archive-ca.com » CA » C » CCHST.CA

Total: 1309

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Exposition au froid - Effets sur la santé et premiers soins : Réponses SST
    couches superficielles de la peau gèlent La peau de la région touchée blanchit et peut paraître engourdie La couche superficielle de la peau peut sembler dure mais les couches profondes paraissent normales molles Il est possible de prévenir les gelures superficielles en portant des chaussures et des vêtements chauds Pour les soigner il faut réchauffer lentement les tissus p ex en plaçant la zone atteinte contre la peau intacte de la victime ou d une autre personne Comme pour toutes les lésions dues au froid il faut éviter de frotter les parties atteintes car des cristaux de glace présents dans les tissus pourraient aggraver les lésions On ne doit jamais utiliser d objets très chauds comme des bouillottes pour réchauffer la partie atteinte ou la personne Les gelures sont des lésions courantes causées par l exposition au froid extrême ou le contact avec des objets extrêmement froids surtout les objets métalliques Elles peuvent aussi se produire à des températures normales par suite d un contact avec des gaz réfrigérés ou comprimés Les gelures surviennent lorsque la température des tissus chute au dessous du point de congélation 0 C ou 32 F ou que la circulation sanguine est obstruée Les vaisseaux sanguins peuvent être endommagés gravement ou de façon permanente et la circulation sanguine peut être interrompue dans la région atteinte Dans les cas les moins graves les symptômes englobent l inflammation de la peau par plaques parfois accompagnée de douleur Dans le cas sévères les tissus peuvent être endommagés mais la personne n éprouve aucune douleur ou ressentira une sensation de brûlure ou de picotements qui sera suivie de l apparition de cloques Les régions qui présentent des engelures sont plus exposées aux infections et à l apparition de la gangrène nécrose des tissus mous attribuable au manque d irrigation sanguine Quels sont les premiers soins à donner en cas de gelure des tissus En cas de gelures de pied d immersion ou des tranchées il est recommandé de Consulter un médecin Déplacer la victime dans un endroit chaud si possible Détacher ou enlever doucement tout vêtement ou bijou serré qui pourrait entraver la circulation Placer un pansement stérile sur la région atteinte en le fixant lâchement Placer un peu de gaze entre les doigts et les orteils pour absorber l humidité et pour les empêcher de coller les uns aux autres Transporter sans délai la victime à un service d urgence NE PAS tenter de réchauffer la région atteinte sur place mais tenter d empêcher qu elle se refroidisse davantage sans les moyens adéquats pour soigner les lésions les tissus qui ont été réchauffés peuvent geler de nouveau ce qui pourrait causer d autres dommages NE PAS frotter la région ni appliquer de chaleur sèche NE PAS laisser la victime boire de l alcool ou fumer Qu est ce que l hypothermie Dans des environnements moyennement froids la température centrale du corps ne chute habituellement pas plus de 1 ou 2 C au dessous de 37 C en raison

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/phys_agents/cold_health.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive


  • Exposition au froid - Généralités : Réponses SST
    mécanismes le volume circulatoire total est réduit ce qui peut entraîner une déshydratation La baisse de l hydratation rend le corps plus sensible à l hypothermie et aux autres troubles dus au froid Comment produisons nous et conservons nous la chaleur dans notre corps Pour survivre et demeurer actif dans un environnement froid le corps doit compenser la perte constante de chaleur par la production d une quantité équivalente de chaleur La chaleur est à la fois produite et dépensée au niveau de la cellule par suite de processus métaboliques complexes qui convertissent les aliments une source principale d énergie en glycogène Le glycogène est une substance composé biochimique faisant office de carburant pour les processus biochimiques qui sous tendent toutes les fonctions vitales dont la production de chaleur Voici quelques facteurs qui sont importants pour la production de chaleur apport alimentaire emmagasinage de carburant glycogène équilibre liquidien activité physique frissons une réaction réflexe qui augmente la production de chaleur de l organisme jusqu à 500 au besoin Cette réaction ne peut durer que quelques heures en raison de l épuisement du glycogène musculaire et de la fatigue qu elle entraîne La rétention de la chaleur et la tolérance au froid dépendent aussi de la structure du corps de certains mécanismes réflexes et comportementaux qui conservent la chaleur à l intérieur du corps ainsi que du degré de protection assuré par les vêtements Ces facteurs sont la taille et la forme du corps le rapport entre la surface et le volume la couche de gras sous la peau tissus adipeux sous cutanés la diminution de la circulation sanguine dans la peau et les parties externes du corps l isolation le type de vêtements et leur superposition en couches Comment maintenons nous un équilibre thermique Le froid peut attaquer le corps de trois façons la température le vent et l humidité Selon la sévérité des conditions climatiques il peut se produire une déperdition de chaleur Le corps maintient son équilibre thermique en augmentant la production de chaleur et en activant les mécanismes de rétention de la chaleur Dans une situation où la déperdition de chaleur est plus importante que les mécanismes combinés de production et de rétention de chaleur la température centrale du corps baisse en deçà de 37 C Cette diminution met l organisme en état d hypothermie ce qui peut entraver les fonctions mentales et musculaires courantes Pouvez vous donner des exemples d emplois où le froid peut constituer un risque professionnel Les travailleurs exposés à un risque professionnel à cause du froid englobent les personnes qui travaillent à l extérieur dont les travailleurs de la construction routière domiciliaire et autres les monteurs de lignes des réseaux d électricité et de télécommunications les policiers les pompiers les premiers intervenants les militaires les travailleurs du secteur des transports les chauffeurs d autobus et les camionneurs les pêcheurs les chasseurs et les trappeurs les plongeurs les travailleurs des entrepôts frigorifiques les travailleurs des établissements d emballage et de transformation de la

