archive-ca.com » CA » C » CCHST.CA

Total: 1309

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Boîte à outils de gestion des risques professionnels : Réponses SST
    contrôle des risques est recommandée Un produit présentant un risque d exposition et un risque pour la santé plus élevés fera l objet de mesures de contrôle plus rigoureuses qu un produit présentant un risque faible pour la santé qui n est guère susceptible d entrer en contact avec le travailleur ou de pénétrer dans l organisme de ce dernier Adapté du document Control Banding Pharmaceutical Caterpillar to Mainstream IH Butterfly par Ernest Sullivan PhD CIH ROH Cchem et Om Malik PhD CIH ROH Peng AIHA Diplomate Article Remarque Pour obtenir de plus amples renseignements sur la différence qui existe entre un danger et un risque consultez le document Réponses SST intitulé Danger et risque Quels sont des exemples de groupes de contrôle des risques Dans l exemple ci après chaque groupe de risques est associé un niveau de contrôle le groupe 1 est associé à une faible mesure de contrôle des risques tandis que le groupe 4 représente la mesure de contrôle la plus stricte Ces groupes sont déterminés selon la toxicité accrue des produits utilisés Par exemple un irritant cutané utilisé seulement en petites quantités exige des mesures de contrôle moins rigoureuses qu un produit chimique cancérogène Niveau du groupe de risques Groupe de risques Mesure de contrôle 1 Irritant pour la peau et ou les yeux Utiliser une bonne pratique d hygiène industrielle et une bonne ventilation générale 2 Nocif à la première exposition Utiliser une ventilation par aspiration à la source 3 Très irritant et ou corrosif Isoler le procédé confinement 4 Très toxique à la première exposition risque pour l appareil reproducteur sensibilisant Demander l avis d un expert Une matrice de décision pour le choix d une mesure de contrôle constitue un autre exemple Dans cet exemple on notera les points suivants Facilité d exposition élevée ET risque élevé pour la santé c à d risque élevé mesure de contrôle rigoureuse isolement ou confinement Facilité d exposition moyenne ET risque moyen pour la santé c à d risque moyen mesures d ingénierie comprend souvent des exigences en matière de ventilation Facilité d exposition faible ET risque faible pour la santé c à d risque faible ventilation avec apport d air neuf mesures de contrôle les moins rigoureuses Risque pour la santé Élevée Moyenne Faible Facilité d exposition Élevé Isolement ou confinement ÉLEVÉ Mesures d ingénierie MOYENNES Mesures d ingénierie MOYENNES Moyen Isolement ou confinement ÉLEVÉ Mesures d ingénierie MOYENNES Ventilation avec apport d air neuf FAIBLE Faible Mesures d ingénierie MOYENNES Mesures d ingénierie MOYENNES Ventilation avec apport d air neuf FAIBLE Adapté du document Control Banding Pharmaceutical Caterpillar to Mainstream IH Butterfly par Ernest Sullivan PhD CIH ROH Cchem et Om Malik PhD CIH ROH Peng AIHA Diplomate Article Veuillez consulter le document Réponses SST intitulé Prévention des risques pour plus de renseignements sur les mesures de contrôle Quels sont les avantages de la boîte à outils de gestion des risques professionnels La boîte à outils de gestion des risques professionnels permet d

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/chemicals/control_banding.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive


  • Comment les matières particulaires passent-elles dans l'appareil respiratoire? : Réponses SST
    nombreuses particules plutôt que de suivre l écoulement d air continuent tout droit et frappent la surface placée dans leur trajectoire parfois en y adhérant La probabilité d impaction dépend de la vitesse de l air et de la masse de la particule Généralement la plupart de particules de plus de 10 m diamètre aérodynamique se déposent dans le nez ou la gorge et ne peuvent pénétrer dans les tissus inférieurs des voies respiratoires Le diamètre aérodynamique est le diamètre d une particule sphérique qui possède la même vitesse terminale de sédimentation qu une autre particule quelles que soient sa forme sa taille et sa densité L utilisation du diamètre aérodynamique permet aux experts en hygiène du travail de comparer des particules de différentes tailles formes et densités pour ce qui est de la façon dont elles sont propulsées dans l air Sédimentation Au cours du déplacement des particules dans l air l attraction gravitationnelle et la résistance de l air finissent par annuler leur flottabilité leur tendance à demeurer dans l air ce qui entraîne leur dépôt à la surface des poumons Ce type de dépôt est très commun dans les bronches et les bronchioles La sédimentation n est pas un facteur important pour les particules dont le diamètre aérodynamique est inférieur à 0 5 m Diffusion Le mouvement aléatoire des particules aussi appelé mouvement brownien est semblable à celui des molécules de gaz dans l air dans le cas des particules de moins de 0 5 m Plus la particule est petite plus cette agitation est énergique Lorsque des particules sont agitées par un mouvement aléatoire leur dépôt sur les parois des poumons se fait surtout au hasard La diffusion est le mécanisme de dépôt le plus important dans les voies aériennes fines et dans les alvéoles Les particules très fines de 001 m ou moins sont emprisonnées également dans les voies aériennes supérieures Quels sont les facteurs qui influent sur les endroits où se déposent les matières particulaires En général les particules dont le diamètre aérodynamique est supérieur à 10 m se déposent surtout par impaction dans la zone rhinopharyngienne voies aériennes supérieures nez cavité nasale et gorge Ce mécanisme prend le pas sur les autres à cause de la grande vitesse de l air et du grand nombre de virages dans les voies aériennes rhinopharyngiennes À cause des nombreux changements de direction de l écoulement d air de nombreuses particules touchent les parois du passage d air et s y déposent Les petites particules d un diamètre aérodynamique d environ 0 003 m à 5 m se déposent dans les régions trachéobronchiques et alvéolaires La sédimentation est le mode de dépôt le plus commun parce qu à ce point la vitesse de l air a diminué suffisamment pour que les particules puissent se déposer Lorsque l air atteint la zone alvéolaire partie inférieure des poumons sa vitesse est encore plus faible et à toutes fins utiles il est stagnant Habituellement seules les matières particulaires de 0

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/chemicals/how_do.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Conversion des limites d'exposition en milieu de travail des mg/m3 aux ppm : Réponses SST
    pouvez taper un mot une expression ou poser une question AIDE Conversion des limites d exposition en milieu de travail des mg m3 aux ppm TOUT FERMER Quelles valeurs puis je convertir des mg m3 aux ppm On ne peut exprimer des limites d exposition en milieu de travail LEMT TLV PEL etc en parties par million ppm que pour les substances qui existent à l état de gaz ou de vapeur à température et pression ambiantes normales ce qui explique pourquoi on utilise habituellement les mg m pour ces limites Cependant on peut exprimer certaines LEMT en unités comme le nombre de fibres cm p ex pour l amiante Dans le cas des LEMT des métaux des sels et des autres composés ne dégageant pas de vapeurs à température et pression ambiantes on ne peut utiliser que les mg m Comment convertit on habituellement les mg m3 en ppm Dans le livret Threshold Limit Values TLV for Chemical Substances and Physical Agents and Biological Exposition Indices BEIs de l ACGIH on utilise les formules suivantes On peut utiliser ces formules pour des mesures à 25 C et à une pression atmosphérique de 760 torr 1 atmosphère ou 760 mm Hg Qu est ce qu une molécule gramme mole C est le poids moléculaire PM d une substance exprimé en grammes Par exemple une mole du toluène a une masse de 92 13 g étant donné que son poids moléculaire est de 92 13 Comment puis je convertir les mg m3 en ppm à différentes températures et pressions Dans les équations ci dessus la valeur 24 45 est le volume en litres d une mole molécule gramme de gaz ou de vapeur à une pression d une atmosphère 760 torr ou 760 mm Hg et à 25 C Pour convertir des mg m en ppm à une autre température ou pression il faut calculer le volume d une mole de contaminant de l air p ex 92 13 grammes pour le toluène à l aide de la formule suivante V RT P où R est la constante des gaz parfaits T est la température en kelvins 273 16 Ten C et P est la pression en mm Hg En substituant ces valeurs dans les formules de conversion des mg m aux ppm on obtient où la valeur de R est de 62 4 si la température T est en kelvins K 273 16 T en C la pression en mm de Hg et le volume est en litres La constante des gaz R prend des valeurs différentes si la température est exprimée en degrés Fahrenheit F ou si la pression est en d autres unités p ex en atmosphères en kilopascals TOUT FERMER Dernière mise à jour du document le 21 février 2000 Document á jour au 26 mai 2009 Quoi de neuf Jetez un coup d œil à la rubrique Quoi de neuf pour savoir ce qui a été ajouté ou révisé Besoin d aide Communiquez avec notre Infoligne

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/chemicals/convert.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive



  • Dangers associés aux gaz anesthésiques résiduels : Réponses SST
    qu aucun objet tel qu un bureau un charriot ou une chaise n entrave la ventilation dans la salle de chirurgie ce qui réduirait le nombre de renouvellements d air réalisés Le système de récupération doit être indépendant du système principal de ventilation de l hôpital En présence d un Code ROUGE le système principal de ventilation de l hôpital est arrêté pour réduire la propagation éventuelle d un incendie mais le système de récupération des GAR doit être maintenu en fonction Si ce dernier est arrêté la décision d utiliser un agent anesthésique intraveineux doit être examinée et les gaz anesthésiques doivent être coupés si cela ne présente pas de danger clinique pour le malade Songer à utiliser une bouteille de récupération des GAR que l on peut fixer à l appareil générant les gaz anesthésiques avant de recourir à un système de récupération Les agents anesthésiques sauf l oxyde de diazote seront ainsi recueillis Cette technologie limite les émanations dans l atmosphère en piégeant les gaz anesthésiques et en les recyclant Utilisation d équipement adéquatement conçu Par exemple un masque devrait être doté d une gaine suffisamment large pour permettre de recueillir les gaz expirés par la bouche du patient Le système d évacuation des GAR constitue une première ligne de défense contre l exposition toutefois un système de chauffage de ventilation et de conditionnement d air CVCA adéquatement conçu peut également contribuer à la dilution et à l élimination des GAR non recueillis par le système d évacuation ou de ceux qui fuient des composants du matériel d anesthésie ou encore en raison de piètres pratiques de travail Songer à utiliser un appareil de surveillance en continu des gaz dans les voies aériennes qui est branché au circuit anesthésique pour déterminer les concentrations d agents anesthésiques dans les voies respiratoires du malade Des programmes efficaces d entretien et d inspection du système d évacuation des GAR des appareils d anesthésie et du système de ventilation devraient être élaborés et mis en application Les systèmes des gaz anesthésiques résiduels les appareils d anesthésie et les respirateurs doivent faire l objet d une surveillance adéquate et être inspectés quotidiennement pour s assurer de l absence de fuites Un entretien préventif régulier doit comprendre l inspection le nettoyage la vérification la lubrification et l ajustement des composants des appareils d anesthésie et du système d évacuation des GAR Les pièces usées ou endommagées devraient être remplacées sans délai Il faudrait conserver et afficher la documentation pertinente relative à l entretien et aux programmes d entretien préventif La documentation utilisée doit spécifier la date et le type d intervention effectuée Elle doit aussi préciser le ou les noms des travailleurs ayant obtenu la formation nécessaire qui ont effectué l entretien de l équipement Les programmes d inspection et de maintenance préventive visant les appareils de gaz anesthésiques doivent être conformes aux lignes directrices recommandées par le fabricant Les appareils de gaz anesthésiques doivent être inspectés et soumis à un processus de

