archive-ca.com » CA » C » CCHST.CA

Total: 1309

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Inspections efficaces des lieux de travail : Réponses SST
    systèmes associés à un risque élevé de blessure ou de maladie grave Elles font souvent partie de procédures d entretien préventif ou de programmes de prévention des dangers La loi spécifie que des personnes qualifiées doivent inspecter périodiquement à intervalles réguliers certains équipements comme des ascenseurs des chaudières des récipients sous pression et des extincteurs Qui doit faire partie de l équipe chargée des inspections Les membres du comité de santé et de sécurité au travail sont les personnes toutes désignées pour effectuer les inspections formelles particulièrement si elles ont reçu une formation ou sont accréditées Les autres critères de sélection des membres de l équipe chargée des inspections sont les suivants connaissance des règlements et des procédures connaissance des risques potentiels expérience des procédures de travail Les ingénieurs le personnel d entretien les hygiénistes du travail les professionnels de la santé et de la sécurité les superviseurs ou les gestionnaires peuvent faire partie de l équipe chargée des inspections ou ils peuvent être amenés à apporter leur aide concernant certains aspects d une inspection ou à expliquer le fonctionnement de l équipement ou les processus Les lieux de travail importants peuvent exiger plus d une équipe d inspection Les équipes peuvent se partager les différentes aires de travail à inspecter Les surveillants devraient ils faire partie de l équipe d inspection Tout dépend Les surveillants ont la responsabilité de prendre les mesures nécessaires pour prévenir un accident ou une blessure Au chapitre des inspections de sécurité ils ont l avantage de bien connaître les travailleurs l équipement et le milieu Toutefois cela peut être un désavantage au plan de l objectivité du surveillant Si celui ci ne fait pas parti de l équipe d inspection avant d inspecter un service ou une aire le comité devrait se mettre en rapport avec le surveillant responsable Toutefois ce dernier ne devrait pas servir de guide pour la tournée d inspection Si le surveillant de l aire n accompagne pas l équipe d inspection il faut le consulter avant de quitter l aire Discuter avec lui de chacune des recommandations Rapporter les éléments que le superviseur peut corriger immédiatement Noter ces éléments sur le rapport en indiquant qu ils ont été corrigés Ces renseignements aident à clarifier les rapports et servent d aide mémoire pour la vérification de l état de ces éléments lors de la prochaine inspection Bien qu un surveillant puisse interpréter des observations comme une critique l équipe d inspection est tenu de rapporter les dangers Les membres de l équipe d inspection doivent demeurer objectifs et conserver une attitude ferme amicale et équitable Combien de temps une inspection devrait prendre Personne ne peut évaluer avec précision combien de temps prendra chaque inspection Le temps requis dépendra de ce qui a été observé du nombre de questions posées et de la grandeur et de la complexité de l aire à inspecter Les inspections sont inefficaces lorsque le temps donné ne permet que de jeter un coup d oeil rapide Le but consiste à assurer que le lieu de travail est sans danger Le calendrier doit préciser à quels intervalles l inspection de chaque aire ou élément doit être effectuée quelle personne effectue l inspection à quel niveau de détail chaque aire ou élément doit être inspecté À quelle fréquence les inspections devraient être effectuées La fréquence d inspections compte des facteurs suivants nombre d opérations de travail différentes et importance de ces opérations type d équipement et de processus ceux qui sont dangereux ou potentiellement dangereux peuvent nécessiter un plus grand nombre d inspections régulières nombre de quarts de travail l activité liée à chaque quart de travail peut varier nouveaux processus ou nouvelles machines Les aires de travail à risque et à danger élevé devraient recevoir un attention particulière On recommande de faire des inspections aussi souvent que les réunions du comité Il faut toutefois éviter de faire une inspection immédiatement avant la tenue d une réunion Il faut prévoir au moins une semaine entre les deux Ce délai permet de régler des problèmes de moindre envergure et de donner l occasion au comité de se concentrer sur des questions nécessitant un suivi Comment fait on une inspection Il faut auparavant discuter de l itinéraire d inspection Passer en revue les aires dans lesquelles les membres de l équipe d inspection doivent se rendre et le type d information qu ils recherchent Par exemple se réunir en petits groupes durant l inspection avant de se rendre dans les aires bruyantes ce qui élimine le besoin de faire des signes de crier ou d avoir recours à d autres moyens de communication