ventilated areas producing a fire toxicity explosion hazard Compressed gas Heat from fire can cause a rapid build up of pressure inside cylinders which may cause explosive rupture and a sudden release of large amounts of flammable gas or may cause cylinder to rocket Extinguishing Media Carbon dioxide dry chemical powder water spray or fog 62 63 Fire Fighting Instructions Extreme caution is required in a fire situation Evacuate area and fight fire from a safe distance or a protected location Approach fire from upwind to avoid extremely hazardous gas and toxic decomposition products For fires involving flammable gases the best procedure is to stop the flow of gas before attempting to extinguish the fire It is extremely dangerous to extinguish the fire while allowing continued flow of the gas The gas could form an explosive mixture with air and reignite which may cause far more damage than if the original fire had been allowed to burn In some cases extinguishing the fire with carbon dioxide or dry chemical powder may be necessary to permit immediate access to valves to shut off the flow of gas However this must be done carefully If it is not possible to stop the flow of gas and if there is no risk to the surrounding area allow the fire to continue burning while protecting exposed materials with water spray to prevent ignition of other combustible materials Gas clouds may be controlled by water spray or fog Isolate containers exposed to heat but not directly involved in the fire and protect personnel Move cylinders containers from fire area if this can be done without risk Handle damaged cylinders with extreme care Otherwise fire exposed containers cylinders tanks or pipelines should be cooled by application of hose streams and this should begin as soon as possible within the first several minutes and should concentrate on any unwetted portions No part of a cylinder should be subjected to a temperature higher than 52 deg C approximately 125 deg F If this is not possible use unmanned monitor nozzles and immediately evacuate the area DO NOT direct water at open or leaking containers or cylinders and take precautions not to get water inside a container or cylinder Reverse flow into cylinder may cause rupture Take care not to block pressure relief valves If possible avoid spraying cold areas of equipment to avoid rapid freezing of water which can result in heavy icing and possible blockage of pressure release valves May cause dense fog reducing visibility For a massive fire in a large area use unmanned hose holder or monitor nozzles if this is not possible withdraw from fire area and allow fire to burn Stay away from ends of tanks but be aware that flying material from ruptured tanks may travel in any direction Withdraw immediately in case of rising sound from venting safety device or any discolouration of tank due to fire After the fire has been extinguished explosive toxic atmospheres may linger Before entering such an area especially confined areas check the atmosphere with an appropriate monitoring device Protection of Fire Fighters Hydrogen sulfide is an extremely toxic flammable gas The combustion products of hydrogen sulfide e g sulfur dioxide are skin contact and inhalation hazards Do not enter without wearing specialized equipment suitable for the situation Firefighter s normal protective clothing Bunker Gear will not provide adequate protection Chemical protective clothing e g chemical splash suit and positive pressure self contained breathing apparatus NIOSH approved or equivalent may be necessary NATIONAL FIRE PROTECTION ASSOCIATION NFPA HAZARD IDENTIFICATION NFPA Health 4 Very short exposure could cause death or major residual injury NFPA Flammability 4 Will rapidly or completely vaporize at atmospheric pressure and normal ambient temperature or readily disperse in air and burn readily NFPA Instability 0 Normally stable even under fire conditions and not reactive with water SECTION 6 ACCIDENTAL RELEASE MEASURES Spill Precautions Evacuate all unprotected personnel from area Evacuate down wind locations Restrict access to area until completion of clean up Ensure clean up is conducted by trained personnel only Wear adequate personal protective equipment Ventilate area Extinguish or remove all ignition sources Notify government occupational and environmental authorities Clean up Liquid H2S Do not touch spilled material Prevent material from entering sewers or confined spaces Stop or reduce leak if safe to do so If not allow liquid to vapourize Gaseous H2S Stop or reduce leak if safe to do so If source of the leak is a cylinder and the leak cannot be stopped safely move the cylinder to a safe place in the open air If possible repair the leak or allow the cylinder to empty SECTION 7 HANDLING AND STORAGE Handling This material is an EXTREMELY FLAMMABLE GAS It can also be a COMPRESSED GAS It is VERY TOXIC INHALATION HAZARD and an EYE IRRITANT This material is also a significant confined space hazard toxicity flammability explosion Liquefied hydrogen sulfide escaping from a cylinder can cause frostbite Before handling it is extremely important that engineering controls are operating and that protective equipment requirements and personal hygiene measures are being followed People working with this chemical must be properly trained regarding its hazards and its safe use Maintenance and emergency personnel should be advised of potential hazards Never work alone with this chemical Another person must be in view at all times and must be equipped and trained to rescue In case of leaks or spills immediately put on a suitable respirator and leave the area until the severity of the release is determined Hydrogen sulfide has very poor warning properties Do not rely on sense of smell If hydrogen sulfide is released immediately evacuate the area Escape type respiratory protective equipment should be available in the work area Immediately report leaks spills or ventilation failures Be aware of typical signs and symptoms of poisoning and first aid procedures Any signs of illness should be reported immediately to supervisory personnel Seek medical attention for all exposures even if an exposure did not seem excessive Symptoms of a severe exposure can be delayed Unprotected persons should avoid contact with this chemical Prevent release of gas into workplace air Closed handling systems for processes involving this material should be used where possible If this is not possible use material in smallest possible amounts in a well ventilated area separate from the storage area Use non sparking and corrosion resistant ventilation systems approved explosion proof equipment and intrinsically safe electrical systems in areas of use Keep aisles and exits free of obstruction Bond and ground all cylinders lines and equipment associated with hydrogen sulfide Eliminate all ignition sources e g sparks open flames static discharge hot surfaces Keep away from heat Post NO SMOKING signs It is very important to keep areas where this material is used clear of other materials which can burn e g cardboard sawdust For large scale operations consider the installation of leak and fire detection equipment along with a suitable automatic fire suppression system Do not use with incompatible materials such as metal oxides and oxidants See Incompatibilities Materials to Avoid section for more information Ensure that storage vessels and pipes are carefully selected and made of appropriate materials see Corrosivity to Metals section Hydrogen sulfide can rapidly corrode many metals Leave cylinder cap on cylinder until cylinder is secured and ready for use Before connecting the cylinder for use make sure that back feed from the system into the cylinder is prevented Always secure cylinders to a wall rack or other solid structure in an upright position Use the appropriate pressure regulator Ensure equipment is compatible with cylinder pressure and contents Follow supplier recommendations Make sure valves on gas cylinders are fully opened when gas is used Open and shut valves at least once a day while cylinder is in use to avoid valve freezing Shut flow off at cylinder valve and not just at the regulator after use Do not heat compressed gas cylinders No part of a hydrogen sulfide cylinder should be subjected to a temperature greater than 52 deg C Do not open cylinder if damaged Do not drop cylinders or permit them to bang against each other Avoid damaging cylinders Do not use cylinders as rollers or for any other purpose than to contain the gas as supplied Regularly check cylinders for evidence of corrosion or leakage Make sure cylinders are labelled clearly Move cylinders by hand truck or cart designed for that purpose Keep empty cylinders under slightly positive pressure Have suitable emergency equipment for fires spills and leaks readily available Practice good housekeeping Maintain handling equipment Comply with applicable regulations Follow handling precautions on Material Safety Data Sheet Storage Store in a cool dry well ventilated area and out of direct sunlight Keep quantity stored as small as possible Keep away from heat static discharge sparks and open flames Bond and ground metal cylinders and storage vessels in storage area No part of a cylinder should be subjected to a temperature greater than 52 deg C Lighted cigarettes matches or any