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/chemicals/waste_anesthetic.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Fluides pour le travail des métaux : Réponses SST
    être exposée en s immergeant les mains dans le fluide ou en manipulant des pièces des outils et du matériel recouvert de ce fluide Elle peut aussi être éclaboussée de fluide si les gardes ou les protections des machines ont été retirés ou ne sont pas adéquats Les vêtement souillés par les fluides un mauvais entretien des lieux et une hygiène personnelle déficiente contribuent également aux expositions dermiques Les dermatites de contact irritant ou allergique ont été signalées à la suite d une exposition aux fluides solubles synthétiques et semi synthétiques utilisés pour le travail des métaux Ces dermatites peuvent être causées par ce qui suit Les bactéries et les organismes qui en sont dérivés Les produits chimiques additionnés pour contrôler les bactéries les biocides Les produits chimiques additionnés pour contrôler la rouille et la corrosion Le contact avec les contaminants métalliques tels que le nickel le cobalt et le chrome qui sont des sensibilisants connus Les affections cutanées associées aux fluides de coupe englobent La folliculite inflammation de certains follicules ou de certaines racines des cheveux Causée par des contacts réguliers et prolongés avec les fluides de coupe L acné imputable aux huiles gonflements rougeâtres avec pustules jaunes remplies de pus Causée par le contact avec des vêtements imbibés d huile Peut apparaître sur le visage les avant bras les cuisses les jambes et d autres parties du corps L irritation Les petits copeaux métalliques particules fines et limailles produits durant l usinage des pièces peuvent endommager la peau et aggraver les irritations existantes L affection cutanée peut entraîner une incapacité si elle n est pas traitée ou encore si l on continue de travailler sans autres précautions Problèmes respiratoires Une augmentation du nombre d états asthmatiques liés au travail de bronchites d irritations des voies respiratoires et de difficultés respiratoires est souvent constatée chez les personnes exposées aux fluides pour le travail des métaux L exposition aux brouillards aux aérosols et aux vapeurs peut entraîner le développement de problèmes respiratoires ou peut aggraver les difficultés respiratoires existantes On ne peut établir clairement si ces problèmes respiratoires sont causés par des composants spécifiques de ces fluides par des contaminants qu ils contiennent par les organismes issus de la croissance microbienne ou la dégradation qu elle engendre ou encore par une combinaison de ces différents facteurs L asthme attribuable aux fluides pour le travail des métaux par exemple est plus régulièrement signalé en présence de fluides synthétiques bien que ce problème apparaisse également chez les travailleurs exposés aux huiles solubles et aux fluides de coupe L importance de l exposition dépend ainsi de la proximité des machines et des équipements de la nature des travaux d usinage exigeant ou non l emploi d outils à grande vitesse et l exécution de coupes profondes de la présence d une enceinte isolant la machine de l atmosphère extérieure et du rendement des appareils de ventilation Une pression élevée ou l application d une quantité excessive de fluide la contamination du fluide par les huiles résiduelles le choix d un fluide ne convenant pas et un entretien déficient sont également la cause d expositions plus importantes La contamination bactérienne peut entraîner une irritation des voies respiratoires ou des états pseudogrippaux elle peut aussi aggraver une condition asthmatique et irriter les yeux le nez et la gorge causant des maux de gorge l échauffement le larmoiement et la rougeur des yeux un fort écoulement nasal et des saignements de nez de la toux et une respiration sifflante et enfin un essoufflement Par exemple la pneumopathie d hypersensibilité est une réaction pulmonaire de type allergique pouvant être causée par une exposition à des organismes microbiens Cette pneumopathie se caractérise par des frissons de la fièvre une difficulté à respirer et une toux creuse semblables aux symptômes d un rhume dont on ne parvient pas à se défaire Si elle n est pas traitée la pneumopathie d hypersensibilité peut causer des lésions irréversibles aux poumons Cancers Les cancers souvent associés à une exposition aux fluides pour le travail des métaux touchent le rectum le pancréas le larynx la peau le scrotum l oesophage et la vessie Le National Institute for Occupational Safety and Health NIOSH des États Unis indique que les études menées antérieurement n établissent pas de liens clairs entre les types précis de cancers imputables aux fluides pour le travail des métaux Ce manque d uniformité provient probablement du grand nombre de fluides utilisés pour les travaux métallurgiques et de contaminants entrant dans leur fabrication d une part et d autre part de l absence de renseignements détaillés concernant l exposition des travailleurs à ces divers fluides Comme la période de latence temps écoulé entre la première exposition et les manifestations de la maladie pour le cancer est souvent de 20 ans ou plus les problèmes de santé visés par les études récentes sont probablement associés aux premières formules régissant la composition des fluides pour le travail des métaux utilisées au milieu des années 1970 ou avant Les fluides employés avant 1985 pouvaient par exemple contenir des nitrites des huiles peu raffinées à base d hydrocarbures et d autres produits chimiques rayés de ces formules par la suite à cause de leurs effets nocifs sur la santé Les risques de cancer ont probablement diminué mais les données recueillies ne nous permettent pas encore d étayer cette affirmation Le risque de cancer est généralement pris en compte en présence de ce qui suit Le contact de la peau nue avec des huiles minérales non raffinées y compris avec des vêtements imbibés d huiles et plus particulièrement des chiffons huileux enfoncés dans les poches qui peuvent être la source d un cancer du scrotum Les nitrites ou les nitrates et les amines entraînant la formation de nitrosamines lorsque les fluides pour le travail des métaux sont chauffés ou mis sous pression Certaines nitrosamines telles que la N nitrosodiéthanolamine sont des cancérogènes connus Certains biocides libèrent du formaldéhyde un agent que l on croit cancérogène et qui