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/phys_agents/cold_general.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Exposition au froid - Travailler au froid : Réponses SST
    C devrait être muni d un thermomètre adéquat pour surveiller les fluctuations de la température Quant aux ambiances de travail plus froides où les températures se situent au dessous du point de congélation il faudrait vérifier la température au moins aux 4 heures Dans le cas des ambiances de travail intérieures ou la vitesse de l air est supérieure à 2 mètres à la seconde 5 milles à l heure la température devrait être enregistrée toutes les 4 heures Dans les ambiances de travail extérieures où la température de l air se situe au dessous du point de congélation il faudrait enregistrer à la fois la vitesse du vent et la température de l air Mesures d urgence Les procédures à suivre pour prodiguer les premiers secours ainsi que pour obtenir des soins médicaux devraient être définies clairement À chaque quart de travail au moins une personne adéquatement formée devrait être affectée aux situations d urgence Éducation Les travailleurs et les surveillants qui sont appelés à travailler dans des environnements froids devraient être informés des symptômes qui sont associés à l exposition au froid des habitudes à suivre en matière vestimentaire des pratiques de travail sécuritaires des exigences physiques du travail au froid et des mesures à prendre en cas de lésions attribuables au froid Il y aurait lieu d utiliser une système de jumelage pour les travailleurs qui sont appelés à travailler dans ces conditions Ainsi les travailleurs peuvent se surveiller mutuellement et être à l affût des symptômes de l hypothermie Que devrais je savoir au sujet de l équipement de protection individuelle ÉPI pour le travail au froid Vêtements Il faut porter des vêtements protecteurs lorsqu on doit travailler dans un environnement où les températures sont égales ou inférieures à 4 C Les vêtements devraient être choisis en fonction de la température et du temps p ex vitesse du vent pluie du niveau et de la durée de l activité et des tâches à exécuter Il est important de tenir compte de ces facteurs afin de pouvoir contrôler la quantité de chaleur produite et la transpiration durant le travail Si la cadence de travail est trop rapide ou si le type et la quantité de vêtements ne sont pas bien choisis le travailleur transpirera abondamment Les vêtements qui sont en contact direct avec la peau s imprégneront de sueur et leur facteur d isolement chutera alors de façon considérable ce qui augmente le risque de lésions dues au froid Il faut porter plusieurs couches de vêtements qui offriront une meilleure protection qu un seul vêtement épais L air qui se trouve entre les couches de vêtements assure une meilleure protection que le vêtement lui même Le fait de porter plusieurs couches permet aussi d entrouvrir un vêtement ou de retirer une couche avant d avoir trop chaud et de commencer à transpirer ou d ajouter une couche au moment de la pause Cela permet aussi de s adapter aux changements de température et de conditions climatiques Les couches extérieures successives doivent être moins serrées contre le corps que le vêtement intérieur sinon les couches extérieures comprimeront les couches intérieures et diminueront les propriétés isolantes des vêtements La couche intérieure doit être isolante et elle doit éloigner l humidité de la peau afin de la maintenir sèche Les sous vêtements isolants faits de polyesters et de polypropylène sont adaptés à cette fin Les maillots de corps à résille en polypropylène éloignent la transpiration de la peau et sont beaucoup plus épais que les sous vêtements ordinaires Ils empêchent aussi la deuxième couche de vêtements d entrer en contact avec la peau Le tissage à mailles ouvertes permet à la transpiration de s évaporer et d être interceptée par la deuxième couche loin de la peau La deuxième couche recouvre les trous de la résille ce qui contribue à l isolement assuré par le vêtement Les couches additionnelles de vêtements devraient fournir un isolant adéquat pour les conditions climatiques dans lesquelles le travail est effectué Ces vêtements devraient aussi être faciles à entrouvrir et à enlever afin que le travailleur n ait pas trop chaud ni ne transpire abondamment pendant les périodes d activité intense Les vestes portées à l extérieur devraient se fermer et s ouvrir à la taille au cou et aux poignets afin qu il soit possible de contrôler la quantité de chaleur conservée et évacuée Certaines vestes ont des poches en résille ainsi que des fentes autour du tronc et sous les aisselles avec des fermetures à glissière et des attaches en Velcro qui facilitent une plus grande ventilation Pour le travail sous la pluie ou la neige la couche de vêtements extérieure devrait être imperméable S il est impossible de protéger l aire de travail contre le vent il faudrait porter un coupe vent facile à enlever Dans des conditions extrêmes de froid il faudrait fournir aux travailleurs des vêtements protecteurs chauffants s il est impossible de faire le travail par temps plus chaud Presque 50 de la chaleur corporelle est perdue par la tête Un bonnet en tricot de laine ou une doublure portée sous le casque de sécurité peut empêcher une perte de chaleur excessive Il faut garder les vêtements propres car la saleté remplit les cellules d air contenues dans les fibres des vêtements et annule leur pouvoir d isolement Il faut garder les vêtements secs Pour y arriver on peut enlever la neige avant de pénétrer dans un abri chauffé Pendant que le travailleur se repose dans un endroit chauffé il devrait permettre à la transpiration de s échapper en ouvrant les attaches du col de la taille des manches et des chevilles ou en retirant les couches extérieures de vêtements Si l aire de repos est assez chaude il est préférable d enlever la ou les couche s extérieure s afin que la transpiration puisse s évaporer des vêtements Si la motricité fine n est pas requise il faudrait porter des gants si la température ambiante est au dessous