inadéquats Le port d un équipement de protection individuelle est obligatoire lorsqu il est requis dans l aire de travail Si on ne porte pas un ÉPI ou si celui ci n est pas disponible il ne faut pas entrer dans l aire Noter ce fait comme défaut durant l inspection Inspecter de nouveau l aire une fois que l équipement de protection individuelle est disponible Observation Il faut rechercher tout manquement aux pratiques de travail approuvées On peut utiliser des formulations comme on a observé qu un travailleur faisait fonctionner une machine qui était dépourvue de protecteur Il faut éviter d utiliser l information observée pour appliquer des mesures disciplinaires Voici quelques exemples de pratiques de travail incorrectes courantes Utiliser des machines ou des outils sans y avoir été autorisé Faire fonctionner des machines ou des outils à des vitesses non sécuritaires ou ne respectant pas une autre pratique de travail sécuritaire Retirer des protecteurs ou autres dispositifs de sécurité ou les rendre inefficaces Utiliser des outils ou de l équipement défectueux ou utiliser des outils ou de l équipement de manière non sécuritaire Utiliser les mains ou le corps à la place d outils ou de poussoirs Surcharger entasser ou omettre d équilibrer des matières ou manipuler des matières au moyen d autres méthodes non sécuritaires y compris une méthode de levage incorrecte Réparer ou

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/prevention/effectiv.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Planification des interventions d'urgence : Réponses SST
    propices aux urgences liées à des dangers technologiques Les risques naturels ne sont pas les mêmes partout au Canada Voici une liste des risques éventuels Inondations Tremblements de terre Tornades Autres tempêtes de vent Tempêtes de neige ou de verglas Périodes de froid ou de chaleur intense Pandémies comme la grippe Il faut tenir compte de la possibilité qu un de ces événements puisse en déclencher un autre Par exemple une explosion peut provoquer un incendie et l effondrement d un bâtiment alors qu un tremblement de terre peut causer plusieurs des événements technologiques énumérés dans la liste ci dessus Quelle série d événements ou de décisions faut il envisager Après avoir identifié les risques il faut recenser leurs principales conséquences notamment Événements consécutifs p ex incendie survenant à la suite d une explosion Évacuation Victimes Dommages causés à l infrastructure du bâtiment Destruction de dossiers ou de documents très importants Équipements endommagés Interruption de travail Ces événements détermineront les mesures à prendre par exemple Annoncer l état d urgence Donner l alerte Évacuer la zone de danger Fermer le robinet d arrêt principal Demander de l aide de l extérieur Commencer les opérations de sauvetage Assurer les premiers soins aux victimes Lutter contre l incendie Il faut finalement dresser une liste des ressources nécessaires et de leur emplacement Fournitures médicales Matériel de communication auxiliaire Bloc électrogène Appareils de protection respiratoire Détecteurs de rayonnements et de produits chimiques Équipements mobiles Vêtements de protection Matériels de lutte contre l incendie Ambulances Équipements de sauvetage Personnel qualifié Quels sont les éléments d un plan d intervention d urgence Le plan d intervention d urgence comprend Tous les scénarios de catastrophes et de situations d urgence possibles de même que leurs conséquences les mesures nécessaires les marches à suivre écrites et les ressources disponibles Une liste détaillée du personnel y compris leur numéro de téléphone à domicile leurs rôles et leurs responsabilités Les plans d étage Des cartes à grande échelle sur lesquelles sont indiqués les chemins d évacuation et les canalisations de service p ex gaz et eau Puisque le plan sera probablement un document volumineux il importe de remettre aux membres du personnel des instructions écrites précisant les tâches particulières de chacun en cas d urgence Un plan d intervention d urgence comporte entre autres les éléments ci dessous Ces éléments peuvent ne pas englober toutes les situations dans tous les milieux de travail mais ils permettent d orienter de manière générale l élaboration d un plan d intervention d urgence pour un milieu de travail particulier Objectif L objectif résume brièvement la raison d être du plan d intervention c est à dire réduire le nombre de blessés et les dommages aux biens ainsi qu à l environnement lors d une situation d urgence De plus il précise clairement quels membres du personnel peuvent mettre en œuvre le plan dans l éventualité où la chaîne normale de commandement ne serait pas rapidement fonctionnelle Au moins un de ces membres doit être présent sur les lieux en tout temps lorsque les locaux sont occupés Les pouvoirs dont ces personnes sont investies doivent être clairement précisés Organisation