archive-ca.com » CA » C » CCHST.CA

Total: 1309

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Chaussures de protection : Réponses SST
    ex couvre sol non fixé surfaces lisses température surface mouillée huileuse produits chimiques etc On doit évaluer également les risques suivants Surfaces de marche inégales ou terrain accidenté pouvant causer des blessures aux chevilles Exposition à des températures extrêmes chaudes ou froides Glissades et chutes sur des surfaces de marche glissantes Exposition à l eau ou à d autres liquides qui peuvent endommager les chaussures et causer une blessure au pied Exposition à des machines rotatives ou abrasives p ex des scies à chaîne ou broyeurs Que doit on savoir sur l ajustement et l entretien des chaussures de protection Ajustement Essayer les nouvelles bottes au milieu de la journée Les pieds enflent naturellement durant la journée Marcher les nouvelles chaussures au pied pour vérifier le niveau de confort qu elles procurent Les bottes doivent laisser amplement d espace pour les orteils environ 12 5 mm entre les orteils et le bout de la chaussure La chaussure ne s agrandira pas à l usage À l achat de vos bottes prévoir assez d espace pour pouvoir enfiler une deuxième paire de chaussettes ou insérer des supports plantaires Essayer les nouvelles bottes avec les supports ou les bas portés habituellement au travail Vérifier avec le fabricant si l ajout de semelles peut changer le niveau de protection Une fois lacées les bottes doivent s ajuster soigneusement au talon et à la cheville Les bottes doivent être lacées jusqu en haut Noter que les bottes à tige montante protègent contre les blessures des chevilles Soin Les chaussures doivent être imperméabilisées à l aide d un enduit protecteur Vérifier régulièrement l état de vos chaussures p ex fissures dans les semelles cuir brisé ou embouts protecteurs exposés Les chaussures usées ou défectueuses doivent être réparées ou remplacées L humidité et l usure des chaussures réduisent sensiblement la protection qu elles assurent contre les chocs électriques Les chaussures dont la semelle a été perforée ou a subi un coup ne montreront aucun signe de dommage visible Il est conseillé de remplacer la chaussure après tout incident Quels symboles dois je trouver sur les chaussures appropriées Les symboles ou les marques ci après vous aideront à déterminer quelles chaussures conviennent aux tâches à effectuer Choix des chaussures de protection Marques Critères Utilisation prévue Triangle vert indiquant que la chaussure est munie d une semelle résistant aux perforations et d un embout protecteur de classe 1 pouvant résister à des chocs d au plus 125 joules Travaux industriels ou travaux lourds y compris le secteur de la construction exécutés en présence ou à l aide d objets pointus des clous par exemple Triangle jaune indiquant que la chaussure est munie d une semelle résistant aux perforations et d un embout protecteur de classe 2 pouvant résister à des chocs d au plus 90 joules Travaux industriels légers exigeant la protection des orteils et la résistance aux perforations Le rectangle bleu indique qu il s agit d une chaussure à embout protecteur de classe 1 sans semelle

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/prevention/ppe/footwear.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive


  • Choix des appareils respiratoires : Réponses SST
    brouillards et ainsi de suite Certains d entre eux peuvent également retenir des gaz et des vapeurs au moyen d un sorbant situé dans une cartouche Ces appareils ne doivent pas avoir de jeu et ils prennent diverses formes comme les suivantes appareil respiratoire buccal s adapte dans la bouche et s accompagne d un pince nez pour fins d évacuation seulement quart de masque recouvre le nez et la bouche demi masque couvre le visage à partir du nez et jusque sous le menton couvre face ou masque complet couvre tout le visage y compris les yeux et le menton Les appareils munis d un masque complet empêchent également les yeux d être exposés aux produits chimiques irritants Les appareils à adduction d air apportent de l air frais au moyen d une tuyau flexible relié soit à une bouteille d air comprimé soit à un ventilateur situé hors de la zone de travail L air frais ainsi apporté doit répondre à certaines normes de pureté et d humidité voir la norme CSA Z180 1 00 C2010 Air comprimé respirable et systèmes connexes Les tuyaux souples qui apportent l air frais aux appareils à adduction d air peuvent avoir un point d arrivée plus ou moins ajusté au porteur par exemple un demi masque ou un couvre face étanche une cagoule ou un casque couvrant la tête et le cou ou encore un couvre face aux parois souples en caoutchouc ou en tissu Ces appareils appartiennent aux catégories suivantes Appareils d épuration d air respirateurs