archive-ca.com » CA » C » CCHST.CA

Total: 1309

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Usine de poisson : Réponses SST
    5 et ensuite à rouler le filet en forme de boule figure 6 Pour effectuer cette tâche un ouvrier doit Prendre un filet et le placer sur la balance Prendre une poignée de farce et la placer sur le filet Rouler le filet Placer le filet farci sur le convoyeur L opération dure environ quatre secondes Les ouvriers restent debout durant tout le quart de travail Figure 5 Le farcissage Quels sont les facteurs de risque du farcissage Le farcissage présente des risques de lésions dues aux mouvements répétitifs en raison de la mauvaise configuration du poste de travail du contrôle limité sur le rythme du travail et de la conception de la tâche qui ne permet pas aux ouvriers de changer d activités durant tout le quart de travail Les manipulations manuelles très répétitives exposent les ouvriers à des risques de lésions aux poignets Figure 6 Le farcissage Des mouvements très répétitifs des membres supérieurs et une tension musculaire soutenue dans la région du cou et des épaules créent des dangers pour le cou les épaules et les bras Le fait de rester longtemps debout et de pivoter souvent présente un risque de lésion lombaire et d inconfort dans le bas des jambes Qu est ce que l emballage L emballage consiste à mettre le filet congelé dans un sac en cellophane figure 7 qu on ouvre en dirigeant un jet d air dans sa direction Pour effectuer cette tâche l ouvrier doit Prendre un filet sur un carrousel rotatif Mettre le filet dans le sac Placer le sac sur un convoyeur Figure 7 L emballage L opération dure environ 1 5 seconde Le travailleur peut faire cette même tâche durant tout son quart de travail Quels sont les facteurs de risque de l emballage La très mauvaise configuration du poste de travail et les mouvements très répétitifs et rapides nécessaires lors de l emballage rendent cette tâche très dangereuse pour ce qui est des lésions dues aux mouvements répétitifs particulièrement pour le cou et les épaules ainsi que tous les muscles et toutes les articulations des muscles supérieurs La région lombaire est également vulnérable en raison des postures inconfortables de la charge mal répartie et des fréquents pivotements du torse Le fait de rester longtemps debout en position voûtée à cause du manque d espace pour les pieds ajoute au risque de lésions dans le bas des jambes Qu est ce que l empaquetage L empaquetage consiste à mettre les filets emballés individuellement dans des boîtes figure 8 Pour effectuer cette tâche un ouvrier doit Attraper le filet à deux mains Prendre le filet sur un carrousel rotatif Placer les filets dans des boîtes L opération dure environ une seconde Le travailleur peut faire la même tâche durant tout son quart de travail Figure 8 L empaquetage Quels sont les facteurs de risque de l empaquetage La mauvaise configuration du poste de travail le rythme rapide du travail et l organisation de la tâche créent des dangers de lésions dues aux mouvements répétitifs Le cou et les épaules sont les plus exposés à ces risques en raison de la tension musculaire soutenue Les poignets sont également exposés à des risques de lésions en raison des manipulations répétitives Le fait de rester longtemps debout en position voûtée à cause du manque d espace pour les pieds rend cette tâche dangereuse pour les lésions lombaires et les lésions dans le bas des jambes Comment pouvons nous réduire les facteurs de risque de lésions dues aux mouvements répétitifs LMR La mauvaise configuration des postes de travail le rythme de travail dicté par la vitesse du convoyeur et le manque de variété des tâches durant tout le quart de travail sont des conditions qui présentent des risques de lésions dues aux mouvements répétitifs dans une usine de transformation secondaire du poisson La section Ergonomie du répertoire de Réponses SST contient de plus amples informations sur les lésions dues aux mouvements répétitifs LMR L un des principaux facteurs de risque est le caractère répétitif de la tâche Afin de corriger cette situation les ouvriers doivent effectuer des tâches différentes ce qui est difficile à réaliser dans une usine de transformation secondaire du poisson où le travail s apparente à une chaîne de montage On peut cependant examiner quelques options Rotation des postes de travail La rotation des tâches peut réduire les effets dommageables d un travail trop répétitif Cette option présente certains avantages même lorsque la rotation se fait entre des tâches semblables L impression de changement réduit la monotonie et ralentit le développement de la fatigue Travail d équipe L autre approche possible est le travail d équipe Donner le contrôle de toute la chaîne de production à un groupe d ouvriers responsables de tous les aspects du travail améliore l attitude des ouvriers et la satisfaction de chacun facteurs très importants pour prévenir les accidents La recommandation de la rotation ou du travail d équipe s applique aussi bien à la chaîne de la sole au beurre qu à celle des filets farcis dans une usine de transformation du poisson S il est impossible de reconcevoir les opérations des pauses de 5 à 10 minutes à chaque heure peuvent atténuer l impact du travail répétitif Les postures et les mouvements inconfortables dus à une mauvaise conception du poste de travail constituent le deuxième principal domaine de préoccupation Comment réduire le risque de LMR sur la chaîne de la sole au beurre L opération de la sole au beurre comprend L étalement L emballage L empaquetage L étalement Les ouvriers qui travaillent à l étalement du poisson sont principalement exposés à des mouvements répétitifs et à des postures inconfortables Afin de réduire les postures inconfortables il faut fournir aux ouvriers qui sont petits des plates formes de sorte qu ils puissent effectuer les tâches en ayant les bras sous le niveau de la taille Il doit y avoir suffisamment d espace pour les jambes pour permettre aux ouvriers de travailler le plus