Il faut désigner un coordonnateur des situations d urgence de même qu un coordonnateur suppléant et leur donner la formation appropriée Toutefois le personnel se trouvant sur place pendant une situation d urgence joue un rôle essentiel pour s assurer que des mesures immédiates et efficaces sont prises pour limiter les pertes le plus possible Dans certains cas il peut être possible de rappeler les employés qui ne sont pas de service pour qu ils aident mais il faut habituellement prendre les décisions primordiales immédiatement Les tâches les responsabilités les pouvoirs et les ressources doivent être clairement définis Parmi les responsabilités qu il faut assigner on compte Signaler la situation d urgence Mettre en route le plan d intervention d urgence Assurer le commandement Établir les communications Alerter le personnel Confirmer que l évacuation est terminée Prévenir les organismes externes Vérifier si les lieux sont complètement évacués Informer la population des risques éventuels Demander de l aide aux organismes externes Coordonner les activités des divers groupes Informer la famille des victimes Fournir des soins médicaux S assurer que les robinets d arrêt d urgence sont bien fermés Donner le signal de fin d alerte Informer les médias Le résumé des mesures d intervention prévues pour chaque situation d urgence peut servir à compléter la liste des responsabilités Dans le cas des organisations qui fonctionnent avec un effectif réduit pendant certains quarts de travail certaines personnes doivent assumer des responsabilités supplémentaires en situation d urgence Il faut désigner un nombre suffisant de suppléants pour chaque poste de responsabilité afin de s assurer que des personnes autorisées sont sur place en tout temps Voici quelques organismes externes qui peuvent fournir de l aide le cas échéant le délai d intervention varie Services des incendies Équipes de secours mobiles Services ambulanciers Services de police Compagnies de téléphone Hôpitaux Sociétés de services publics Entreprises voisines Organismes gouvernementaux Il importe de communiquer avec ces organisations à l étape de la planification en vue de discuter du rôle qu elles devront jouer au cours de la situation d urgence Il convient d envisager de conclure une entente d assistance mutuelle avec les installations industrielles avoisinantes Il faut planifier des activités de coordination afin d éviter les conflits de responsabilité Par exemple les policiers les pompiers les ambulanciers l équipe de secours les pompiers de l entreprise et les secouristes peuvent se trouver sur les lieux de l accident en même temps Une chaîne de commandement préétablie est nécessaire dans de telles situations pour éviter les difficultés organisationnelles Dans certaines circonstances un organisme extérieur peut prendre la direction des opérations L éventualité d éprouver des problèmes de communication a été mentionnée dans plusieurs contextes Des efforts doivent être déployés pour trouver d autres moyens de communication en cas d urgence en particulier en ce qui concerne le personnel clé notamment le commandant

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/hsprograms/planning.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Politique pour un milieu de travail sans parfum : Réponses SST
    de Santé Canada exige que l emballage extérieur des produits cosmétiques porte une étiquette Ces étiquettes doivent énumérer tous les ingrédients conformément au système utilisé dans la International Nomenclature of Cosmetic Ingredients Cette exigence réglementaire fournit aux consommateurs les renseignements dont ils ont besoin pour faire des choix éclairés au sujet des produits cosmétiques qu ils se procurent Existe t il au Canada des lois qui tiennent compte de l hypersensibilité environnementale Oui Des mesures d accommodement sont exigées en vertu des lois sur les droits de la personne aux niveaux fédéral et provincial Veuillez contacter la Commission des droits de la personne de votre région pour plus d information Les employers doivent prendre en considération les différences individuelles de leurs employés et incorporer ces concepts dans leurs normes ou politiques de travail dans la mesure du possible Quelles étapes dois je suivre pour mettre en œuvre une politique pour un milieu de travail sans parfum Comme pour la plupart des politiques en milieu de travail assurez vous de tenir compte des éléments suivants Menez une évaluation ou un sondage auprès des employés pour déterminer l ampleur de la situation Recueillez en même temps des opinions et des suggestions pour vous aider à élaborer une politique adaptée à votre milieu de travail Un exemple de sondage se trouve à la fin du présent document Désignez une personne clé qui supervisera le projet et son élaboration Si vous travaillez dans une grande entreprise il peut être préférable de créer un comité formé de personnes représentant