other ignition sources should not be allowed around indoor or outdoor storage areas Post NO SMOKING signs Keep storage area clear of burnable materials e g old rags cardboard Store away from metal oxides and oxidants See Incompatibilities Materials to Avoid section for more information Storage area should be clearly identified clear of obstruction and accessible only to trained and authorized personnel Post warning signs Use a grounded non sparking and corrosion resistant ventilation system approved explosion proof equipment and intrinsically safe electrical systems Keep storage area separate from work areas Store away from work process and production areas elevators building and room exits or main aisles leading to exits This material is heavier and colder than air Leaked gas can accumulate in low areas Do not store below ground level Storage facilities should be made of fire and corrosion resistant materials Special steel or stainless steel suitable for use with hydrogen sulfide can be used for storage vessels and pipes Since hydrogen sulfide in the presence of moisture can react with iron the steel used for hydrogen sulfide storage vessels and pipes must be chosen carefully See Reference 20 for more information Avoid bulk storage indoors Store in isolated fireproof building if possible For large scale storage consider the installation of leak and fire detection equipment along with a suitable automatic fire suppression system Storage tanks for liquid hydrogen sulfide should be equipped with a safety device system Inspect storage area periodically for damage or leaks Inspect all incoming containers to ensure they are undamaged and properly labelled Always check cylinder valve for evidence of damage rust or dirt which may inhibit operation Store cylinders in a secure and upright position with cylinder valve cover on Protect from damage Protect cylinder bottoms from corrosion by keeping the storage area dry Store empty cylinders separate from full ones with valves shut off cap secure and labelled EMPTY or MT Have appropriate fire extinguishers and spill clean up equipment in or near storage area Follow any special instructions for storage on Material Safety Data Sheet e g maximum storage quantities and temperature requirements Comply with all applicable regulations regarding storage of compressed gases and flammable materials SECTION 8 EXPOSURE CONTROLS PERSONAL PROTECTION NOTE Exposure to this material can be controlled in many ways The measures appropriate for a particular worksite depend on how this material is used and on the extent of exposure This general information can be used to help develop specific control measures Ensure that control systems are properly designed and maintained Comply with occupational environmental fire and other applicable regulations Sampling and Analysis Use appropriate instrumentation and sampling strategy location timing duration frequency and number of samples Interpretation of the sampling results is related to these variables and the analytical method Sampling should be carried out by trained personnel Prior to any entry and work in a confined space measure the toxicity flammability and oxygen levels of the air with an appropriate monitoring device Ensure that this testing is conducted by a competent individual OSHA Analytical Methods OSHA METHOD ID 141 OSHA Analytical Methods Manual 2nd ed Part 2 Vol 1 79 Fully validated method Collection on silver nitrate impregnated cellulose filter Analysis of sulfide by differential pulse polarography DPP Detection limits based on 2 L air sample 0 4 ppm qualitative 0 9 ppm quantitative NIOSH Analytical Methods NIOSH METHOD 6013 NIOSH Manual of Analytical Methods 4th ed Vol 2 80 Fully evaluated method Collection on coconut shell activated charcoal sorbent tube Desorption with ammonium hydroxide 0 2M hydrogen peroxide 30 Analysis by ion chromatography IC conductivity detection Estimated detection limit 11 ug Direct Reading Instrumentation Methods of detection in commercially available devices which may be suitable Electrical conductivity analyzer coulometric analyzer colorimetric analyzer ultraviolet and visible light photometer photoionizaton analyzer portable gas chromatograph flame photometric analyzer Colorimetric Detector Tubes Commercially available Engineering Controls Engineering methods to control hazardous conditions are preferred Methods include mechanical ventilation dilution and local exhaust process or personnel enclosure control of process conditions and process modification e g substitution of a less hazardous material Administrative controls and personal protective equipment may also be required Because of the high potential hazard of hydrogen sulfide toxicity flammability and strong offensive odour stringent control measures such as enclosure closed handling system or isolation may be necessary When hydrogen sulfide is formed as a by product of chemical or biological processes local exhaust ventilation with or without process enclosure may be necessary Use a non sparking grounded corrosion resistant ventilation system separate from other exhaust ventilation systems Exhaust through a scrubber directly to the outside Use approved explosion proof equipment and intrinsically safe electrical systems in areas of use For large scale operations consider the installation of leak and fire detection equipment along with a suitable automatic fire suppression system Personal Protective Equipment If engineering controls and work practices are not effective in controlling exposure to this material then wear suitable personal protective equipment including approved respiratory protection Have appropriate equipment available for use in emergencies If respiratory protection is required institute a complete respiratory protection program including selection fit testing training maintenance and inspection Refer to the CSA Standard Z94 4 93 Selection Use and Care of Respirators available from the Canadian Standards Association Rexdale Ontario M9W 1R3 Respiratory Protection Guidelines NIOSH RECOMMENDATIONS FOR HYDROGEN SULFIDE CONCENTRATIONS IN AIR 7 UP TO 100 ppm Powered air purifying respirator with cartridge s to protect against hydrogen sulfide or gas mask with canister to protect against hydrogen sulfide or SAR or full facepiece SCBA EMERGENCY OR PLANNED ENTRY INTO UNKNOWN CONCENTRATIONS OR IDLH CONDITIONS Positive pressure full facepiece SCBA or positive pressure full facepiece SAR with an auxiliary positive pressure SCBA ESCAPE Gas mask with canister to protect against hydrogen sulfide or escape type SCBA NOTE The IDLH concentration for hydrogen sulfide is 100 ppm NOTE Substance reported to cause eye irritation or damage may require eye protection ABBREVIATIONS SAR supplied air respirator SCBA self contained breathing apparatus IDLH Immediately Dangerous to Life or Health NOTE The purpose of establishing an IDLH value is to ensure that the worker can escape from a given contaminated environment in the event of failure of the most protective respiratory protection equipment In the event of failure of respiratory equipment every effort should be made to exit immediately Recommendations apply only to NIOSH approved respirators Eye Face Protection Chemical safety goggles A face shield may also be necessary if there is potential for contact with liquid hydrogen sulfide Skin Protection Chemical protective gloves coveralls boots and or other chemical protective clothing should be worn if there is potential for contact with the liquid A chemical protective full body encapsulating suit and respiratory protection may be required in some operations Have a safety shower eye wash fountain readily available in the immediate work area Resistance of Materials for Protective Clothing Guidelines for hydrogen sulfide 8 RECOMMENDED resistance to breakthrough longer than 8 hours Tychem TM BR LV Tychem TM Responder TM Tychem TM TK NOT RECOMMENDED for use resistance to breakthrough less than 1 hour Tychem TM CPF 3 There is evidence that this material can cause serious skin injury e g corrosion or absorption hazard Resistance of specific materials can vary from product to product Breakthrough times are obtained under conditions of continuous contact generally at room temperature Evaluate resistance under conditions of use and maintain clothing carefully Personal Hygiene Remove contaminated clothing promptly Cut around any clothing which sticks to the skin Keep contaminated clothing in closed containers Discard or launder before rewearing Inform laundry personnel of contaminant s hazards Do not eat drink or smoke in work areas Wash hands thoroughly after handling this material Maintain good housekeeping EXPOSURE GUIDELINES THRESHOLD LIMIT VALUES TLVs AMERICAN CONFERENCE OF GOVERNMENTAL INDUSTRIAL HYGIENISTS ACGIH 2008 Time Weighted Average TLV TWA 10 ppm Short Term Exposure Limit TLV STEL 15 ppm TLV Basis Critical Effect s Irritation CNS central nervous system TLV Proposed Changes NOTICE OF INTENDED CHANGE A reduction of the TLV TWA to 1 ppm and a reduction in the STEL to 5 ppm are proposed TLV Comments NOTE In many jurisdictions exposure limits are similar to the ACGIH TLVs Since the manner in which exposure limits are established interpreted and implemented can vary obtain detailed information from the appropriate government agency in each