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/occup_workplace/fish_pro.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive


  • Vitrier (ouvrier du verre) : Réponses SST
    ou résidentiels de même que dans des véhicules automobiles Les principales tâches d un vitrier sont lessuivantes Couper meuler polir et percer le verre Manipuler les plaques de verre dans l entrepôt pendant le transport et sur le lieu de travail cela peut nécessiter l utilisation d élingues et d appareils de levage Appliquer des adhésifs et des produits de scellement et de calfeutrage Utiliser nettoyer et entretenir divers types d équipement S acquitter de tâches administratives comme préparer des devis et des factures superviser des assistants et veiller au respect du code du bâtiment Quels sont les principaux risques pour la santé et la sécurité du vitrier Le vitrier peut travailler dans différents milieux Certains d entre eux comme les chantiers de construction peuvent présenter de nombreux risques que le vitrier doit connaître Les principaux risques pour la santé et la sécurité du vitrier sont notamment Travail en hauteur notamment sur des échelles et des échafaudages blessures par chute Manipulation de plaques de verre à la fois grandes lourdes et peu maniables blessures au dos et aux bras Travail dans des positions contraignantes et travail en position debout pendant de longues périodes blessures au dos et aux bras Chutes trébuchements et glissade s Coupures et lacérations sur les bords coupants des vitres Blessures aux yeux dues à la projection de particules au moment de couper ou de meuler le vitre Exposition à la poussière produite lors des opérations de coupe de meulage de perçage et de polissage du verre Utilisation d outils à main et d outils portatifs à moteur Exposition aux solvants contenus dans les adhésifs et les produits de scellement et de nettoyage Travail à l extérieur par temps chaud ou froid Travail en isolement Quelles sont les mesures de sécurité que l on peut adopter Observer les consignes de sécurité pour le travail en hauteur sur des échelles et des échafaudages Appliquer les techniques de levage sécuritaires S assurer que les outils et l équipement sont en bon état de fonctionnement Utiliser des outils ergonomiques Utiliser l équipement de protection individuelle approprié comme des lunettes de sécurité pour couper et meuler le verre Porter des gants et des chaussures de protection pour manipuler des plaques de verre Prendre fréquemment des pauses pour éviter la fatigue Conserver une trousse de premiers soins à portée de la main Apprendre à éviter le stress thermique dû à la chaleur ou au froid lorsque l on travaille dans des environnements de chaleur et de froid extrême Avoir avec soi un téléphone cellulaire ou un autre moyen permettant de communiquer avec une personne désignée lorsque l on travaille seul Quelles sont les méthodes de travail sécuritaires qu il faut connaître Se tenir au fait des consignes et des procédures de sécurité sur les chantiers de construction Porter l équipement de protection individuelle approprié notamment des chaussures de protection un casque des lunettes de sécurité et des gants Lire les fiches signalétiques relatives à tous les produits dangereux utilisés et respecter les