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/phys_agents/cold_working.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive



  • Limite maximale de température pour travailler : Réponses SST
    la chaleur sont exprimées par l indice WBGT Wet Bulb Globe Temperature exprimée en degré Celsius C La mesure de la WBGT tient compte de la température de l air des mouvements de l air de la chaleur radiante et de l humidité Les instruments de lecture directe de la WBGT aussi appelés indicateur du stress thermique sont offerts sur le marché Les mesures de la WBGT peuvent être liées aux exigences physiques d un emploi Seules les personnes qualifiées que ce soit les employés réguliers des consultants ou des employés d organismes locaux de réglementation de la santé et de la sécurité au travail devraient effectuer ces mesures Malheureusement la comparaison directe entre la WBGT et l indice humidex n est pas faisable aucun tableau de conversion standard ni de formule mathématique n existe à cet effet Davantage d information sur la WBGT se trouve dans le document Réponses SST intitulé Exposition à la chaleur Mesures de protection En outre bien qu il n y ait pas de température maximale la loi fournit une série de températures acceptables pour diverses circonstances Pour plus de renseignements consulter le document Réponses SST intitulé Conditions de chaleur ou de froid extrêmes Y a t il des directives générales concernant les températures maximales dans les bureaux Le document Réponses SST intitulé Confort thermique au bureau traite des températures confortables et des conditions d humidité lorsque le travail se fait surtout en position assise ou ne requière pas beaucoup d activité physique Le tableau 4 sous le titre Quelles devraient être les limites d exposition à la chaleur au travail résume les limites ou les directives du Règlement canadien sur la santé et la sécurité au travail pour les conditions thermiques au bureau Avec un taux d humidex qui se situe de 40 à 45 C la plupart des personnes ressentent de l inconfort Cependant certaines restrictions doivent être imposées lorsque l humidex est supérieur à 45 C À notre connaissance une seule autorité a adopté une directive sur les conditions en matière de température et d humidité indiquant quand les employés devraient changer de lieu de travail ou le quitter Cette référence est fournie par le Conseil national mixte et elle se trouve dans la Partie II Ouvrages permanents et séjourner en sécurité dans un lieu de travail Utilisation et occupation des bâtiments Cette directive s applique seulement aux fonctionnaires fédéraux Elle indique en partie que si l indice d humidité dépasse 40 C à l intérieur d un immeuble et non selon les bulletins de la météo ou la température à l extérieur les conditions sont considérées comme insatisfaisantes Dans ce cas l employeur doit cesser ses activités et permettre aux employés de quitter le lieu de travail s il n est pas possible de les réaffecter à un autre endroit Paragraphe 2 2 b Conditions ambiantes Quelles mesures peuvent être prises en cas de chaleur ou d humidité trop élevées Il incombe aux employeurs de prendre toutes les précautions raisonnables pour