à filtre de particules parfois appelés masques filtrants pour poussières fumées et brouillards respirateurs à cartouche chimique pouvant avoir une combinaison de cartouches chimiques et de filtres pour poussières offrant une protection contre différents genres de contaminants masques à gaz renferme plus d absorbents que les respirateurs à cartouche et procure plus de protection que ceux ci respirateurs avec épurateur d air motorisé Appareils à adduction d air appareils respiratoires autonomes ARA appareils à adduction d air par tuyaux flexibles reliés à une source externe d air frais ensembles de protection recouvrant tout le corps et incorporant un appareil de survie Les caractéristiques des appareils respiratoires autonomes et de ceux qui sont reliés à une source d air frais par un tuyau flexible peuvent être combinées pour permettre au porteur de travailler de façon soutenue dans une atmosphère pauvre en oxygène ou contaminée par des polluants toxiques Si la source d air externe faisait défaut le travailleur pourrait faire appel à la réserve de son appareil autonome pour quitter les lieux Il existe aussi des appareils combinant les caractéristiques de l épuration de l air vicié et de l adduction d air frais À condition d avoir été bien choisi le dispositif d épuration d air pourra servir d appoint en cas de panne du dispositif d adduction d air frais Ces appareils ne peuvent toutefois pas servir dans des atmosphères pauvres en oxygène ou renfermant une concentration de polluant supérieure à la limite

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/prevention/ppe/respslct.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Conception d'un programme d'ÉPI efficace : Réponses SST
    de l exposition Bien qu important le contrôle du danger au moment de l exposition est secondaire puisqu il n élimine pas le danger il s y attaque au moment où le travailleur y est exposé Ce type de contrôle s effectue principalement au moyen d équipements de protection individuelle et on y a recours lorsque les méthodes de contrôle avant l exposition ne sont pas pleinement efficaces Dans de nombreux endroits au Canada les méthodes de contrôle des risques professionnels au moment de l exposition sont réglementées Quand les équipements de protection individuelle devraient ils être utilisés Ces équipements sont utilisés pour réduire le plus possible l exposition à des agents physiques chimiques ergonomiques ou biologiques nocifs S ils ne peuvent éliminer un danger ils peuvent du moins réduire les risques de blessure Par exemple le port de protecteurs auriculaires réduit les risques de dommage auditif dans la mesure où les protège tympans ou les serre tête antibruit conviennent au type de bruit en cause et sont utilisés adéquatement Les protecteurs auriculaires n éliminent cependant pas le bruit On ne devrait avoir recours aux équipements de protection individuelle que dans les circonstances suivantes à titre de mesure provisoire à court terme avant l adoption de mesures permanentes lorsqu il n existe pas de méthodes de contrôles avant l exposition lorsque les mesures de contrôle avant l exposition ne sont pas adéquates au cours d activités comme l entretien le nettoyage et la réparation lorsqu on ne peut avoir recours à des mesures de contrôle avant l exposition ou que celles ci sont inefficaces dans les situations d urgence Comment conçoit on un programme d ÉPI Un programme d ÉPI doit être exhaustif Il exige un engagement et une participation active de la direction du personnel d encadrement et des travailleurs à toutes les étapes soit celles de la planification de l élaboration et de la mise en œuvre Les éléments suivants sont essentiels à un bon programme d ÉPI évaluation du lieu de travail choix des mesures de contrôle appropriées choix des équipements de protection individuelle adéquats ajustement formation soutien de la gestion entretien évaluation du programme La politique de l entreprise en matière d hygiène et de sécurité au travail doit être un énoncé de principes et de règles générales qui serviront de guides d action La direction doit avoir à cœur de mettre à exécution cette politique et les mesures adoptées et les programmes d ÉPI doivent avoir la même importance et être considérés comme aussi importants que les autres politiques mesures et programmes de l entreprise L embauche d un responsable du programme qui veillera à ce que tous les éléments du programme soient en place et opérationnels est certes un gage de succès Dans sa phase préliminaire un programme d ÉPI doit être planifié soigneusement élaboré en détail et mis en œuvre avec méthode Son introduction se fera graduellement par étapes On exposera clairement l intention et on accordera aux travailleurs le temps de s habituer à porter les équipements de protection Les effets