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/occup_workplace/glaziers.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Panache des lasers - Établissements de santé : Réponses SST
    produits chimiques toxiques peuvent être les suivants benzène formaldéhyde acrylaldéhyde aldéhydes hydrocarbures aromatiques polycycliques cyanures méthane et cyanure d hydrogène Comment peut on contrôler le panache des lasers par la ventilation La ventilation générale d un local ventilation par apport d air neuf ne permet pas d extraire de ce local tous les contaminants aéroportés Le terme systèmes de piégeage de panache SPP désigne un dispositif portatif mobile ou fixe qui piège et neutralise le panache des lasers Les systèmes de piégeage de panache sont aussi appelés évacuateurs de fumée évacuateurs du panache de fumée produit par un laser piégeurs de panache et ventilateurs par aspiration à la source Les SPP sont généralement constitués d un système de filtration au charbon actif qui emprisonne les gaz d un filtre ULPA ultra low penetration air qui capte les matières particulaires et d un collecteur d admission qui peut être placé près de la source du panache Si le SPP utilise comme système d évacuation un élément permanent de l immeuble il ne doit pas être combiné à d autres réseaux de services publics de l immeuble La vitesse d écoulement appropriée du SPP qui permettra d éliminer les fumées dans l air dépendra du débit de production de panache et du type précis de système utilisé La puissance d aspiration d air du filtre est grandement réduite lorsque le filtre a atteint sa capacité maximale Chaque SPP devrait pouvoir indiquer p ex par une perte de pression ou au moyen d un indicateur de remplacement de filtre la surcharge d un filtre ou faire l objet d un programme d entretien préventif fondé sur la durée de vie utile des filtres et d un programme de remplacement En plus d un SPP les établissements devraient disposer d équipement approprié d aspiration des liquides Adapté de la norme CSA Z305 13 13 Plume scavenging in surgical diagnostic therapeutic and aesthetic settings Quels types d équipement de protection individuelle les travailleurs devraient ils porter Le personnel médical doit porter des respirateurs du type approprié des gants et une protection oculaire durant les interventions chirurgicales faisant appel au laser et les traitements effectués à l aide d appareils d électrochirurgie Des appareils de protection respiratoire doivent être utilisés pour garantir une protection supplémentaire et non pas en guise de remplacement du système de ventilation par aspiration Le port de masques chirurgicaux n élimine pas les risques d infection ou autres associés à l inhalation des virus des germes des vapeurs de produits chimiques des minuscules particules de poussières des aérosols ou des débris cellulaires que peuvent contenir les panaches des lasers Lorsqu une protection suffisante ne peut être assurée par des mesures d ingénierie le personnel des établissements de santé doit porter un appareil respiratoire correctement ajusté et ayant l efficacité requise compte tenu des contaminants aéroportés présents dans l atmosphère de travail D autres documents Réponses SST contiennent davantage de renseignements sur le choix et l entretien des appareils de protection respiratoire ainsi

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/phys_agents/laser_plume.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive



  • Bruit - Effets auditifs : Réponses SST
    les premiers stades le déficit auditif dû au bruit est plus prononcé à 4000 Hz mais il s étend aux autres fréquences quand le niveau sonore et ou le temps d exposition augmentent Le vieillissement affecte t il l audition Lorsqu on vieillit notre acuité auditive baisse Cet état s appelle la presbyacousie Tout comme dans le cas du déficit auditif dû au bruit tout le monde n est pas affecté de la même manière La diminution de l acuité auditive due au vieillissement s ajoute au déficit auditif dû au bruit La capacité auditive peut continuer à faiblir même si la personne arrête de travailler dans un environnement bruyant Autres causes de déficit auditif Le bruit affecte les organes auditifs cochlée de l oreille interne C est pourquoi le déficit auditif dû au bruit est un déficit dit de perception Certains médicaments et certaines maladies peuvent aussi causer des dommages à l oreille interne susceptibles d entraîner également un déficit auditif Il est généralement impossible de différencier le déficit auditif de perception dû au bruit du déficit auditif de perception dû à une autre cause On se base alors sur l exposition du patient au bruit pour trancher Les personnes qui travaillent dans des environnements bruyants en même temps qu elles sont exposées à des vibrations ex marteau pneumatique peuvent subir des pertes d audition plus importantes que les personnes exposées au même niveau sonore mais à aucune vibration Certains produits chimiques sont ototoxiques Cela veut dire qu ils sont toxiques pour les organes auditifs et d équilibration ainsi que pour les nerfs qui innervent ces organes Donc les travailleurs exposés à la fois au bruit et aux produits chimiques ototoxiques ex toluène désulfure de carbone peuvent être atteints d une incapacité auditive plus importante que les travailleurs exposés au même niveau sonore mais à aucun produit chimique athétosique Comment mesurer le déficit auditif Le déficit auditif se mesure à l aide d un audiomètre et s exprime en nombre de décibels dB de déplacement du seuil auditif Un déplacement de seuil de 0 dB équivaut au seuil d audition moyen d un jeune adulte n étant atteint d aucune maladie du système auditif Le déplacement permanent du seuil mesuré par audiométrie est le niveau en dB des sons de différentes fréquences qui sont tout juste audibles pour la personne Un déplacement de seuil positif indique une perte d audition et un déplacement de seuil négatif signifie une acuité auditive supérieure à la moyenne Comment exprimer ou évaluer l incapacité auditive Plusieurs méthodes permettent de calculer le pourcentage d incapacité auditive La formule présentée par l American Medical Association AMA et l American Academy of Otolaryngology AAO est largement acceptée en Amérique du Nord La méthode actuellement recommandée par l AMA AAO va comme suit Pour chaque oreille calculer le seuil d audition moyen à 500 1000 2000 et 3000 Hz Calculer le pourcentage de déficience de chaque oreille perte monoaurale en multipliant par 1 5 l écart entre

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/phys_agents/noise_auditory.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Bruit - Effets non auditifs : Réponses SST
    ce qui est des effets permanents il n y a pas de consensus sur la question certains chercheurs semblent opter pour la théorie selon laquelle le bruit produit des effets permanents alors que d autres sont sceptiques à cet égard Comment le bruit peut il nuire au rendement Le bruit peut nuire à la communication verbale et être une cause de distraction et de gêne Nous donnons ci dessous des exemples montrant comment ces facteurs peuvent nuire au rendement au travail Intelligibilité de la parole L intelligibilité de la parole est la capacité de comprendre les mots prononcés La présence de bruit nuit à la compréhension des paroles prononcées par d autres personnes notamment dans les conversations face à face dans les conversations téléphoniques et dans l écoute de messages sur un système de diffusion publique Pour que la parole soit intelligible il faut que son niveau sonore soit supérieur au bruit de fond auquel est exposée l oreille de la personne qui écoute Des personnes présentant une perte d audition qui autrement passerait inaperçue éprouvent de la difficulté à comprendre les paroles prononcées dans des milieux bruyants Dans les milieux de travail bruyants les personnes peuvent converser avec difficulté pendant une courte période à une distance d un mètre en présence d un bruit pouvant atteindre 78 dB A Pour que des conversations prolongées puissent être tenues il faut que le niveau du bruit de fond soit inférieur à 78 dB A Dans des activités sociales les personnes conversent souvent à des distances de 2 à 4 mètres En pareil cas le niveau de bruit ne devrait pas dépasser 55 à 60 dB A Capacité de communication verbale en fonction du niveau de bruit de fond exprimé en dB A Communication Moins de 50 dB A 50 70 dB A 70 90 dB A 90 100 dB A 110 130 dB A Face à face voix non amplifiée Voix normale jusqu à une distance de 6 m Niveau de voix élevé jusqu à une distance de 2 m Voix très forte ou cris jusqu à une distance de 50 cm Niveau de voix maximal jusqu à une distance de 25 cm Communication très difficile ou impossible même à une distance de 1 cm Téléphone Bonne De satisfaisante à légèrement difficile De difficile à insatisfaisante Utilisation de poussoir d émission et de cabine insonorisée Utilisation d équipement spécial Interphone Bonne Satisfaisante Insatisfaisante avec un haut parleur Impossible avec un haut parleur Impossible avec un haut parleur Type d écouteur en complément au haut parleur Aucun N importe lequel Utilisation de n importe quel écouteur Utilisation d un écouteur quelconque dans un serre tête ou un casque antibruit sauf du type à conduction osseuse Utilisation d écouteurs à embout ou sur l oreille dans un casque ou un serre tête bonne communication jusqu à 120 dB A sur une courte période Système de diffusion publique Bonne Satisfaisante Satisfaisante à difficile Difficile Très difficile Type de microphone requis N importe lequel N