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/chemicals/metalworking_fluids.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Liquides cryogéniques : Réponses SST
    principale Ouverture Bases de données CANLabel Cours eCommerce Législation plus Standards Service de gestion des fiches signalétiques Trousse pédagogique AIDE Posez une question Infoligne sécurité Fiches d information Réponses SST Soutien technique FAQ Produits Autorisation de reproduction Aide Page principale Je cherche Apps et logiciels Cours Cours en ligne Bases de données Gestion des fiches signalétiques Balados Affiches et documents infographiques Articles promotionnels Publications Tous les produits et services Page principale Vous êtes dans Accueil Réponses SST Fiches d information Réponses SST Des fiches d information faciles à comprendre présentées sous forme de questions et de réponses couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail des dangers aux maladies en passant par l ergonomie et la promotion de milieux de travail sains PLUS SUR Recherche toutes les fiches d information Recherche RECHERCHE Vous pouvez taper un mot une expression ou poser une question AIDE Liquides cryogéniques Pour obtenir plus d information sur un sujet particulier cliquez sur le titre de document ci dessous Comment travailler en toute sécurité avec les liquides cryogéniques Les liquides cryogénique et leurs dangers Quoi de neuf Jetez un coup d œil à la rubrique Quoi de neuf pour savoir ce qui a été ajouté ou révisé Besoin d aide Communiquez avec notre Infoligne sécurité Posez une question Qu en pensez vous Comment pouvons nous mieux adapter nos services pour qu ils vous soient plus utiles Communiquez avec nous pour nous en informer Avertissement Bien que le CCHST s efforce d assurer l exactitude la mise à jour et l exhaustivité de l information il ne peut garantir déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables exacts ou à jour Le CCHST ne saurait être tenu responsable d une perte ou d une revendication quelconque pouvant découler

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/chemicals/cryogenic/ (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Liquides inflammables et combustibles : Réponses SST
    Service de gestion des fiches signalétiques Trousse pédagogique AIDE Posez une question Infoligne sécurité Fiches d information Réponses SST Soutien technique FAQ Produits Autorisation de reproduction Aide Page principale Je cherche Apps et logiciels Cours Cours en ligne Bases de données Gestion des fiches signalétiques Balados Affiches et documents infographiques Articles promotionnels Publications Tous les produits et services Page principale Vous êtes dans Accueil Réponses SST Fiches d information Réponses SST Des fiches d information faciles à comprendre présentées sous forme de questions et de réponses couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail des dangers aux maladies en passant par l ergonomie et la promotion de milieux de travail sains PLUS SUR Recherche toutes les fiches d information Recherche RECHERCHE Vous pouvez taper un mot une expression ou poser une question AIDE Liquides inflammables et combustibles Pour obtenir plus d information sur un sujet particulier cliquez sur le titre de document ci dessous Comment travailler en toute sécurité avec les liquides inflammables et combustibles Électricité statique Comment travailler en toute sécurité avec les liquides inflammables et combustibles pratiques sécuritaires générales Les liquides inflammables et combustibles et leurs dangers Quoi de neuf Jetez un coup d œil à la rubrique Quoi de neuf pour savoir ce qui a été ajouté ou révisé Besoin d aide Communiquez avec notre Infoligne sécurité Posez une question Qu en pensez vous Comment pouvons nous mieux adapter nos services pour qu ils vous soient plus utiles Communiquez avec nous pour nous en informer Avertissement Bien que le CCHST s efforce d assurer l exactitude la mise à jour et l exhaustivité de l information il ne peut garantir déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables exacts ou à jour Le CCHST ne saurait être tenu

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/chemicals/flammable/ (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Matières comburantes liquides et solides : Réponses SST
    données CANLabel Cours eCommerce Législation plus Standards Service de gestion des fiches signalétiques Trousse pédagogique AIDE Posez une question Infoligne sécurité Fiches d information Réponses SST Soutien technique FAQ Produits Autorisation de reproduction Aide Page principale Je cherche Apps et logiciels Cours Cours en ligne Bases de données Gestion des fiches signalétiques Balados Affiches et documents infographiques Articles promotionnels Publications Tous les produits et services Page principale Vous êtes dans Accueil Réponses SST Fiches d information Réponses SST Des fiches d information faciles à comprendre présentées sous forme de questions et de réponses couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail des dangers aux maladies en passant par l ergonomie et la promotion de milieux de travail sains PLUS SUR Recherche toutes les fiches d information Recherche RECHERCHE Vous pouvez taper un mot une expression ou poser une question AIDE Matières comburantes liquides et solides Pour obtenir plus d information sur un sujet particulier cliquez sur le titre de document ci dessous Comment travailler de manière sécuritaire avec les liquides et les solides comburants Les matières comburantes liquides et solides et leurs dangers Quoi de neuf Jetez un coup d œil à la rubrique Quoi de neuf pour savoir ce qui a été ajouté ou révisé Besoin d aide Communiquez avec notre Infoligne sécurité Posez une question Qu en pensez vous Comment pouvons nous mieux adapter nos services pour qu ils vous soient plus utiles Communiquez avec nous pour nous en informer Avertissement Bien que le CCHST s efforce d assurer l exactitude la mise à jour et l exhaustivité de l information il ne peut garantir déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables exacts ou à jour Le CCHST ne saurait être tenu responsable d une perte ou d

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/chemicals/oxidizing/ (2016-02-13)
    Open archived version from archive



  •