jurisdiction PERMISSIBLE EXPOSURE LIMITS PELs FINAL RULE LIMITS US OCCUPATIONAL SAFETY AND HEALTH ADMINISTRATION OSHA Time Weighted Average PEL TWA 10 ppm Short Term Exposure Limit PEL STEL 15 ppm NOTE The OSHA PEL Final Rule Limits are currently non enforceable due to a court decision The OSHA PEL Transitional Limits are now in force PERMISSIBLE EXPOSURE LIMITS PELs TRANSITIONAL LIMITS US OCCUPATIONAL SAFETY AND HEALTH ADMINISTRATION OSHA Ceiling Exposure Limit PEL C 20 ppm Transitional Limit PEL Comments Acceptable maximum peak above the acceptable ceiling concentration for an 8 hour shift 50 ppm 10 minutes duration once only if no other measurable exposure occurs These Permissible Exposure Limits are taken from 29 CFR 1910 1000 Table Z 2 EMERGENCY RESPONSE PLANNING GUIDELINES ERPGs AMERICAN INDUSTRIAL HYGIENE ASSOCIATION AIHA 2008 ERPG 1 0 1 ppm ERPG 2 30 ppm ERPG 3 100 ppm The ERPG 1 is the maximum airborne concentration below which it is believed that nearly all individuals could be exposed for up to 1 hr without experiencing other than mild transient adverse health effects or perceiving a clearly defined objectionable odor The ERPG 2 is the maximum airborne concentration below which it is believed that nearly all individuals could be exposed for up to 1 hr without experiencing or developing irreversible or other serious health effects or symptoms which could impair an individual s ability to take protective action The ERPG 3 is the maximum airborne concentration below which it is believed that nearly all individuals could be exposed for up to 1 hr without experiencing or developing life threatening health effects NOTE Users of the ERPG values are strongly encouraged to consult the documentation before use SECTION 9 PHYSICAL AND CHEMICAL PROPERTIES Molecular Weight 34 08 Conversion Factor 1 ppm 1 4 mg m3 1 mg m3 0 717 ppm at 25 deg C calculated Physical State Gas Melting Point 85 5 deg C 122 deg F 1 65 Boiling Point 60 3 deg C 76 6 deg F 1 65 Relative Density Specific Gravity Not applicable gas Solubility in Water Slightly soluble 398 mg 100 g at 20 deg C 1 290 mL 100 mL at 20 deg C 2 Solubility in Other Liquids Very soluble in alkanolamines soluble in ethanol methanol acetone diethyl ether glycerol glycol ethers N methylpyrrolidone propylene carbonate gasoline kerosene carbon disulfide and crude oil moderately soluble in hexane and benzene 1 2 Coefficient of Oil Water Distribution Partition Coefficient Log P oct 1 38 experimental 70 pH Value Not applicable gas 4 1 0 1N aqueous solution 61 Acidity Anhydrous hydrogen sulfide gas is practically non acidic Water solutions are weakly acidic 1 20 Viscosity Dynamic Not applicable Surface Tension Not applicable Vapour Density 1 177 at 21 1 deg C and 101 3 kPa air 1 58 Vapour Pressure Absolute vapour pressure in cylinder 1823 3 kPa abs 18 atm at 21 1 deg C 60 also reported as 1814 kPa 17 9 atm at 20 deg C 1 Vapour Pressure at 50 deg C 3553 3 kPa 35 1 atm at 50 deg C from experimentally derived coefficients 65 Saturation Vapour Concentration Not applicable gas Evaporation Rate Not applicable gas Henry s Law Constant 8 67 X 10 2 Pa m3 mol cited as 8 56 X 10 3 atm m3 mol at 20 deg C 71 log H 0 45 dimensionless constant calculated Critical Temperature 100 4 deg C 212 7 deg F 1 65 Critical Pressure 9006 9008 kPa 88 9 atm 1 60 Other Physical Properties TRIPLE POINT 85 5 deg C 122 deg F at 23 2 kPa 20 SECTION 10 STABILITY AND REACTIVITY Stability Normally stable Hazardous Polymerization Will not occur Incompatibility Materials to Avoid NOTE Chemical reactions that could result in a hazardous situation e g generation of flammable or toxic chemicals fire or detonation are listed here Many of these reactions can be done safely if specific control measures e g cooling of the reaction are in place Although not intended to be complete an overview of important reactions involving common chemicals is provided to assist in the development of safe work practices Hydrogen sulfide H2S is a strong reducing agent and is highly reactive 1 20 60 METAL OXIDES e g barium peroxide chromium trioxide copper oxide lead dioxide manganese dioxide nickel oxide silver oxides and sodium peroxide may ignite on contact 63 72 73 RUST H2S may ignite if passed through rusty iron pipes 72 73 OXIDANTS e g bromine pentafluoride copper chromate fluorine lead hypochlorite fuming nitric acid and sodium peroxide ignite on contact Chlorine trifluoride and dichlorine oxide explode on contact 63 72 73 OXYGEN mixtures are explosive between 280 and 360 deg C extensive self heating occurs 72 73 SODIUM melts and ignites in the presence of moist H2S 73 COPPER POWDER may ignite and explode 63 72 73 TUNGSTEN finely divided tungsten glows red hot in a stream of H2S 72 73 SODA LIME or SODIUM AND POTASSIUM HYDROXIDES exothermic reaction accompanied by incandescence in the presence of air may result in a violent explosion 63 72 73 ACETALDEHYDE reaction can be violent 63 SILVER FULMINATE explodes violently at room temperature 72 73 4 BROMOBENZENEDIAZONIUM CHLORIDE forms an explosive compound 63 72 73 Hazardous Decomposition Products None reported Conditions to Avoid Flames sparks static discharge heat and other ignition sources Corrosivity to Metals H2S is corrosive to some metals under some conditions e g moisture and temperature Wet or moist H2S is corrosive to copper brass bronze cast iron types 1010 and 1020 carbon steel 100 concentration at temperatures of 21 65 5 deg C 70 150 deg F lead Monel and 400 series stainless steels 61 74 76 It has been reported that wet H2S can corrode carbon steel at corrosion rates that can exceed 2 5 mm year depending on temperature and concentration sulfide stress cracking and hydrogen embrittlement may occur 1 20 61 75 Wet H2S is not corrosive to types 3003 and Cast B 365 aluminum high nickel cast iron Ni Resist high silicon cast iron 300 series stainless steels nickel based alloys like Inconel and Incoloy at room temperature 61 74 75 76 It is not corrosive at high temperatures up to 150 deg C to Incoloy tantalum and titanium 75 Anhydrous dry H2S is corrosive to ductile cast iron copper silicon copper aluminum bronze and silicon bronze 61 74 75 Dry H2S can severely attack carbon steel at temperatures greater than 260 deg C 1 Dry H2S is not corrosive to types 1075 and 1095 carbon steel stainless steel types 305 446 and Carpenter 20 Cb 3 types 3003 and 6061 T6 aluminum nickel and nickel based alloys at room temperature 60 61 74 75 It is not corrosive at high temperatures up to 315 deg C to types 316 and 317 stainless steels chromium molybdenum alloy steels high nickel cast iron Ni Resist Monel and tantalum 1 75 Corrosivity to Non Metals Dry H2S can attack plastics like nylon and polyurethane and elastomers like Viton A chlorinated polyethylene hard rubber polyacrylate and silicone VMQ 68 74 77 Wet H2S can attack plastics like acetal nylon and polyurethane and elastomers like Viton A chlorinated polyethylene natural rubber soft rubber isoprene Nitrile Buna N NBR styrene butadiene SBR polyacrylate polyurethane and silicone VMQ 68 74 77 Dry and wet H2S do not attack plastics like chlorinated polyvinyl chloride CPVC Teflon and other fluorocarbons like Kynar PVDF polyethylene polypropylene polystyrene polyvinyl chloride PVC and elastomers like ethylene propylene ethylene propylene diene chloroprene Butyl rubber isobutylene isoprene Hypalon chloro sulfonyl polyethylene CSM neoprene and ethylene vinyl acetate 68 74 77 SECTION 11 TOXICOLOGICAL INFORMATION LC50 rat 444 ppm 4 hour exposure 10 LC50 mouse 335 ppm 4 hour exposure cited as 673 ppm 1 hour exposure 3 LC50 rat 415 ppm 4 hour exposure cited as 587 ppm 2 hour exposure 40 LC50 rat 501 ppm 4 hour exposure 40 LC50 rat 410 ppm 4 hour exposure cited as 335 ppm 6 hour exposure 40 All rats that died had fluid build up in the lungs pulmonary edema 40 Eye Irritation Hydrogen sulfide H2S gas is irritating to the eyes Eye irritation was reported in rats exposed to 35 65 ppm for 4 8 hours and to 310 ppm for 2 3 minutes Dogs exposed to 103 ppm for 4 8 hours or to 350 ppm for 2 30 minutes had tearing lachrymation 86 Exposure of dogs cats rabbits and guinea pigs to 50 100 ppm for several hours or days caused tearing and reversible damage to the cells on the outer layer of the eye 17 unconfirmed Rats exposed to approximately 1300 ppm for 10 minutes or approximately 54 ppm for 3 hours developed lesions of the cornea 2 unconfirmed Effects of Short Term Acute Exposure Inhalation In LC50 studies the range of concentrations causing death is very small indicating that H2S has a very steep dose response curve For example a 4 hour exposure to 400 ppm killed 3 10 rats 500 ppm killed 8 10 rats and 600 ppm killed 10 10 rats 10 Exposure of rats to 35 65 ppm continuously for 100 hours produced eye and nose irritation Rats exposed to 100 140 ppm showed respiratory distress from 8 hours onwards and some died at 18 48 hours With concentrations of 310 350 ppm or 190 240 ppm respiratory distress was observed in rats within 30 60 minutes Some animals exposed to 310 350 died from one hours onwards while animals exposed to 190 240 ppm died at 8 18 hours Exposure of two monkeys to 500 ppm produced unconsciousness and death in one animal within 35 minutes The other monkey became unconscious and was removed from exposure after 22 minutes It regained consciousness