tous les groupes employés syndicats et direction Faites participer le comité de santé et de sécurité ou le s représentant s des travailleurs et assurez vous de l engagement de la direction dès le début du projet Établissez et respectez les échéances pour l ébauche l examen et l application de la politique Assurez vous que tous les employés ont été bien informés de la politique et qu ils savent ce qu ils doivent faire avant son application Sensibilisez les employés Vous pouvez insérer des brochures ou des dépliants dans les enveloppes de paye publier des articles dans le bulletin de l entreprise ou présenter des exposés Dans tous les cas l objectif est d informer tous les employés des problèmes de santé liés aux parfums et de la nécessité de la politique Examinez ouvertement et honnêtement toutes les préoccupations soulevées par les employés Renforcez l idée selon laquelle la politique est mise en oœvre pour des raisons médicales et non à cause d une aversion pour une certaine odeur Indiquez clairement que la politique s adresse à tout le monde y compris les visiteurs les patients etc Indiquez clairement que la coopération de tous est essentielle à la mise en œuvre réussie de la politique Énoncez clairement ce que l on pourrait demander à une personne portant un produit parfumé laver la région parfumée ou retirer le produit avec une lingette non parfumée changer de vêtements demeurer dans une pièce séparée etc Dépouillez les lois

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/hsprograms/scent_free.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Programme ergonomique de déplacement sécuritaire du patient : Réponses SST
    primordial de distinguer les notions de transfert et de levage Le transfert consiste à déplacer un client qui peut porter son poids sur au moins une de ses jambes de sorte qu il peut aider à son déplacement Le levage consiste à déplacer un client qui ne peut porter son poids sur aucune de ses jambes Cette méthode exige un effort dynamique et devrait toujours être effectué au moyen d un dispositif mécanique Les blessures infligées au personnel soignant lors du déplacement de patients ou de résidents surviennent habituellement lorsqu un transfert devient soudainement un levage de patient Voilà pourquoi l évaluation des capacités du client est un élément essentiel de tout programme de déplacement du patient axé sur des méthodes ergonomiques Les clients qui perdent soudainement leur équilibre doivent être identifiés afin de déterminer si deux soignants sont nécessaires pour procéder à un transfert ou si un dispositif mécanique doit plutôt être utilisé Les tailles relatives du soignant et du client doivent être prises en considération au moment de déterminer s il sera nécessaire de demander l aide d autres membres du personnel pour un déplacement ou s il faudra plutôt recourir à un appareil de levage Les différences de poids et de taille entre le soignant et le client peuvent dicter le besoin d utiliser une aide mécanique Pourquoi l évaluation d un client est elle un volet important de la politique relative aux méthodes ergonomiques de déplacement du patient Une évaluation individuelle du client est nécessaire pour déterminer la méthode de déplacement appropriée et préciser clairement le degré de mobilité et de déficience physique de chacun Parmi les critères d évaluation d un client figurent les suivants Quel est le niveau d assistance requis par le patient Quelle est la force portante du patient Le patient a t il suffisamment de force dans le haut du corps pour supporter son propre poids pendant le transfert Le patient est il coopératif et est il en mesure de comprendre les instructions Le patient est il capable de coopérer à chaque opération de levage ou bien si sa capacité change d une fois à l autre p ex selon le moment de la journée Faut il tenir compte de certaines caractéristiques physiques taille poids âge Doit on tenir compte de circonstances spéciales comme des blessures la présence de tubes des antécédents de chute de l ostéoporose des fractures des plaies de lit des attelles des antécédents de spasmes etc Cette information doit être clairement transmise à tout le personnel susceptible de dispenser des soins au client y compris au personnel de remplacement des employés en vacances ou en congé de maladie On peut utiliser des symboles et des codes appropriés pour indiquer si le client est capable de se déplacer seul ou de supporter son poids sur au moins une jambe durant un transfert assisté ou s il est nécessaire d utiliser un appareil de levage La capacité du client à communiquer avec le soignant pour signaler des contraintes physiques ou pour aider à son transfert déterminera également s il faut recourir à un appareil de levage Des appareils de levage devraient être accessibles dans tous les cas où le patient ou le résident ne peut supporter son poids sur au moins une jambe Le nombre le type