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/phys_agents/non_auditory.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Confort thermique au bureau : Réponses SST
    atteint seulement lorsque la température l humidité et le mouvement de l air se situent à l intérieur des limites de ce qu on appelle la zone de confort Là où le mouvement de l air est à peu près absent et l humidité relative maintenue autour de 50 la température ambiante devient le facteur de confort thermique le plus critique Malheureusement les préférences de température varient beaucoup d un individu à l autre aucune ne peut tous les satisfaire Malgré tout il est juste d affirmer qu un bureau où il fait trop chaud rend ses occupants fatigués D un autre côté un bureau où il fait trop froid détourne l attention de ces derniers en les rendant agités et facilement distraits Il est important dans les bureaux de maintenir des conditions de température stables Un écart par rapport à la zone de confort si petit soit il peut être une source de stress et affecter le rendement et à la sécurité Les travailleurs stressés sont moins tolérants face à des conditions inconfortables Quelle température devrait on maintenir au bureau On recommande généralement de maintenir la température entre 21 et 23 C 69 à 73 F L été lorsque les températures extérieures sont plus élevées il est recommandé de garder la température de l air climatisé légèrement plus élevée dans le but de minimiser l écart entre l intérieur et l extérieur Que devraient être le taux d humidité et la vitesse de l air dans un bureau Un taux d humidité relative inférieur à 20 peut causer un inconfort en raison de l assèchement des muqueuses et de la peau Un faible taux d humidité relative peut aussi entraîner la formation d électricité statique et par conséquent influer négativement sur le fonctionnement de certains matériels de bureau comme les imprimantes et les ordinateurs À l opposé un taux d humidité relative supérieur à 70 peut entraîner la formation de condensation sur les surfaces et à l intérieur du matériel et des structures du bâtiment Si le taux demeure inchangé de la moisissure et des champignons pourraient se former à ces endroits Des vitesses de l air inférieures à 0 25 mètre seconde ou environ 50 pieds minute n entraînent pas de distraction significative même lorsque les tâches nécessitent une attention soutenue Existe il des normes concernant la température dans les locaux bureaux La norme CAN CSA Z412 F00 C2011 intitulée L ergonomie au bureau indique des plages acceptables de température et d humidité relative pour les bureaux au Canada Ces valeurs sont identiques à celles recommandées par la norme 55 2010 Thermal Environmental Conditions for Human Occupancy de l American Society of Heating Refrigerating and Air Conditioning Engineers ASHRAE Ces valeurs ont été élaborées pour répondre aux besoins de 80 des gens ce qui signifie qu un petit nombre de personnes seront inconfortables même si les exigences sont respectées Des mesures additionnelles peuvent donc être nécessaires Plages de température et humidité pour le confort Conditions Humidité relative Plages