approximately 2 5 hours later but showed incoordination reduced activity and loss of appetite for the following ten days when the study was terminated Exposure of rabbits to 470 ppm and 750 ppm caused fluid build up in the lungs bleeding of internal organs convulsions collapse and death between 4 5 and 6 5 hours Exposure to 750 1000 ppm has produced unconsciousness and death in several animal species within a few minutes In general sensitivity to the effects of H2S is similar in most animal species 26 unconfirmed Male rats were exposed to 0 10 30 or 80 ppm whole body 0 30 and 80 ppm nose only or 0 30 80 200 or 400 ppm nose only for 3 hours day for 5 days Learning and memory were not impaired with exposures up to 80 ppm Exposure to 400 ppm did impair acquisition and retention This may have been due to decreased motor activity and body temperature also observed in animals exposed to greater than 80 ppm 23 Male rats were exposed to 0 30 80 200 or 400 ppm nose only for 1 or 5 days 3 hr d A dose related increase in cell death necrosis in the olfactory epithelium was seen for single or multiple exposures to 80 ppm and higher The olfactory epithelium was completely regenerated 6 weeks after treatment although some abnormalities e g small cysts were still noted 91 Skin Contact Two studies indicate limited potential for H2S gas to be absorbed very slowly through the skin Exposure of approximately one half of the body area to pure H2S was lethal to two guinea pigs within 45 minutes but was without effect in a dog Precautions were taken to prevent inhalation exposure 42 In rabbits whole body exposure excluding head of moist skin to H2S gas resulted in the detection of sulfides in expired air Two of three exposed rabbits died 41 Effects of Long Term Chronic Exposure Inhalation exposure to 30 ppm or above has produced signs of irritation of the nasal passages including sensory neuron loss in male rats in rats and mice for 10 13 weeks Increased bronchial responsiveness was observed in individual rats exposed to 1 100 ppm for 5 weeks Subtle evidence of mild brain dysfunction was observed in male rats exposed to 125 ppm for 11 weeks Inhalation Male rats exposed to 0 10 30 or 80 ppm for 10 weeks showed lesions in the olfactory mucosa at 30 and 80 ppm The lesions consisted of sensory neuron loss and increased cell growth in the olfactory region of the nasal cavity 37 49 A subsequent study indicates that H2S exposure damages most cell types in the olfactory epithelium but there is probably a slower rate of replacement of the olfactory neurons 91 Studies exposing rats to up 0 10 1 30 5 or 80 ppm for 90 days showed significant reductions in weight gain in males and females exposed to 80 ppm and reduced brain weight in males exposed to 80 ppm No other abnormalities were noted Mice exposed in a similar experiment showed inflammation of the nasal passages at 80 ppm 5 15 33 Rats exposed to 0 1 10 or 100 ppm for 5 weeks showed no significant respiratory effects except individual animals in all exposure groups showed a significant increase in bronchial responsiveness 24 25 unconfirmed Male rats were repeatedly exposed to 125 ppm for up to 11 weeks to evaluate potential effects on learning and memory Exposure to H2S did not produce any obvious signs of eye irritation respiratory distress behavioural dysfunction or impaired consciousness There was however subtle evidence of a mild brain dysfunction 27 Rats exposed to 14 28 ppm for 4 months developed dose dependent lesions of the thyroid gland However no hormonal assays were done so it cannot be concluded that there were functional changes 2 unconfirmed This study is not available in English therefore cannot be evaluated Teratogenicity Embryotoxicity and or Fetotoxicity No significant developmental effects were observed in rat studies with inhalation exposures of up to 100 ppm Studies designed to evaluate subtle changes in blood or brain biochemistry have shown some effects in the pups The clinical significance of some of the changes is not known Sometimes the pup effects were observed in the presence of biochemical changes in the mothers In other cases maternal toxicity was not evaluated 36 45 46 47 56 No conclusions can be drawn based on the other limited studies available 4 38 Rats were exposed to 0 20 50 75 ppm from day 6 of pregnancy to postnatal day 21 Maternal food intake was reduced during the first 4 days of exposure to 50 ppm and for the first 8 days of exposure to 75 ppm The cholesterol content of maternal livers and brains was elevated at 75 ppm There were no significant differences in length of gestation litter size pup birth weight male to female pup ratio or viability 44 In a preliminary study rats 8 9 group were exposed to 0 50 100 or 150 ppm during days 6 20 of pregnancy Maternal weight gain was significantly reduced at 150 ppm Pup body weight was reduced slightly but significantly in all exposure groups In a follow up experiment 23 females were exposed to 100 ppm on days 6 20 of pregnancy Neither maternal toxicity nor any adverse effects on the developing fetuses were observed 43 Rats were exposed to 0 10 30 or 80 ppm for 2 weeks prior to breeding Exposures continued during a 2 week mating period and then from days 0 19 of pregnancy Exposure of dams

    Original URL path: http://www.cchst.ca/products/databases/samples/cheminfo.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • CCHST : Produits et services: «CHEMINFO» - Version imprimable
    à plus de 1 700 produits chimiques importants utilisés au travail Le profil de chaque produit chimique présente Une évaluation et une description détaillées des risques pour la santé des risques d incendie et des risques de réactivité Des mesures de maîtrise des risques pertinentes Les classifications des risques notamment celles utilisées par le SIMDUT l OSHA et l Union européenne UE Des recommandations sur les pratiques de travail sécuritaires la manutention et le stockage l équipement de protection individuelle les rejets accidentels de produits les premiers soins La base de données CHEMINFO convient parfaitement aux utilisateurs suivants Les employés qui travaillent avec des produits chimiques Les membres des comités de santé et de sécurité au travail Les rédacteurs les utilisateurs et les évaluateurs de FS Les spécialistes de la sécurité des produits Les hygiénistes du travail Les toxicologues Les pompiers et les intervenants d urgence Les infirmiers les infirmières et les médecins spécialisés en hygiène du travail Utilisez la base de données CHEMINFO pour Effectuer une évaluation des risques au travail Préparer des outils de formation axés sur les produits chimiques pour respecter votre obligation d informer les employés des risques présents évaluer les renseignements fournis sur les FS Rédiger des FS élaborer des programmes de protection respiratoire et d autres programmes relatifs à l EPI Aider les intervenants d urgence élaborer des programmes de premiers soins et des programmes de soins médicaux L abonnement à la base CHEMINFO comprend Un service de soutien technique GRATUIT Le bulletin de nouvelles électronique bimestriel Liaison Le service de notification des changements apportés aux produits chimiques Service de gestion des fiches signalétiques La base CHEMINFO est offerte dans le cadre du Service de gestion des fiches signalétiques qui vous donne accès à une collection personnalisée de FS adaptée à votre milieu de

    Original URL path: http://www.cchst.ca/products/cheminfo/&print=true (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • CCHST : Produits et services: The CHEMINFO Story – 'Of Substance'
    2 qui est composé d un mélange de deux formes isométriques alpha méthoxy 1 propanol 2 numéro du CAS 107 98 2 et bêta méthoxy 2 propanol 1 numéro du CAS 1589 47 5 Puisque l isomère alpha est favorisé durant la préparation et constitue donc la majeure partie du produit final cet isomère est également appelé de manière très générale éther de propylèneglycol et de monométhyle dans bon nombre de documents Étant donné que les isomères alpha et bêta ont un taux de toxicité différent il est nécessaire de déterminer la composition du mélange et de faire la distinction entre les isomères Dans le cas présent il est très important de trouver les synonymes précis et les numéros du CAS pour les composés chimiques ou les isomères pertinent Étape 2 Préparez une stratégie initiale Une fois que les paramètres d identification pour un produit chimique ont été trouvés il est possible de combiner les termes en un seul énoncé de recherche au moyen de l opérateur booléen OR OU Cela peut sembler difficile mais une recherche de ces termes séparément entraînera l obtention de résultats répétitifs entre les bases de données et dans une même base de données Au bout du compte vous devrez examiner un plus grand nombre de résultats de recherche qu il est nécessaire En raison de la nature imprécise et complexe des synonymes et des noms commerciaux qui peuvent être utilisés pour définir une seule substance il est beaucoup plus efficace et précis de faire une recherche au moyen du numéro de registre CAS L emploi du numéro CAS permet d éliminer la nécessité de déterminer la forme et le nom d un synonyme qui a été utilisé par un auteur ou un fournisseur de renseignements Cependant si vous limitez votre recherche d un composé chimique