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/phys_agents/max_temp.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Limites de l'exposition au bruit lors des heures de travail prolongées : Réponses SST
    d exposition dans le cas de quarts de travail prolongés par exemple un quart de travail de 12 heures on doit tenir compte des renseignements sur les effets sur la santé associés à l exposition au bruit et sur les effets liés à un quart de travail de 12 heures La réponse finale doit provenir d une étude sur les lieux de travail qui ont expérimenté ou adopté de telles pratiques de travail Pour passer d un quart de travail de 8 heures à un quart de travail de 12 heures on doit tenir compte des éléments suivants niveau d exposition moyen au bruit en dBA pondéré sur 8 heures problèmes liés à l utilisation de protecteurs auditifs pendant un quart de travail prolongé les effets combinés des facteurs de stress associés à un quart de travail de 12 heures et à une exposition au bruit Comment calcule t on la limite d exposition au bruit Règle de l énergie équivalente De nombreux organismes de réglementation recommandent un niveau sonore moyen pondéré dans le temps TWA de 85 dBA à 90 dBA comme limite d exposition au bruit pour une journée de travail de 8 heures La norme de l Organisation internationale de normalisation ISO 1999 1990 Acoustique Détermination de l exposition au bruit en milieu professionnel et estimation du dommage auditif induit par le bruit recommande l utilisation de la règle de l énergie équivalente coefficient d équivalence de 3 dB en calculant une moyenne pondérée dans le temps pour un quart de travail de la manière suivante Limite d exposition pour un quart de travail donné L imite d exposition 10 log T 8 Où T durée du quart de travail en heures Les résultats des calculs pour divers quarts de travail prolongés sont présentés au tableau 1 Le tableau 1 montre également la limite d exposition au bruit pour les quarts de travail prolongés utilisant des coefficients d équivalence de 5 dB et de 3 dB Tableau 1 Calcul des coefficients d équivalence pour des quartsde travail prolongés Coefficient d équivalence de 3 dB Coefficient d équivalence de 5 dB Durée heures Limite de bruit Durée heures Limite de bruit T 85 90 T 85 90 4 88 01 93 01 4 90 00 95 00 5 87 04 92 04 5 88 39 93 39 6 86 25 91 25 6 87 08 92 08 7 85 58 90 58 7 85 96 90 96 8 85 00 90 00 8 85 00 90 00 9 84 49 89 49 9 84 15 89 15 10 84 03 89 03 10 83 39 88 39 11 83 62 88 62 11 82 70 87 70 12 83 24 88 24 12 82 08 87 08 13 82 89 87 89 13 81 50 86 50 14 82 57 87 57 14 80 96 85 96 15 82 27 87 27 15 80 47 85 47 16 81 99 86 99 16 80 00 85 00 La