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/phys_agents/thermal_comfort.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Exposition à l'énergie radiofréquence émise par les téléphones cellulaires : Réponses SST
    permet également d éloigner l appareil du corps L utilisation d un téléphone cellulaire comporte t elle des risques pour la santé Le Centre International de Recherche sur le Cancer CIRC a classé les champs de radiofréquences électromagnétiques dans le groupe 2B soit probablement cancérogène pour l homme Ce groupe est utilisé dans le cas des agents pour lesquels on dispose d un nombre limité de données probantes sur leur cancérogénicité chez l humain et d un nombre insuffisant de données probantes sur leur cancérogénicité chez les animaux de laboratoire Le CIRC a examiné la littérature en vue d obtenir des données sur les expositions personnelles associées à l utilisation de téléphones sans fil de même que sur les expositions professionnelles à des ondes radar et des micro ondes et les expositions environnementales liées à la transmission de signaux lors de communications radio télévisuelles et sans fil Le Centre a conclu qu il y a un nombre limité de données probantes sur les risques de développer un gliome un type de cancer du cerveau et un neurinome de l acoustique une tumeur bénigne du nerf reliant l oreille au cerveau chez les utilisateurs de téléphone sans fil Il n a trouvé aucune donnée probante pertinente lui permettant de tirer des conclusions sur d autres types de cancers ou d expositions Le CIRC a annoncé que s il est vrai que des données probantes appuient la classification 2B il est nécessaire de mener un plus grand nombre d études avant de pouvoir tirer d autres conclusions Santé Canada ajoute ceci la preuve d un lien possible entre l exposition à l énergie RF et le risque de cancer est loin d être concluante et des recherches plus poussées s imposent pour préciser ce lien possible Santé Canada partage l avis de l Organisation mondiale de la Santé et du CIRC à l effet que des recherches supplémentaires dans ce domaine sont justifiées Santé Canada continue en ajoutant les mises en garde ci dessous Bien que l énergie RF émise par les cellulaires ne présente aucun danger confirmé pour la santé le cellulaire n est pas tout à fait sans risque Des études montrent que l utilisation du cellulaire ou d autres appareils sans fil peut être une source de distraction le risque de blessures graves augmente lorsque ces appareils sont utilisés au volant en marchant à vélo ou dans le cadre de toute autre activité exigeant de la concentration le cellulaire peut nuire au fonctionnement d appareils médicaux comme les stimulateurs cardiaques les défibrillateurs et les prothèses auditives le cellulaire peut également perturber l équipement électronique sensible comme les systèmes de communication et de navigation des avions En ce qui concerne les stations de base dans la mesure où les expositions respectent les limites établies dans les lignes directrices de Santé Canada il n y a aucune raison scientifique de les considérer comme étant dangereuses pour le public Aussi Santé Canada encourage les parents à réduire l exposition de leurs enfants