au numéro de registre CAS vous omettez un grand nombre de références qui ne contiennent pas les numéros du CAS ou pour lesquelles le numéro a été oublié ou écrit de manière erronée de même que les sources qui n utilisent pas le numéro de manière systématique Il est donc nécessaire d effectuer une recherche de synonymes et parfois de noms commerciaux ou de dénominations spéciales de façon à obtenir les meilleurs résultats possible Bien sûr si vous faites une recherche de tous les termes possibles d une substance vous obtiendrez un plus grand nombre de résultats Par exemple une recherche d informations sur l isopropylamine qui n inclut qu un seul de ses noms chimiques ne permettra pas d obtenir les documents qui font référence à cette substance sous un de ses synonymes comme propan 2 amine ou MIPA Il faut aussi tenir compte des différences de graphie et de terminaison p ex si le terme est écrit au singulier ou au pluriel La longueur de la liste des synonymes sera déterminée par l exhaustivité des recherches que vous voulez obtenir Reportez vous au chapitre 3 pour obtenir de plus amples renseignements sur l élaboration d une stratégie de recherche Étape 3 Effectuer une recherche préliminaire Il est préférable de commencer par une recherche préliminaire étendue plutôt que par une recherche très précise En effet il est plus efficace de raffiner une recherche générale que d élargir une recherche qui au départ était très limitée Une fois que vous aurez une bonne idée de la qualité et de la quantité volume et distribution de renseignements pertinents sur la toxicité d un composé chimique vous pourrez étendre ou réduire votre recherche selon vos besoins Des techniques vous permettant de modifier votre stratégie de recherche pour obtenir les résultats voulus seront exposées dans le prochain chapitre de cette série Malheureusement étant donné que bon nombre de composés chimiques ont en commun des parties ou des fragments du nom du composé chimique que vous cherchez un mauvais assortiment peut mener à un nombre élevé de résultats non pertinents Par exemple une recherche sur le composé chimique éthylèneglycol donnera des occurrences sur les éthers de l éthylèneglycol p ex l éther monoéthylique de l éthylèneglycol ainsi que sur d autres produits chimiques dont le nom contient ce fragment Le nombre de résultats de recherche non pertinents est également augmenté par l extraction d études pouvant examiner les effets de cette substance chimique particulière comme composante d un mélange ou produit formulé et ou ayant pu être répertoriées d après ce produit chimique parce qu elles utilisaient celui ci comme solvant ou substrat Il est donc essentiel de procéder à un examen attentif et de vérifier la pertinence des résultats de vos recherches par rapport au produit chimique visé De plus une recherche dans de nombreuses bases de données entraînera l obtention de résultats répétitifs entre les bases de données et dans une même base de données Cela nécessitera l identification et la suppression des résultats redondants Il ne faut donc pas oublier que le nombre initial de résultats ne reflète pas nécessairement la quantité de documents disponibles sur un produit chimique en particulier L exécution d une recherche préliminaire vous aidera à déterminer s il est nécessaire d affiner davantage votre stratégie de recherche Si un nombre relativement restreint de citations sont extraites par suite d une recherche préliminaire il peut être encore plus efficace de parcourir rapidement chacune d elle plutôt que de tenter de préciser la recherche Conclusion Même s il n y a pas de marche à suivre exacte il est important de comprendre le processus de recherche documentaire et de bien planifier votre recherche Dans l élaboration de votre stratégie de recherche pour un produit chimique en particulier l objectif ultime est de trouver les renseignements les plus pertinents disponibles et ce avec la plus grande efficacité et sans compromettre la qualité ou la portée de votre recherche Le chapitre 3 de CHEMINFO expose les techniques et les stratégies pour préciser davantage une recherche permettant ainsi d affiner de façon efficace une recherche ayant donné un grand nombre de résultats ou encore d étendre une recherche ayant donné peu ou pas de résultats Chapitre trois Effectuer des recherches dans une base de données bibliographiques une recherche améliorée Il est essentiel de déterminer toutes les données pertinentes sur la toxicité afin de faire une évaluation juste des risques possibles d un produit chimique sur la santé Dans la plupart des cas effectuer une recherche dans des bases de données bibliographiques choisies est la méthode la plus efficace pour repérer des documents originaux publiés La règle d or est d utiliser une méthode de recherche qui permet d obtenir le plus de citations pertinentes possibles sinon toutes et le moins de citations non pertinentes possibles Le présent article examine la façon d obtenir un juste équilibre entre une recherche trop restrictive qui exclut des renseignements importants et une recherche trop étendue qui donne de nombreux résultats ou de nombreuses occurrences difficiles à gérer Techniques d amélioration d une recherche documentaire Des directives explicites doivent être établies afin de déterminer les types de documents qui permettront de trouver les réponses recherchées La valeur d un document particulier dépendra entre autres des facteurs suivants le degré de spécificité de la question posée ou du problème à résoudre p ex voulez vous effectuer une évaluation exhaustive des effets d un produit chimique sur la santé ou vous concentrer sur un effet précis tel que la cancérogénicité la quantité d informations déjà disponibles et leur qualité le temps et les coûts possibles associés à l obtention de l information Une fois que vous avez précisé le type d information que vous cherchez vous pouvez cibler votre méthode de recherche et la perfectionner à l aide de critères spécifiques A Critères non spécifiques au sujet La technique la plus simple pour réduire le nombre de résultats de recherche consisterait à limiter votre recherche au moyen de paramètres spécifiques non liés au sujet tels que La langue de publication certains documents peuvent n être disponibles que dans des langues étrangères Dans certains cas il peut être nécessaire de faire traduire un document La langue de publication certains documents peuvent être disponibles seulement dans des langues étrangères Dans certains cas il peut être nécessaire de faire traduire un document L année de publication concentrez la recherche sur une période précise voulez vous des informations récentes ou des données historiques Type de publication ou de document vous voudrez peut être concentrer votre recherche sur les revues de haute qualité Remarque Soyez prudents lorsque vous utilisez des critères pour limiter votre recherche B Critères spécifiques au sujet Mots clés Vous pouvez limiter votre recherche à un sujet particulier afin d extraire un nombre raisonnable de documents plus facile à gérer Par exemple si vous ne voulez obtenir que des études qui portent sur un effet toxicologique précis p ex mutagénicité mais que vous ne voulez pas tout ce qui a été publié sur les effets du produit chimique sur la santé il est pratique d utiliser une méthode de recherche qui permet d extraire seulement le type d information voulu Afin d améliorer votre méthode de recherche vous devez à partir des résultats d une recherche exhaustive dresser la liste des mots ou groupes de mots qui figurent le plus souvent dans les titres ou les résumés des citations les plus pertinentes L utilisation de ces mots et groupes de mots clés dans votre méthode de recherche améliorée vous aidera à extraire les citations les plus pertinentes Par exemple si vous cherchez des renseignements sur les effets mutagènes de l acrylonitrile votre méthode de recherche devrait comprendre de l information permettant d identifier le produit synonymes numéro de registre CAS ainsi que de la terminologie spécifique à la toxicologie génétique p ex mutagène chromosome ADN Si vous utilisez ces exemples votre stratégie de recherche pourrait ressembler à ceci acrylonitrile OR OU 107 13 1 OR OU cyanoéthylène AND ET mutagène OR OU chromosome OR OU ADN Certaines bases de données bibliographiques utilisent des mots clés comme filtres Par exemple le filtre de sujet toxicologie de PubMed restreint la recherche aux résultats liés à la toxicologie Veillez à ce que la recherche que vous lancez soit la plus inclusive possible Prenez soin d inclure des mots clés courants qui figureraient vraisemblablement dans les documents que vous voulez trouver Si vous omettez d inclure un mot clé ou un synonyme important il est probable que vous n obtiendrez pas certains renseignements utiles Vedettes matières De nombreuses bases de données bibliographiques indexent les articles au moyen d un vocabulaire contrôlé Les vedettes matières de la National Library of Medicine s Medical MeSH qui sont incluses dans PubMed en sont un exemple ainsi que certains sous répertoires TOXLINE En incorporant ces mots clés dans votre recherche tous les articles sur le sujet en question seront extraits peu importe les mots utilisés par l auteur dans l article original Consultez le guide d utilisateur pour vous aider à mettre au point une méthode de