bénéfiques du programme doivent être largement diffusés et la date cible pour s y conformer doit être assez éloignée On doit prévoir du temps pour que les gens se conforment au programme sans que des mesures de mise à exécution soient prises avant la date fixée Une fois que le programme est implanté et seulement après consultation en bonne et due forme des travailleurs et de leurs représentants le port des équipements de protection individuelle pourra devenir une condition d emploi Une mise en œuvre graduelle n est pas acceptable lorsqu il faut pénétrer dans une atmosphère dangereuse ou lorsque l absence d équipements de protection entraîne des risques considérables de blessure grave Plus la participation des travailleurs sera grande à toutes les étapes du programme plus sa mise en œuvre et sa gestion en seront facilitées Il importe d expliquer aux usagers le pourquoi des équipements de protection individuelle et de leur donner la formation nécessaire pour les utiliser correctement L efficacité et l acceptation de l ensemble du programme tiennent en grande partie à la méthode utilisée pour sa mise en œuvre En outre les travailleurs risquent de ne pas se conformer de bon gré au programme si un élément des équipements n est pas esthétique s il n est pas confortable ou si on le leur impose sans qu ils aient eu leur mot à dire dans son choix Si un travailleur retire son équipement ne serait ce que pendant une courte période sa protection sera considérablement réduite Et la perte de protection durant cette période pourrait dépasser largement la protection assurée pendant que les équipements sont portés À titre d exemple pour être pleinement efficaces les protecteurs auriculaires doivent être portés sans arrêt durant l exécution d un travail bruyant S ils sont retirés ne serait ce qu un bref instant la protection est fortement réduite Le tableau qui suit illustre la protection maximale assurée par le port interrompu d un protecteur auriculaire d une efficacité idéale de 100 Par exemple si un travailleur retire son protecteur auriculaire durant cinq minutes au cours d un poste de travail de huit heures la protection maximale sera de 20 dB Tableau 1 Protection maximale obtenue du port interrompu d un protecteur auriculaire Pourcentage d utilisation Protection maximale 50 3 dB 60 4 dB 70 5 dB 80 7 dB 90 10 dB 95 13 dB 99 20 dB 99 9 30 dB Pour être parfaitement efficaces les protecteurs auriculaires doivent être portés EN TOUT TEMPS La souplesse est de mise dans le choix des équipements de protection dans la mesure où ils sont conformes aux normes de sécurité pertinentes par exemple le choix entre plusieurs respirateurs d usage personnel Pourquoi procéder d abord à une évaluation du lieu de travail La première étape de l élaboration d un programme d ÉPI consiste à relever les risques particuliers du lieu de travail Certains risques peuvent être évidents mais il convient néanmoins de procéder à une inspection sur place Les pratiques et les méthodes de travail l équipement la disposition des lieux et certains facteurs individuels peuvent jouer un rôle décisif dans le type de mesures recommandées pour un travail donné La détection des dangers potentiels ne va pas sans un examen des procédés de fabrication ou autres un inventaire des agents physiques et chimiques avec lesquels les travailleurs sont régulièrement ou périodiquement en contact une évaluation des différentes activités d une aire de travail et une étude des mesures de contrôle existantes Autant que possible on doit tendre à éliminer les dangers à la source Une attention particulière doit être accordée aux exigences du travail qui peuvent jouer considérablement dans le choix des équipements de protection individuelle Certains types de dangers exigent en effet des solutions multiples Par exemple le fait de travailler avec du chlore commande l utilisation d un appareil respiratoire et d un protecteur oculaire car le chlore irrite à la fois les voies respiratoires et les muqueuses de l oeil Dans le cadre de l inspection il importe de revoir les fiches signalétiques FS qui indiquent les types de risques associés aux différentes substances Le comité mixte de santé sécurité au travail devrait faire partie intégrante de l équipe d évaluation du lieu de travail Quelles sont les étapes du choix des ÉPI Une fois la nécessité des équipements de protection individuelle établie on procédera au choix du bon type d équipement selon deux critères le degré de protection nécessaire la pertinence des équipements en fonction de la situation ainsi que la facilité d utilisation et de maintien en bon état de l équipement Le degré de protection et la conception des équipements de protection sont intimement liés les deux agissant de façon générale sur leur efficacité leur portabilité et leur acceptation Voici quelques