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/phys_agents/exposure_ext.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Mesure du bruit sur les lieux de travail : Réponses SST
    L audiodosimètre est un petit appareil léger qui se porte à la ceinture et qui est relié à un petit microphone qui s attache au col près de l oreille du porteur Cet appareil enregistre les niveaux sonores dont il calcule la moyenne Il est très utile dans un milieu où la durée et l intensité des bruits varient et où le travailleur se déplace Les trois valeurs suivantes doivent être fixées a Niveau de référence Limite d exposition pour 8 heures par jour 5 jours par semaine Le niveau de référence est 85 dB A dans de nombreuses administrations 90 dB A au Québec et 87 dB A au niveau fédéral de l administration canadienne Pour savoir plus au sujet des niveaux d exposition au bruit consulter le document Réponses SST intitulé Limites d exposition au bruit au Canada b Taux d échange Un taux d échange de 3 dB ou 5 dB est précisé dans les règlements sur le bruit c Seuil d enregistrement Niveau sonore en bas duquel l appareil n enregistre pas de données sur le bruit En portant l audiodosimètre pendant un quart de travail complet on obtient la moyenne et la dose d exposition au bruit qui sont généralement exprimées sous forme de niveau d exposition au bruit Lex T Il s agit d un logarithme qui tient compte de l exposition et du nombre d heures travaillées Dans le passé cette mesure était souvent exprimée sous la forme d un pourcentage de l exposition maximale permise Si un travailleur recevait une dose sonore de 100 pendant un quart de travail cela signifiait qu il avait été exposé en moyenne au maximum de bruit permis Par exemple si le niveau de référence est fixé à 90 dB A et le taux d échange à 3 dB A une exposition de 8 heures à 90 dB A donne une dose de 100 p 100 Une exposition de 4 heures à 93 dB A donne aussi une dose de 100 p 100 alors qu une exposition de 8 heures à 93 dB A donne une dose de 200 p 100 Le fabricant règle ordinairement le dosimètre au niveau de référence et au taux d échange en vigueur Il se pourrait que vous deviez ajuster ces valeurs selon les normes et directives en vigueur dans votre région Les dosimètres donnent également un niveau sonore équivalent Ceci représente la moyenne d exposition sur une durée d enregistrement ainsi qu un total d énergie sonore égal à celui des bruits variables effectivement enregistrés pendant cette période Les données scientifiques portent à croire que c est l énergie sonore totale qui détermine la perte auditive Lorsqu une personne est exposée à divers niveaux sonores sur une période de 8 heures il est possible de calculer un niveau sonore équivalent qui a le même total d énergie sonore et qui produit les mêmes effets sur l ouïe figure 1 Figure 1 Dans la figure 1 la partie grise illustre les changements de niveaux sonores La courbe représente le total de l exposition au bruit sur une durée de 8 heures Quand faut il utiliser un pare vent L air qui souffle sur le microphone peut fausser l enregistrement du bruit Pour éviter l effet de l air il faut recouvrir le microphone d un pare vent dans les endroits où les déplacements d air sont importants Il est possible d obtenir des pare vents auprès des fabricants de sonomètres Quelles sont les techniques utilisées pour mesurer le bruit Avant de prendre des mesures en situation réelle il est important de décider quel est le genre d information désiré Le niveau de bruit sur les lieux de travail varie t il pendant la journée Les travailleurs se déplacent ils beaucoup Dans une usine d embouteillage en Ontario par exemple divers niveaux de bruit ont été enregistrés au cours d un quart de travail Les mesures ponctuelles prises à un poste de travail au moyen d un sonomètre type 2 mode LENT filtre A variaient entre 63 dB A et 114 dB A au cours de la journée de travail les niveaux les plus courants se situant entre 90 et 96 dB A et entre 104 et 107 dB A L exposition au bruit semblait donc excessive Ayant demandé au travailleur de porter un audiodosimètre sur toute la durée de son quart de travail de 8 heures on a constaté une dose de 270 p 100 et un niveau sonore équivalent de 97 dB A soit une exposition équivalant à 8 heures d un niveau sonore constant de 97 dB A On aurait pu également utiliser un sonomètre intégrateur dans cet exemple surtout si le travailleur passait la majeure partie de son temps à un endroit particulier ou la première et la deuxième partie de son quart de travail à deux endroits particuliers Le sonomètre intégrateur aurait alors donné un niveau sonore équivalent et une évaluation passablement juste de l exposition Comment mesure t on les bruits impulsifs et les bruits d impact La méthode de mesure des bruits impulsifs ou d impact dépend des normes et directives en vigueur À cette fin on doit s assurer d avoir des instruments capables de mesure ce genre de bruit Il faut normalement mesurer soit les niveaux sonores de pointe et le nombre effectif de pointes soit le pourcentage de dose ou les niveaux sonores équivalents En présence d un faible bruit de fond comme dans un champ de tir à l extérieur la mesure des pressions de pointe pourrait être la plus appropriée En milieu industriel où le bruit de fond est ordinairement fort pourvu qu un taux d échange de 3 dB A soit utilisé des dosimètres ou des sonomètres intégrateurs assez sensibles pour capter les pointes des bruits impulsifs peuvent être plus appropriés Les bruits continus et impulsifs peuvent ainsi être mesurés du même coup Qu est ce qu une analyse de fréquences L analyse de fréquences est une mesure des niveaux