recherche appropriée à la base de données dans laquelle vous faites vos recherches Pour obtenir plus de renseignements sur l utilisation de MeSH consultez le site Web suivant http www nlm nih gov mesh L indexation limite parfois la recherche particulièrement en ce qui concerne les renseignements historiques Par conséquent il vaut mieux utiliser une combinaison de méthodes telles que la recherche par vedettes matières de MeSH et les mots clés généralement utilisés Options de recherche et opérateurs Les bases de données sont conçues à partir de champs de façon à ce que le même type d information p ex auteur titre résumé CAS paraisse au même endroit dans les documents repérés Vous pouvez utiliser cette structure de base de données pour vous aider lorsque vous lancez vos recherches La recherche d un mot clé précis parmi tous les champs permet d extraire le maximum de résultats mais cette méthode donne également un grand nombre de résultats non pertinents Essayez de limiter votre recherche par mot clé à un champ ou à un index particulier p ex résumé titre mots clés Par exemple si vous cherchez monoxyde de carbone dans le champ Titre vous augmentez les chances d obtenir des articles qui portent spécifiquement sur ce produit plutôt que sur son utilisation dans d autres contextes p ex comme produit dérivé Consultez la rubrique d aide des bases de données que vous utilisez pour voir la façon dont les champs sont structurés et pour savoir comment faire une recherche par champ Par exemple pour obtenir de l information sur la façon de lancer une recherche par champ dans PubMed reportez vous à la rubrique Search Field Descriptions and Tags dans l aide de PubMed à l adresse suivante http www ncbi nlm nih gov books NBK3827 pubmedhelp Search Field Descrip De plus les opérateurs OR OU AND ET et NOT NON peuvent être combinés aux termes de recherche appropriés pour cibler les études qui vous intéressent comme dans l exemple de l acrylonitrile plus haut Cette technique est particulièrement utile lorsqu il existe de nombreux renseignements sur un sujet Les effets toxicologiques spécifiques de certains produits chimiques ont peut être été largement étudiés alors qu il y a peu ou pas d informations sur d autres effets Autre exemple beaucoup d informations sont disponibles sur les propriétés irritantes de la peau d un détergent à base de sulfate sodique de lauryle propriétés qui sont très bien documentées comparativement à d autres Afin de repérer facilement d autres types d informations et de réduire le nombre de documents extraits vous devrez peut être éliminer les études qui se concentrent sur l irritation de la peau au moyen de l opérateur NOT NON Vous devrez toutefois être vigilant lorsque vous utilisez l opérateur NOT NON pour éviter d exclure certains résultats pertinents si le mot non voulu est utilisé dans un contexte non pertinent ou inattendu Sélection d une base de données ou d un sous répertoire Pour repérer de l information il est bon de comprendre quelles bases de données ou quels sous répertoires sont les plus susceptibles de fournir le maximum de résultats pertinents Comme les bases de données bibliographiques importantes telles que PubMed répondent aux besoins d un large éventail d utilisateurs les risques d extraire de nombreux résultats non voulus sont élevées Par conséquent vous pouvez obtenir les meilleurs résultats de recherche et les résultats les plus pertinents si vous limitez votre recherche à une base de données spécialisée plus petite ou à un sous répertoire axée sur le sujet tel que le sous répertoire EMIC Environmental Mutagen Information Centre de TOXLINE lequel renferme des informations sur la toxicité génétique Détails et méthodologie de l étude D autres critères d inclusion ou d exclusion dans le cadre d une recherche peuvent comprendre les groupes d âge enfants ou adultes les études sur les animaux vs les humains les études in vivo vs in vitro ou les voies d exposition p ex orale vs intraveineuse Par exemple pour CHEMINFO toutes les études concernant des voies d exposition qui ne sont pas pertinentes au travail p ex voie intraveineuse sont exclues Malheureusement des détails tels que la méthodologie de l étude ne sont pas toujours inclus dans les renseignements bibliographiques Par conséquent il se peut que vous deviez lire l article en entier de manière à intégrer de tels critères d exclusion Portée Parfois peu importe le degré de précision de votre recherche vous pourriez quand même devoir examiner attentivement des milliers de résultats pertinents Dans ce cas il est utile de choisir les articles bien dirigés et exhaustifs à partir desquels il est possible de déterminer les données de recherche de la meilleure qualité Par exemple lorsqu il existe un nombre impressionnant de documents pertinents sur un produit chimique étudié en profondeur comme le benzène le personnel de CHEMINFO met de côté temporairement les résultats de recherche et utilise des revues crédibles et reconnues à l échelle internationale comme le Chemicals Screening Information Dataset SIDS for High Volume Chemicals publié dans le cadre du PNUE ou les rapports d évaluation des risques RAR de l Union européenne UE afin de trouver les articles clés Dans la mesure du possible le personnel de CHEMINFO peut obtenir et examiner en détail des articles originaux afin d appuyer les conclusions et les décisions concernant la classification ou pour résoudre ou mieux comprendre les questions controversées ou complexes Une fois que l examen a permis de déterminer les renseignements qui sont disponibles et que les études clés ont été passées en revue vous pouvez mener des recherches supplémentaires très précises afin de trouver de nouveaux renseignements des renseignements manquants ou des renseignements qui n ont pas été évalués adéquatement En conclusion il faut garder à l esprit qu une méthode de recherche efficace pour un produit chimique peut ne pas s appliquer à un autre produit Dans tous les cas il est essentiel d évaluer soigneusement l ensemble des résultats obtenus lors de votre recherche préliminaire À partir de là vous pouvez utiliser une méthode de recherche approfondie spécifique au produit chimique qui vous intéresse et aux aspects abordés dans les résultats obtenus Peu importe la stratégie que vous adoptez prenez soin de consigner la démarche que vous avez suivie pour déterminer et sélectionner les informations De cette façon la recherche pourra servir de nouveau à l avenir le cas échéant Des détails supplémentaires sur la façon de mettre en pratique une méthode de recherche fondée sur les preuves afin d évaluer les études portant sur l évaluation des risques pour la santé paraîtront dans le chapitre 4 Évaluation de l information sur la toxicologie et la santé humaine Chapitre quatre Évaluation de l information sur la toxicité animale Il existe une multitude d études de toxicité animale qui nous aident à comprendre comment les produits chimiques affectent les personnes qui y sont exposées au travail En fait un grand nombre de systèmes de réglementation utilisés pour évaluer et classer les risques potentiels pour les humains sont en grande partie fondés sur des données concernant la toxicité animale p ex essais de létalité aiguë DL50 essais d irritation de la peau et des yeux et études de carcinogénicité Plusieurs facteurs doivent être pris en considération durant l analyse des études de toxicité animale et l évaluation de leur pertinence à l égard du produit chimique en question et de la santé et de la sécurité au travail Parmi ces facteurs notons la substance étudiée la voie d exposition les doses utilisées les animaux ou espèces animales sélectionnés en vue de l étude le recours à des groupes témoins le nombre d animaux par groupe et la durée de l exposition et de la période d observation Identification de la substance étudiée Il est important d identifier correctement la substance en question afin de déterminer si les résultats de l étude s appliquent au produit chimique ou au mélange qui vous intéresse Bien qu on soit porté à croire que cette tâche ne consiste qu à vérifier la correspondance des noms ce n est pas toujours le cas Comme il est indiqué au chapitre 2 à titre d exemple la dénomination chimique générique éther monométhylique du propylène glycol désigne de façon générale deux formes isomères différentes de ce produit chimique les isomères alpha et bêta Des études menées sur des animaux ont montré que l isomère alpha 1 méthoxy 2 propanol numéro de registre CAS 107 98 2 n est pas tératogène contrairement à l isomère bêta 2 méthoxy 1 propanol numéro de registre CAS 1589 47 5 Les produits commerciaux sont principalement constitués de l isomère alpha Une recherche sur la dénomination générique éther monométhylique du propylène glycol donne des études qui traitent d un ou de l autre des isomères Il faut donc prendre soin de vérifier lequel des isomères a été étudié en examinant les synonymes employés par l auteur le numéro de registre CAS identificateur unique et les propriétés physiques La présence d impuretés ou d additifs peut également fausser les résultats d une étude toxicologique Par exemple on ajoute souvent des inhibiteurs aux produits chimiques instables Dans le cas de l acrylamide on se sert de sels de cuivre Or il a été établi que certains sels de cuivre provoquent une sensibilisation de la peau Par