lignes directrices concernant le choix des ÉPI a Choisir les ÉPI correspondant au danger Il n existe pas de méthode rapide pour choisir des équipements de protection individuelle et il faut choisir les équipements en fonction du danger Dans certains cas la même tâche se répète tout au long d un cycle de travail ce qui facilite le choix d équipements appropriés Dans d autres les travailleurs peuvent être exposés à plus d un danger à la fois Par exemple un soudeur peut avoir besoin de protection contre les gaz de soudage les rayons lumineux nocifs le métal liquide et les éclats Une protection multiple s impose alors masque et lunettes de soudage et appareil respiratoire approprié ou casque de soudage à alimentation d air b Demander conseil Prenez vos décisions en fonction d une évaluation exhaustive des dangers de l acceptation par les travailleurs et des équipements sur le marché Une fois que vous avez déterminé vos besoins voyez ce est offert sur le marché discutez de vos besoins avec des vendeurs compétents et demandez leur ce qu ils vous recommandent Exigez toujours des solutions de rechange vérifiez les réclamations à l égard des produits et consultez les résultats d essais Avant de les approuver essayez les équipements et mettez les à l épreuve afin de vous assurer qu ils répondent à tous vos critères c Faire participer les travailleurs aux évaluations La participation des travailleurs à la sélection de différents modèles d ÉPI est extrêmement importante Elle peut se faire en introduisant dans le milieu de travail les modèles approuvés afin que les travailleurs puissent en faire l essai et les évaluer On obtient ainsi de l information sur l ajustement le confort et l acceptation des travailleurs Ceux ci devraient pouvoir choisir entre deux ou trois modèles selon leurs préférences et les équipements devraient être attribués de façon individuelle d Tenir compte du confort des ÉPI ergonomie Si un équipement est inutilement lourd ou mal ajusté il est peu probable qu il soit porté S il n est pas esthétique s il est inconfortable ou s il est imposé sans que les travailleurs aient le choix entre différents modèles la réaction ne sera pas favorable Lorsque plusieurs types d équipements sont portés ensemble tenez compte des interactions La souplesse est de mise dans le choix des équipements dans la mesure où ceux ci répondent aux normes pertinentes conformément aux dispositions législatives e Évaluer les coûts Le prix des ÉPI peut constituer un problème Dans certains programmes on utilise des respirateurs jetables qui semblent bon marché Il se peut toutefois qu à l usage un masque respiratoire à deux cartouches soit plus économique À long terme les mesures d ingénierie peuvent s avérer encore plus rentables et il faut les considérer avant les équipements de protection individuelle f Consulter les normes Vérifiez les exigences de rendement reliées à toutes les normes afin de vous assurer que les équipements de protection réduiront ou élimineront l exposition aux blessures Exposés à des dangers plus graves que ceux pour lesquels ils sont conçus les équipements ne procureront pas une protection adéquate Au Canada il existe diverses normes le processus de sélection doit être guidé par les plus récentes normes Les deux organismes de normalisation les plus connus sont le Groupe CSA et le Bureau de normalisation du Québec BNQ Par exemple la norme CSA Z94 3 07 Protecteurs oculaires et faciaux indique les types de protecteurs oculaires recommandés pour certains risques professionnels et les classe selon le type de danger Cette norme permet de classer dans diverses catégories les nombreux équipements sur le marché L étude de l évaluation des procédés industriels et de ces catégories permettra de choisir les protecteurs oculaires adaptés à chaque type de risque professionnel g Vérifier l ajustement Après la sélection le processus d ajustement s impose Chaque travailleur devrait bénéficier d un ajustement individuel et apprendre comment porter et entretenir convenablement les ÉPI Des programmes d ajustement individuels devraient être mis sur pied et exécutés par des personnes qualifiées Par exemple pour la protection des yeux on pourrait faire appel à un optométriste à un opticien à un agent du fabricant ou à un membre du personnel spécialement formé comme une infirmière Si des lunettes de sécurité sont posées bas sur le nez la protection contre le risque de particules projetées est réduite voire inexistante En pratique le degré de protection calculé ne sera pas atteint si les ÉPI ne sont pas portés correctement en tout temps dans les situations à risque h Effectuer un entretien et des inspections réguliers Sans un entretien adéquat on ne peut assurer l efficacité des ÉPI Cet entretien devrait comprendre l inspection le soin le nettoyage la réparation