et l emplacement appropriés des appareils de levage devront être déterminés par un comité mixte de santé et sécurité suivant une analyse ergonomique du lieu de travail Le comité devrait également évaluer les besoins en formation Les nouveaux employés reçoivent ils la formation et les conseils nécessaires sur les méthodes de déplacement sécuritaires l évaluation du patient ou du résident et l utilisation adéquate des appareils de levage Le personnel actuel reçoit il de la formation continue en cours d emploi ainsi que de la formation de mise à jour Les employés devraient également être sensibilisés à l importance d être chaussés et vêtus adéquatement Le port de chaussures antidérapantes et de vêtements appropriés qui ne gênent pas les mouvements peuvent réduire grandement le risque de blessures lors du déplacement des patients Le port de bijoux tels que des colliers ou bracelets peut devenir dangereux si le patient s y agrippe en tombant Quelles sont quelques unes des caractéristiques d un établissement de soins bien conçu sur le plan ergonomique La conception et l aménagement d un établissement de soins compte pour beaucoup dans la réduction des facteurs de risque de blessures chez les soignants et les clients L espace et la conception de la chambre du patient ou du résident y compris de la salle de bain doivent permettre la libre circulation du soignant du client ou du résident des dispositifs de levage des déambulateurs et des fauteuils roulants L aménagement et l espace doivent aussi permettre au soignant d utiliser une mécanique corporelle et des techniques de transfert appropriées Le mobilier devrait être suffisamment haut pour permettre des transferts sécuritaires Les meubles et l équipement surtout les lits devraient être réglables afin d assurer une sécurité maximale lors du déplacement du client Les appuis bras et les appuis jambes des fauteuils roulants devraient être réglables et amovibles et les coussins fixés solidement afin qu ils ne glissent pas Dans la salle de bain les barres d appui doivent être en quantité suffisante et bien situées pour aider aux transferts Les chaises percées devraient être munies d appuis amovibles pour les bras les jambes et les pieds Une chaise percée bien conçue doit être stable et dotée d une ceinture abdominale Les chaises gériatriques devraient elles aussi être munies d appuis bras et de repose pieds amovibles pour effectuer les transferts Les côtés de lit devraient être assez légers pour que le soignant puisse les lever ou les abaisser d une seule main avec un minimum d effort L éclairage devrait être suffisant pour permettre d accomplir les tâches nécessaires Un éclairage trop intense peut être une source de fatigue oculaire et de stress Les couleurs et les contrastes de noir

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/hsprograms/patient_handling.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Programme santé et mieux-être en milieu de travail - Point de départ : Réponses SST
    de votre programme il faut garder en tête que chaque organisation est unique et par conséquent que tout le monde n a peut être pas les mêmes besoins Quelles sont les étapes à suivre Étape 1 Prendre en charge le programme et obtenir l appui de la haute direction Trouvez des gens qui soient intéressés à assumer ce rôle et celui de personnes ressources aux fins du programme Il peut s agir d un comité mixte composé d employés et de membres de la direction ou d une personne intéressée à diriger le projet Comme dans le cas de toute politique le programme ne pourra être un succès sans l appui des cadres supérieurs Une fois l utilité du programme établie le soutien des cadres supérieurs sera extrêmement précieux Étape 2 Obtenir l appui de tous Parler au plus grand nombre de gens ou de groupes possible Voici des personnes qui peuvent vous épauler si ce n est déjà fait Représentants du syndicat des travailleurs Cadres Professionnel s de la santé et de la sécurité Professionnel s des ressources humaines Groupe responsable du programme d aide aux employés PAE Personnel des services médicaux ou d hygiène du travail Certains groupes au sein de la collectivité peuvent apporter leur aide Service de santé publique Société canadienne du cancer Fondation des maladies du coeur du Canada Étape 3 Reconnaître les activités informelles existantes et recueillir des données de référence Dans beaucoup d entreprises des groupes sont peut être déjà formés ils pourraient constituer des cellules de base pour votre programme de vie active en milieu de travail La reconnaissance des activités informelles existantes par exemple il peut s agir d un groupe de gens qui se réunit pour marcher pendant la pause repas peut inspirer de nouvelles idées pour votre programme comme la mise sur pied d un Club des grands marcheurs Dans le cadre de cette activité on pourrait encourager chacun à marcher un peu en établissant un système de points