conséquent des résultats positifs à un test de sensibilisation cutanée effectué à l aide d acrylamide inhibée ne permettent pas de prouver que l acrylamide est un agent de sensibilisation de la peau à moins qu il soit possible d exclure l utilisation de sels de cuivre Voie d exposition On procède à des études toxicologiques pour un grand nombre de raisons ce qui fait qu on a recours à une variété de voies d exposition p ex ingestion inhalation voie intrapéritonéale voie intraveineuse et voie intracrânienne Il est important que les sociétés pharmaceutiques se penchent sur les risques posés par les médicaments injectés directement dans la circulation sanguine par voie intraveineuse ou dans l abdomen par voie intrapéritonéale Les bases de données comme TOXLINE et RTECS renferment des études durant lesquelles on a administré un produit chimique de nombreuses manières notamment par voie intraveineuse et par voie intrapéritonéale Cependant dans l évaluation des risques pour la santé au travail seules quatre voies d exposition ont une influence directe l inhalation le contact cutané le contact oculaire et l ingestion D autres types d études peuvent éclaircir les mécanismes de la toxicité mais elles ne sont pas aussi pertinentes dans l évaluation des risques professionnels Même si le produit chimique est inhalé ou ingéré ou s il entre en contact avec la peau ou les yeux il faut s assurer que la méthode d exposition concerne le produit chimique étudié Par exemple il arrive parfois que des mesures extrêmes soient nécessaires pour administrer aux animaux certains produits chimiques normalement difficiles à inhaler Bien qu on ne s attende pas à ce qu un gaz soit ingéré certaines études ont porté sur des gaz refroidis jusqu à ce qu ils soient liquéfiés On a broyé brûlé ou fait bouillir certains solides et liquides non volatils afin de produire des concentrations dans l air pouvant être inhalées Ces études peuvent être pertinentes si la méthode d exposition se compare à la manière dont le produit chimique est traité ou utilisé dans le milieu de travail p ex broyé chauffé ou fondu Les études dans lesquelles on a exposé des animaux aux produits de combustion et de décomposition thermique d un produit chimique brûlé présentent un intérêt pour les pompiers Cependant ces études doivent être évaluées soigneusement dans un contexte d évaluation des risques associés à un produit chimique durant le traitement et la manipulation typiques de celui ci dans le milieu de travail Niveaux de dose Idéalement une étude toxicologique bien menée compare au moins trois doses une forte dose qui entraînent des signes évidents de toxicité une dose intermédiaire qui entraîne des signes minimes de toxicité et une faible dose qui ne produit aucun signe de toxicité On effectue parfois des études pour déterminer les niveaux de dose appropriés L utilisation de trois doses aide à définir la courbe dose réponse qui montre le mode de toxicité du produit chimique Si l on n utilise qu une seule dose l expérience ne donnera pas suffisamment d information sur la toxicité à des doses plus fortes ou plus faibles En général la toxicité augmente proportionnellement avec la dose administrée Si une observation donnée ne suit pas la courbe dose réponse il est possible qu elle soit due au hasard et non à un effet réel Si une seule dose est administrée les résultats de l étude peuvent avoir une utilité limitée Cependant il arrive parfois qu après avoir analysé en profondeur des études antérieures des chercheurs sélectionnent une dose hautement ciblée Ce type d étude très poussée vise à montrer si un produit chimique peut causer un effet particulier à une dose précise Cette technique permet au chercheur d établir une relation de cause à effet tout en réduisant le nombre d animaux de laboratoire nécessaires L utilisation d une seule dose n invalide donc pas nécessairement les résultats d une étude s ils sont interprétés en prenant compte d études antérieures Espèces Certaines espèces animales sont fréquemment utilisées dans certains types d études toxicologiques Par exemple on a souvent recours aux lapins pour les études d irritation cutanée et oculaire Par conséquent il existe une quantité considérable de données comparatives permettant d évaluer les effets sur la peau et les yeux des lapins Les résultats obtenus en menant des études sur d autres espèces ne sont pas nécessairement exclus des études d irritation cutanée et oculaire mais il est plus difficile d effectuer des comparaisons et des évaluations Il peut arriver qu une espèce animale soit très sensible à certains effets d un produit chimique Par exemple les rats mâles sont très sensibles à des effets toxicologiques particuliers sur le rein néphropathie par hyalinisation effets pouvant entraîner un cancer du rein par suite d une exposition à certains hydrocarbures Une réponse positive à de tels effets chez des rats mâles n est pas jugée pertinente sur le plan toxicologique pour l humain Conditions ambiantes Parmi les facteurs environnementaux qui peuvent influer sur les résultats d une expérience notons la température des températures extrêmes peuvent affecter les résultats aux tests de fécondité l humidité peut agir sur la quantité de particules du produit chimique dans l air ou sur leur taille les cages l entassement peut causer des affections liées au stress l alimentation des carences alimentaires p ex déficience en zinc peuvent avoir des effets nuisibles tout comme la présence d impuretés dans la nourriture ou dans l eau l acclimatation un changement dans les conditions ambiantes peut influer sur les comportements reproducteurs Groupes témoins Un groupe témoin fournit un point de référence avec lequel on peut comparer les résultats des groupes expérimentaux lesquels sont exposés aux produits chimiques en question Les caractéristiques du groupe témoin p ex espèce âge sexe devraient correspondre à celles des groupes expérimentaux Le groupe témoin doit être traité de la même manière que les groupes expérimentaux sauf qu il n est pas exposé aux produits chimiques Les résultats des groupes expérimentaux sont comparés entre eux les trois groupes de dose et avec ceux du groupe témoin afin de déterminer si des différences statistiquement significatives se sont présentées On peut utiliser un animal comme son propre témoin mais seulement dans le cadre d études sur l irritation cutanée oculaire car l expérience vise un effet local sur le lieu de l application Par exemple un il peut être utilisé pour vérifier l irritation tandis que l autre sert de témoin On utilise un véhicule témoin si le produit chimique n est ni liquide ni hydrosoluble et s il faut le dissoudre dans un véhicule ou un porteur pour en faciliter l administration aux animaux Dans un tel cas un véhicule témoin est nécessaire pour démontrer que l exposition au véhicule n a pas causé d effets néfastes Nombre d animaux Le nombre d animaux approprié varie selon le type d étude En général plus l étude dure longtemps et plus l effet mesuré est subtil plus il faudra d animaux par groupe de dose On a généralement besoin de cinq animaux par groupe de dose pour les essais de létalité aiguë tandis qu il en faut 100 par groupe de dose pour les études de carcinogénicité Plus un groupe est composé d un grand nombre d animaux plus l étude a une grande puissance statistique et plus il est probable qu un effet rare ou subtil soit observé Toutefois en raison de préoccupations relatives au bien être des animaux le nombre d animaux requis par groupe de dose a été réduit dans certains cas jusqu à un seul animal selon le type d essai Durée de l exposition période d observation La durée de l exposition dépend du type d étude et parfois de la voie d exposition La période d observation qui suit l exposition doit être assez longue pour permettre de déterminer l étendue complète des effets de l exposition et de vérifier si les effets observés sont réversibles Les essais de létalité aiguë par voie orale DL50 consistent en une seule exposition au produit chimique à l étude tandis que l exposition dans le cadre des essais de létalité aiguë par inhalation CL50 est de quatre heures Les études sur la carcinogénicité sont habituellement menée tout au long de la vie des animaux 18 mois pour les souris et les hamsters et 24 mois pour les rats Si la durée de l exposition est trop courte les effets sur une longue période de latence p ex cancer ne se manifesteront pas Dans les essais de létalité aiguë on observe les animaux durant les 14 jours qui suivent l exposition L inhalation d un irritant des poumons peut mener à une mort tardive étant donné que l affection pulmonaire met un certain temps à se développer Si la période d observation dure seulement sept jours on risque de sous estimer les effets de l inhalation du produit chimique Lignes directrices Comment savoir si l on a un nombre suffisant d animaux Quelle est l espèce la plus appropriée Quelle durée d exposition convient le mieux à une étude donnée Heureusement un groupe d experts internationaux s est réuni sous les auspices de l Organisation de coopération et de développement économiques OCDE pour répondre à ces questions Leurs discussions ont mené à l élaboration d une série de lignes directrices reconnues à l échelle internationale relatives au déroulement et à l évaluation des essais toxicologiques les Lignes