et le rangement adéquat L inspection continue est sans doute l élément le plus important de l entretien Effectuées avec soin les inspections permettront de déceler les équipements endommagés ou défectueux avant qu ils soient utilisés On mettra au rebut les équipements qui ne répondent plus aux indications du fabricant par exemple des lunettes aux verres rayés qui ne supportent plus les impacts Les travailleurs doivent avoir à leur disposition des moyens d obtenir le remplacement de pièces endommagées et de les garder propres Les appareils de protection des voies respiratoires nécessitent un programme minutieux de réparation de nettoyage d entreposage et d essais périodiques Il est parfois plus dangereux de porter des ÉPI mal entretenus ou défectueux que de n en pas porter Les travailleurs développent un faux sentiment de sécurité et se croient protégés alors qu en réalité ils ne le sont pas i Donner de la formation Aucun programme ne peut être complet sans une formation axée sur l utilisation optimale des équipements Un programme de formation permet aux travailleurs d apprendre comment ajuster et porter les ÉPI comment en tirer la protection maximale et comment en prendre soin La formation peut se faire individuellement ou en groupe Elle doit souligner les grands objectifs du programme et le fait que les mesures d ingénierie ont d abord été considérées comme premier moyen de prévention Il ne sert à rien d inciter quelqu un à porter un respirateur parce que la direction ou les lois l exigent Si le respirateur a pour fonction de prévenir les troubles pulmonaires les travailleurs doivent être informés des risques Les travailleurs et leurs surveillants devront apprendre quand où pourquoi et comment utiliser l équipement pour obtenir le degré de protection nécessaire La formation devrait s adresser aux travailleurs régulièrement exposés au danger et à ceux qui peuvent l être à l occasion par exemple en cas d urgence ou lorsqu ils ont à effectuer un travail temporaire dans une zone dangereuse Les besoins et les méthodes de formation sont essentiellement les mêmes pour tous j Obtenir l appui de tous les services Lorsque le programme est en cours vous devrez compter sur la participation de la direction du personnel médical et du personnel de sécurité du personnel de supervision du comité de santé sécurité des travailleurs et même des fournisseurs des équipements choisis Les programmes de formation devraient être continus L incapacité de contrer les objections au port des équipements est le plus souvent la cause de l échec d un programme d ÉPI Chaque problème devrait être étudié individuellement k Vérifier l efficacité du programme Comme pour tout autre programme ou procédé adopté dans une entreprise on doit surveiller l efficacité du programme d ÉPI par l inspection de l équipement et la vérification des modes de fonctionnement Il est d usage de procéder à des vérifications annuelles mais on recommande de vérifier plus fréquemment les zones critiques Il serait utile de comparer le rendement actuel en matière de sécurité à celui obtenu avant le début du programme afin d en déterminer le succès ou l échec Sans une vérification minutieuse les recommandations concernant la modification ou le maintien d un programme pourraient ne pas être suffisamment étayées Comment faire la promotion d un programme d ÉPI L objectif général d un programme d accroissement de la sécurité des lieux de travail devrait être soutenu par une stratégie de promotion soigneusement élaborée Celle ci sera axée sur les points suivants la participation active de la direction et des travailleurs au programme et leur sentiment de responsabilité à son égard le bien fondé du programme le déroulement du programme Le succès du programme d ÉPI sera à la mesure de la collaboration et de l appui de tous les intéressés On obtiendra plus facilement cette collaboration en aidant les travailleurs à comprendre la nécessité de porter les ÉPI et en les incitant à les porter de bon gré plutôt qu en exigeant qu ils le fassent Et les chances de réussite seront plus grandes si on démontre que les mesures de contrôle à la source et tout au long du procédé industriel ont été évaluées d une façon globale et avec efficacité Il pourrait être utile d adopter un programme de sensibilisation dans le milieu de travail comprenant des ateliers des films et surtout des discussions individuelles Les affiches et la documentation écrite peuvent contribuer à la promotion du programme mais elles ne devraient pas constituer le seul moyen de promotion Les fournisseurs d équipements de sécurité de façon générale peuvent prêter leur concours tout comme les associations et les organismes gouvernementaux de sécurité Il va de soi que le processus de sensibilisation devrait être étayé par une politique claire de l entreprise qui s appuie sur une base solide exposant les responsabilités de chacun quant à l utilisation des ÉPI Pourquoi tant de précautions à l égard des ÉPI Les programmes d ÉPI entraînent souvent un faux sentiment de sécurité on croit en effet à tort qu un travailleur est entièrement protégé du seul fait qu il porte un équipement de protection Or il ne faut pas négliger les principes élémentaires de sécurité tels l entretien des locaux et la surveillance de la pollution Les ÉPI répondent à des critères qui ne reposent que sur une évaluation sommaire des conditions de travail réelles On ne doit pas les utiliser en présence de dangers plus