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/phys_agents/cellular_telephones.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Exposition à la chaleur - Mesures de protection : Réponses SST
    suppose que les vêtements portés sous les combinaisons sont légers et qu il n y a pas une seconde couche de vêtements Par exemple au travailleur acclimaté portant une double couche de vêtements tissés qui effectue un travail modéré correspond un niveau d exposition corrigé de 30 0 3 33 C ce qui réduit sa durée maximale d exposition admissible au travail de 0 à 25 travail de 25 à 50 Adapté du document 2011 TLVs and BEIs Threshold Limit Values for Chemical Substances and Physical Agents and Biological Exposure Indices Cincinnati Ohio American Conference of Governmental Industrial Hygienists 2011 page 214 Quelles mesures peuvent être mises en place pour réduire les effets de la chaleur Les mesures suivantes peuvent favoriser une réduction des risques de maladies malaises liés à l exposition à la chaleur Mesures d ingénierie mécanismes techniques destinées à assurer une ambiance de travail plus fraîche Pratiques de travail sécuritaires destinées à réduire l exposition des travailleurs Formation des employés pour les aider à reconnaître et à prévenir les problèmes de santé liés à l exposition à la chaleur On trouvera au tableau 3 ci après une récapitulation des mesures susmentionnées Mesures d ingénierie Les mesures d ingénierie qu on appelle également mécanismes techniques sont les mesures de réduction de l exposition à la chaleur les plus efficaces En voici quelques exemples Réduction de la production de chaleur métabolique chaleur dégagée par le corps L automatisation et la mécanisation des tâches permet de réduire la nécessité de déployer des efforts physiques importants source de production de chaleur métabolique Réduction de la chaleur radiante émise par les surfaces chaudes Le fait de recouvrir les surfaces chaudes d un revêtement de protection à faible émissivité couche de peinture ou feuillards d aluminium permet de réduire la quantité de chaleur radiante émise par ces surfaces Calorifugeage des surfaces chaudes Le calorifugeage permet de réduire les échanges thermiques entre une source de chaleur et l environnement de travail Mise en place d écrans de protection Les écrans de protection empêchent la chaleur radiante d atteindre les espaces de travail Il existe deux types d écrans ceux à surfaces en aluminium en acier inoxydable ou en un autre métal brillant qui réfléchissent la chaleur vers la source d émission et les écrans absorbants comme les chemisages refroidis à l eau faits d aluminium à surface noire qui absorbent la chaleur et l évacuent à l extérieur de l environnement de travail Ventilation et conditionnement d air La ventilation la climatisation locale et l aménagement de cabines d observation climatisées sont les moyens les plus couramment utilisés pour assurer aux travailleurs une ambiance de travail moins chaude Les cabines d observation permettent aux travailleurs d aller se rafraîchir entre de brèves périodes d exposition à une chaleur intense tout en continuant de surveiller le matériel Réduction du taux d humidité La climatisation et le conditionnement d air la déshumidification l élimination des bassins d eau chaude ouverts des avaloirs et des caniveaux d évacuation ainsi que la réparation des robinets de vapeur qui fuient sont autant de moyens qui permettent de réduire le taux d humidité dans une ambiance de travail Protection personnelle Les vêtements ordinaires assurent une certaine protection contre la chaleur qui se dégage des surfaces chaudes environnantes Par contre il existe des vêtements de protection spéciaux pour les travailleurs exposés à des conditions de chaleur extrême Dans un espace de travail chaud et humide le port de vêtements légers permet une exposition maximale de la peau et par le fait même un refroidissement efficace du corps par évaporation de la sueur Les travailleurs qui doivent aller et venir entre l intérieur où l ambiance est très chaude et sèche et l extérieur où prévalent des conditions hivernales sont d accord pour dire que les sous vêtements longs protègent contre les variations extrêmes de température Les travailleurs qui sont en contact avec des substances ou des objets très chauds comme du métal en fusion ou des fours ou fourneaux fonctionnant à haute température doivent porter une protection oculaire qui absorbe la chaleur radiante Les vêtements imperméables augmentent la charge calorifique puisqu ils réduisent la capacité du corps à dissiper la chaleur Lorsque les activités effectuées nécessitent le port de tels vêtements il faut souvent réduire l indice WBGT à une valeur inférieure à celle qui serait appropriée pour des travailleurs vêtus de vêtements légers Tableau 3 Récapitulatif des mesures de protection Mesures Actions Mesures d ingénierie Réduire la production de chaleur métabolique Mécaniser les tâches Éliminer l exposition à la chaleur radiante émise par des surfaces chaudes Calorifuger les surfaces chaudes utiliser des écrans ou des revêtements réfléchissants ainsi que des dispositifs de commande à distance Réduire l apport de chaleur par convection Réduire la température ambiante Augmenter la vitesse de circulation de l air si la température de l air est inférieure à 35 C Augmenter la ventilation Aménager des cabines d observation climatisées Augmenter le taux d évaporation sudorale Réduire le taux d humidité Installer un ventilateur pour favoriser les mouvements d air Vêtements Favoriser le port de vêtements amples qui permettent l évaporation sudorale tout en freinant la diffusion par rayonnement de la chaleur métabolique Enfiler une veste de refroidissement ou une combinaison de protection avant les expositions à des conditions extrêmes Mesures administratives Acclimatement Permettre une période d acclimatement suffisante avant le passage au travail à plein régime Durée de travail Réduire le temps d exposition et prévoir de fréquentes pauses Aires de repos Aménager des aires de repos climatisées Eau Prévoir une source d eau potable réfrigérée Rythme de travail Si possible laisser les travailleurs adopter leur propre rythme de travail Premiers secours et soins médicaux Établir la procédure d urgence Désigner une personne formée en premiers secours pour chaque poste de travail Donner aux travailleurs la formation nécessaire pour reconnaître les symptômes de maladies malaises liés à l exposition à la chaleur Peut on s acclimater à une ambiance chaude Le phénomène par lequel le

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/phys_agents/heat_control.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive



  •