directrices de l OCDE pour les essais de produits chimiques Effets sur la santé Pour obtenir de plus amples renseignements sur l OCDE y compris la liste complète des lignes directrices veuillez vous reporter à l adresse suivante http www oecd org fr securitechimique essais Attention si le plan d une étude que vous examinez n est pas entièrement conforme aux lignes directrices de l OCDE cela ne signifie pas nécessairement que les résultats sont invalides Au moment d évaluer la fiabilité et la pertinence générales des observations il importe de prendre en considération la qualité de la méthodologie et des résultats ainsi que d autres facteurs tels que le comportement des produits chimiques étroitement apparentés et l évaluation de toute la documentation existante Par exemple si on suit à la lettre les lignes directrices de l OCDE il serait erroné de rejeter ou de minimiser les résultats d une étude toxicologique bien menée sur le développement mais pour laquelle chaque groupe ne comptait que 17 ou 18 animaux au lieu des 20 recommandés Cependant si une étude toxicologique sur le développement ne fait appel qu à une seule dose au lieu de trois et à seulement huit animaux par groupe elle ne devrait pas servir à déterminer si un produit chimique est une toxine développementale ou non Conclusion Les études de toxicité animale présentent de nombreux avantages pour l évaluation des risques présents dans un milieu de travail Voici les caractéristiques d une étude rigoureuse utilisation d un groupe témoin utilisation d un nombre suffisant d animaux pour mesurer et évaluer statistiquement les réactions mineures exposition prolongée à un seul produit chimique ou mélange bien défini corpus important de données comparatives essais sur les animaux permettant d anticiper grandement les effets sur les humains Les études de toxicité animale comportent toutefois des inconvénients En effet peu importe la rigueur de l étude il faut toujours extrapoler les observations aux humains Or quelques uns des effets signalés sont propres à des espèces par exemple la néphropathie par hyalinisation chez les rats mâles On utilise souvent dans les expériences sur des animaux des niveaux d exposition élevés qui pourraient ne jamais exister dans un milieu de travail Les scénarios d exposition sont rarement réels car les humains ne sont généralement pas exposés à un seul produit chimique six heures par jour cinq jours par semaine De plus une panoplie de facteurs liés au style de vie entrent en jeu notamment l alimentation l activité physique le tabagisme et la consommation d alcool Le chapitre 5 du document CHEMINFO explique comment adopter une approche d évaluation fondée sur des preuves permettant d évaluer les risques potentiels sur la santé humaine attribuables à l utilisation d un produit chimique en milieu de travail Chapitre cinq Nouveaux Évaluation de l information sur les humains Les données recueillies chez l humain concernant les effets possibles sur la santé des expositions professionnelles à des produits chimiques sont essentiellement tirées de trois sources études épidémiologiques expériences contrôlées chez l humain et études de cas À première vue l évaluation des données sur les humains peut sembler beaucoup plus facile à faire que l évaluation des données sur les animaux car il n est pas nécessaire de songer à l extrapolation entre espèces Toutefois l évaluation des données sur les humains est beaucoup plus complexe qu elle ne le paraît au premier abord Cet article ne vise pas à fournir une revue complète de tous les facteurs devant être pris en compte mais plutôt d expliquer brièvement l importance de procéder à une évaluation critique des données probantes recueillies chez les humains Études épidémiologiques L épidémiologie est l étude de la santé et des maladies au sein de populations humaines Les études épidémiologiques se penchent sur la relation existant entre des expositions dans des conditions réelles et la santé Certaines études épidémiologiques en milieu de travail comparent la fréquence d apparition de maladies précises ou d effets sur la santé chez un groupe de travailleurs exposés vs chez un groupe de travailleurs non exposés Le groupe non exposé est appelé groupe témoin Le groupe exposé et le groupe témoin doivent être les plus similaires possible sauf en ce qui a trait à leur exposition à un produit chimique Lorsqu un épidémiologiste compare des personnes soumises à différents degrés d exposition il doit demander si l exposition au produit chimique X est liée à la survenue de l effet Y sur la santé ou à tout autre effet sur la santé Une autre méthode consiste à comparer deux groupes les plus similaires possible sauf en ce qui a trait à la présence ou à l absence d une maladie ou d un trouble précis Par exemple l épidémiologiste peut étudier un groupe de femmes ayant déjà fait des fausses couches puis évaluer les expositions auxquelles elles ont été soumises pendant leurs grossesses Lorsqu un épidémiologiste compare des personnes présentant des différences au niveau de leur état de santé il doit demander si la survenue de l effet Y sur la santé est liée à une exposition à un produit chimique particulier ou à une méthode de travail Données d exposition Bon nombre d études épidémiologiques sont rétrospectives c est à dire qu elles étudient les expositions qui se sont produites de nombreuses années auparavant Un inconvénient courant des études rétrospectives est que des données d exposition réelles notamment la dose ou concentration du produit chimique à laquelle la personne a été exposée et la durée d exposition ne sont souvent pas connues avec exactitude ou ne sont pas connues du tout Les données d exposition doivent habituellement être reconstruites selon des hypothèses éclairées les connaissances sur le travail ou la méthode de travail utilisée et ou des données historiques qui peuvent être incomplètes Force du lien Les résultats d études épidémiologiques sont statistiquement analysés pour déterminer s il existe un lien entre un certain effet sur la santé et l exposition à un produit chimique ou à groupe de produits chimiques particulier ou vice versa Le mot clé à retenir est lien L épidémiologie révèle si deux facteurs p ex exposition professionnelle au plomb et infertilité sont interreliés ou non de même que la force de cette relation ou de ce lien Il peut être très difficile d interpréter les

    Original URL path: http://www.cchst.ca/products/cheminfo/cheminfo_ofsubstance.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • CCHST : Produits et services: «CHEMpendium™» - Version imprimable
    Fact Sheets NIOSH Pocket Guide NPG Transport TDG Transport 49CFR Seul CHEMpendium vous offre de l information qui se trouve et se comprend facilement la possibilité d interroger simultanément plusieurs bases de données l accès multi utilisateurs des mises à jour régulières assurées par des professionnels du CCHST CHEMpendium est un outil idéal pour les hygiénistes du travail les pompiers et autres intervenants d urgence les coordonnateurs de la santé de la sécurité et de la protection environnementale les spécialistes de la sécurité des produits les infirmiers ères et les médecins du travail les responsables des questions réglementaires les responsables de la réglementation en matière de santé et de sécurité les fabricants de produits chimiques les bibliothécaires CHEMpendium traite des sujets suivants transport des matières dangereuses toxicité chimique produits chimiques à usage industriel et contaminants de l environnement sécurité du milieu de travail conformité à la réglementation SIMDUT et droit à l information du travailleur listes intérieure et extérieure des substances LI EDS du Canada interventions d urgence Valeur ajoutée Votre abonnement à CHEMpendium comprend également des mises à jour trimestrielles un service de soutien technique GRATUIT Bulletin électronique bimestriel Liaison Ce qu en disent nos clients La base HSDB est ma principale source d information sur les produits chimiques potentiellement toxiques Cette vaste compilation facilite l accès aux données concernant les effets de ces substances chez l humain et les animaux ainsi que leurs répercussions sur l environnement ELIZABETH MALINOWSKI Spécialiste de l information Shell Canada Avis aux établissements d enseignement supérieur CHEMpendium est également disponible sous forme de Supplément par le truchement de notre Programme de soutien à l éducation Il s agit d une collection de bases de données du CCHST portant sur la santé et la sécurité au travail spécialement conçue pour les collèges les universités

    Original URL path: http://www.cchst.ca/products/chempendium/&print=true (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • CCOHS MSDS Record Number: 5423536
    251089 MSDS number DASCI 072 Pest Control Products Act registration number 23545 Date of MSDS 2007 01 15 Currency Note This MSDS was acquired from the supplier on 2007 02 21 MANUFACTURER SUPPLIER INFORMATION Company DOW AGROSCIENCES CANADA INC MATERIAL SAFETY DATA View Material Safety Data Sheet This MSDS is a Portable Document Format PDF file which requires the free Adobe Acrobat Reader software February 2009 Issue 2009 Canadian Centre

    Original URL path: http://www.cchst.ca/products/databases/samples/msds.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive



  •