qui permette après un certain temps de récompenser ou de reconnaître les efforts de ceux qui ont accumulé le plus de points Étape 4 Déterminer les besoins et les attentes du milieu de travail Par exemple vous devez déterminer les besoins les réactions les préférences des employés à l égard d aspects précis de l établissement d un programme santé et mieux être en milieu de travail Voici différentes façons de sonder leur opinion sondage complet peut être confidentiel entrevue individuelle où chacun s exprime librement mini sondage boîtes à suggestions placées à différents endroits dans l entreprise Vous pouvez également réaliser d autres types de sondages tenue d une table ronde à l heure du dîner envoi d un questionnaire informel par courriel questionnaire annexé aux talons de chèque de paye sondage en ligne sur le site intranet de l organisation Cette étape est cruciale pour cerner les besoins de votre public cible avant l élaboration de votre programme ou de votre politique L exemple de sondage sur la

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/psychosocial/wellness_program.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Programmes de maîtrise des sources d'énergie dangereuses : Réponses SST
    système de sa source d énergie primaire Toutefois de l énergie résiduelle demeure emmagasinée dans l air ou tout liquide qui demeure dans le système Dans cet exemple pour libérer l énergie résiduelle il convient entre autres de purger le liquide ou d expulser l air du système Ce n est que lorsque l énergie résiduelle est libérée que le travail peut s effectuer soit intentionnellement ou par inadvertance L une des principales causes d incidents en milieu de travail mettant en cause une source d énergie dangereuse est attribuable à une mauvaise évaluation de l énergie accumulée et à l omission de la libérer convenablement Parmi les mesures de maîtrise de l énergie dangereuse on compte l isolement du système de sa source d énergie primaire et de l énergie résiduelle Le cadenassage et la maîtrise des sources d énergie dangereuses désignent ils la même chose Les expressions cadenassage et maîtrise des sources d énergie dangereuses sont parfois confondues elles ne désignent EN AUCUN CAS la même chose La maîtrise des sources d énergie dangereuses est une expression générale décrivant l utilisation de procédures de techniques de plans et de méthodes visant à protéger le personnel contre des blessures causées par la libération involontaire d énergie dangereuse Quant au cadenassage il désigne l installation d un cadenas ou d une étiquette sur un dispositif d isolement des sources d énergie conformément à une procédure établie On y indique ainsi que ce dispositif ne doit pas être utilisé tant que le cadenas ou l étiquette n a pas été retiré Le cadenassage est donc un moyen utilisé pour maîtriser l énergie dangereuse Se reporter au document Réponses SST intitulé Cadenassage pour obtenir d autres renseignements Quel est l objet d un programme de maîtrise des sources d énergie dangereuses Dans la plupart des cas l équipement ou les systèmes sont dotés de dispositifs de sécurité intégrés notamment des cages et des dispositifs de protection qui aident à protéger les travailleurs durant les heures d activité normales Toutefois pendant les périodes de maintenance ou de réparation ces dispositifs peuvent être retirés ou contournés Dans de tels cas il est nécessaire de mettre en application un programme de maîtrise des sources d énergie dangereuses Un programme de maîtrise des sources d énergie dangereuses sert à préserver la sécurité des travailleurs en empêchant la libération involontaire d énergie emmagasinée toute mise sous tension involontaire tout mouvement involontaire tout contact avec une source de danger lorsque des cages sont retirées ou que des dispositifs de protection sont retirés ou contournés Quelles sont les méthodes autres que le cadenassage pour maîtriser des sources d énergie dangereuses Le cadenassage est généralement perçu comme la méthode la plus fiable pour protéger une personne contre des sources d énergie dangereuses car le système est amené à un état énergétique zéro et par le fait même le danger est éliminé et aucune source d énergie dangereuse n existe Cependant dans certains cas le cadenassage n est pas pratique en

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/hsprograms/hazardous_energy.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Violence en milieu de travail : Réponses SST