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/phys_agents/noise_measurement.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Radon dans les bâtiments : Réponses SST
    niveau opérationnel WL lequel donne une indication de l énergie potentielle alpha par litre d air Un WL de produits de filiation du radon correspond à une teneur en radon d environ 200 pCi L dans un environnement intérieur type Cependant la teneur relative en radon et en produits de filiation du radon peut varier d un bâtiment à un autre Dans le cas extrême 1 WL correspond à une teneur en radon de 100 pCi L Cette situation est qualifiée d équilibre complet et risque très peu de se produire L exposition professionnelle des travailleurs aux produits de filiation du radon est exprimée en niveaux opérationnels mois WLM Un niveau opérationnel mois correspond à une exposition à une concentration moyenne de 1 WL pendant 170 heures de travail Les résultats des mesures sont fournis dans l une ou l autre des unités susmentionnées Pour comparer des données provenant de différentes sources on peut utiliser la table de conversion suivante 1 pCi L 37 Bq m 3 1 m 3 1 000 L 0 01 WL 74 Bq m 3 2 pCi L 0 02 WL 148 Bq m 3 4 pCi L 0 1 WL 800 Bq m 3 20 pCi L Le document Réponses SST intitulé Grandeurs et unités de rayonnement ionisant contient des renseignements plus détaillés sur les unités de rayonnement ionisant Comment le radon pénètre t il dans les bâtiments Le radium présent dans le sol juste au dessous d un bâtiment constitue normalement la principale source de radon à l intérieur L eau souterraine et les matériaux de construction sont des sources moins importantes de radium La présence d uranium dans le sol et la roche donne une bonne indication des endroits où du radium et du radon peuvent être présents Comme le radon est un gaz une partie du radon produit dans le sol peut s infiltrer dans les bâtiments Le reste est piégé dans le sol Dans l air le radon se désintègre en produits de filiation du radon qui sont des solides et se retrouvent dans l air des bâtiments sous forme de fines particules La teneur de l air intérieur en radon et en produits de filiation dépend des facteurs suivants la quantité de radium dans le sol la facilité avec laquelle le radon produit par ce radium peut se propager dans le sol et dans les murs des bâtiments à partir desquels il peut se mélanger à l air intérieur Étant donné que le radon est un gaz les variations de pression atmosphérique influent aussi sur son taux d émission à partir du sol et sur son taux d accumulation dans l air des bâtiments Le plancher et les murs en béton des sous sols ralentissent l infiltration dans les bâtiments du radon contenu dans le sol Cependant les fissures dans le plancher les jonctions dalle mur et la tuyauterie d évacuation permettent au radon de s infiltrer dans un bâtiment Les teneurs en radon à l intérieur des bâtiments

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/phys_agents/radon.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Vibrations : Réponses SST
    Programmes Page principale Ouverture Bases de données CANLabel Cours eCommerce Législation plus Standards Service de gestion des fiches signalétiques Trousse pédagogique AIDE Posez une question Infoligne sécurité Fiches d information Réponses SST Soutien technique FAQ Produits Autorisation de reproduction Aide Page principale Je cherche Apps et logiciels Cours Cours en ligne Bases de données Gestion des fiches signalétiques Balados Affiches et documents infographiques Articles promotionnels Publications Tous les produits et services Page principale Vous êtes dans Accueil Réponses SST Fiches d information Réponses SST Des fiches d information faciles à comprendre présentées sous forme de questions et de réponses couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail des dangers aux maladies en passant par l ergonomie et la promotion de milieux de travail sains PLUS SUR Recherche toutes les fiches d information Recherche RECHERCHE Vous pouvez taper un mot une expression ou poser une question AIDE Vibrations Pour obtenir plus d information sur un sujet particulier cliquez sur le titre de document ci dessous Vibrations Effets sur la santé Vibrations Introduction Vibrations Mesure réduction et normes Quoi de neuf Jetez un coup d œil à la rubrique Quoi de neuf pour savoir ce qui a été ajouté ou révisé Besoin d aide Communiquez avec notre Infoligne sécurité Posez une question Qu en pensez vous Comment pouvons nous mieux adapter nos services pour qu ils vous soient plus utiles Communiquez avec nous pour nous en informer Avertissement Bien que le CCHST s efforce d assurer l exactitude la mise à jour et l exhaustivité de l information il ne peut garantir déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables exacts ou à jour Le CCHST ne saurait être tenu responsable d une perte ou d une revendication quelconque pouvant découler directement ou

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/phys_agents/vibration/ (2016-02-13)
    Open archived version from archive



  •