    employés S appliquer à la direction aux employés aux clients aux entrepreneurs indépendants et à quiconque entretient une relation quelconque avec son entreprise Définir en langage précis et concret ce que signifie pour soi la violence en milieu de travail Donner des exemples clairs de comportements et de conditions de travail inacceptables Énoncer clairement l attitude de votre entreprise envers la violence reliée au travail et l engagement de la direction à prévenir ce genre de violence Préciser les conséquences pour quiconque profère des menaces ou commet des actes de violence Esquisser le procédé de mise au point des mesures préventives Encourager la déclaration de tout incident de violence Désigner les personnes et le procédé confidentiel qui permettent aux employés de déclarer les incidents de violence Donner l assurance qu il n y aura pas de représailles contre les employés qui déclarent les incidents de violence Esquisser les procédures d enquête et de résolution des plaintes Décrire comment les risques éventuels de violence seront communiqués aux employés Exprimer l engagement à donner des services de soutien aux victimes de violence Offrir un Programme d aide aux employés PAE dont ceux ci pourront se prévaloir confidentiellement pour obtenir de l aide dans leurs difficultés personnelles Préciser l engagement de la compagnie à fournir la formation nécessaire sur la prévention de la violence à tous les niveaux de son personnel Formuler un engagement à contrôler et à réviser régulièrement la politique sur la violence Citer les exigences réglementaires applicables Quels sont les avantages d une politique écrite sur la violence le harcèlement et les comportements inacceptables en milieu de travail Une politique écrite informe les employés sur ce qui suit Quels sont les comportements p ex violence intimidation menaces harcèlement que la direction considère inappropriés en milieu de travail Que faire s il se produit un incident visé par la politique À qui s adresser pour déclarer les incidents Une telle politique sert aussi à encourager les employés à déclarer les incidents et elle démontre l engagement de la direction à intervenir en cas de violence de harcèlement ou d autre comportement inacceptable Certains employeurs désirant faire mieux que de répondre strictement aux exigences ajoutent à leur politique un article concernant le harcèlement personnel Ce genre de harcèlement est couvert par la définition d usage comportement qui abaisse humilie ou gêne une personne mais il n est pas visé par la législation sur les droits de la personne qui spécifie le harcèlement fondé sur la race l origine ethnique la religion le sexe etc Pourriez vous me donner des exemples de mesures préventives Les mesures préventives se classent ordinairement en trois catégories conception des lieux de travail pratiques administratives et pratiques de travail La conception des lieux de travail traite de facteurs comme l aménagement la disposition l emploi d affiches le verrouillage ou les obstacles physiques l éclairage et la surveillance électronique La sécurité des immeubles est un domaine où les questions de conception sont très importantes Il faut par exemple

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/psychosocial/violence.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • CCHST : Produits et services: Guide de prévention des troubles musculo-squelettiques
    travail plus élevés et plus de jours de travail perdus que tout autre type de blessures Les données compilées par les commissions d indemnisation des accidentés du travail de diverses sphères de compétence révèlent que les TMS correspondent à un pourcentage variant entre 25 et 60 pour 100 du total des demandes d indemnisation soumises chaque année Les TMS sont souvent douloureux et invalidants Ils peuvent entraver l exécution de toutes sortes de tâches au travail à la maison comme dans les activités récréatives La récupération à la suite de TMS même dans les premiers stades de leur développement exige souvent des mois ou même des années de traitement Dans les cas plus graves ils peuvent causer une incapacité permanente Ce guide est un manuel de référence qui aidera les employeurs et les travailleurs à cerner à éliminer et à maîtriser les sources de TMS en milieu de travail Ce manuel explique de façon détaillée en quoi les tâches de manutention manuelle contribuent aux TMS Il expose les techniques permettant d éliminer les blessures et fournit des lignes directrices en vue de l élaboration d un programme de prévention des TMS dans les lieux de travail dont vous êtes responsable Ce manuel répond aux objectifs suivants vous aider à cerner et à comprendre les facteurs de risque de troubles musculo squelettiques associés aux tâches de manutention manuelle fournir une orientation et des conseils utiles en vue de l élaboration d un programme de prévention des TMS Portée Ce manuel explique ce que sont les troubles musculo squelettiques de quelle façon et pour quelles raisons ils apparaissent et comment on peut déterminer les facteurs de risque qui en sont la cause Ce manuel décrit également comment élaborer un programme axé sur l élimination des facteurs de risque de TMS en milieu

    Original URL path: http://www.cchst.ca/products/publications/msd/ (2016-02-13)
    Open archived version from archive



  •