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/prevention/ppe/designin.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive



  • Confort et sécurité des pieds au travail : Réponses SST
    travailleurs d effectuer des mouvements complètement différents dans le travail suivant comme marcher ou s asseoir L élargissement des tâches intègre certaines tâches apparentées de façon à accroître la diversité du travail à accomplir diversifiant d autant les postures et les mouvements Ainsi les travailleurs risquent moins les maux de pieds Le travail par équipe donne à toute l équipe plus de maîtrise et d autonomie dans la planification et la répartition des tâches Chaque membre de l équipe effectue une variété d opérations pour accomplir l ensemble de la tâche Le travail par équipe permet aux travailleurs d alterner les tâches et de réduire ainsi la fatigue des pieds Lorsqu il est impossible de modifier la conception des tâches les pauses peuvent contribuer à alléger les maux de pieds Les pauses courtes et fréquentes sont préférables aux longues pauses peu fréquentes Comment la conception des lieux de travail permet elle d accroître la sécurité des pieds Une meilleure conception des tâches ne réussira pas à réduire les maux de pieds sans une conception adéquate des lieux de travail Pour les tâches en station debout une surface de travail ajustable constitue la meilleure solution Sinon deux autres solutions sont possibles soit une plate forme pour hausser le travailleur de petite taille ou un socle qui surélève l objet pour un travailleur de grande taille La conception du poste de travail devrait permettre le changement de position Une rampe ou un repose pied permet de déplacer le poids d une jambe sur l autre ce qui réduit la fatigue du bas des jambes et des pieds Autant que possible un travailleur devrait pouvoir travailler assis ou debout à son gré Même lorsqu une tâche ne peut être accomplie qu en station debout un siège devrait être mis à la disposition du travailleur pour lui permettre de se reposer Comment améliorer la sécurité des pieds dans les lieux de travail où les blessures aux pieds sont fréquentes On peut améliorer la sécurité des pieds dans des lieux de travail particulièrement dangereux par la conception des tâches et des lieux de travail Voici quelques exemples On peut réduire le nombre d incidents responsables de coupures ou de pieds et orteils écrasés en éloignant le matériel roulant de la circulation pédestre et en installant des miroirs de sécurité et des panneaux d avertissement La protection adéquate des machines telles les tronçonneuses et les faucheuses rotatives peut prévenir les coupures et la section des pieds ou des orteils L entretien efficace réduit le nombre d incidents en milieu de travail Par exemple les clous mal enfoncés les autres objets pointus et les allées encombrées entraînent des risques de blessures aux pieds L utilisation de couleurs contrastantes et de lumières d angles afin d améliorer la vision de profondeur dans les endroits à recoins comme les escaliers les rampes et les couloirs réduit les risques de faux pas et de chute En présence de dangers potentiels posés notamment par un risque de chute d objets ou la présence d objets tranchants il faut apposer des enseignes de sécurité bien en vue aux endroits où les chaussures de protection sont obligatoires Comment le type de plancher peut il améliorer le confort des pieds Le fait de rester debout ou de travailler sur un plancher dur et rigide peut causer beaucoup d inconfort Le bois le liège la moquette ou le caoutchouc tout ce qui procure une certaine flexibilité sont plus doux pour les pieds S il n est pas possible d installer un revêtement de sol souple les chaussures à semelles épaisses et isolantes munies de semelles intérieures amortissant les chocs peuvent atténuer l inconfort Les tapis anti fatigue peuvent aussi être utiles là où les travailleurs doivent rester debout ou marcher Ils procurent un amortissement qui réduit la fatigue des pieds Ils demandent cependant des précautions car leur mauvaise installation peut provoquer des incidents dus aux faux pas et aux glissades Les revêtements de sol antidérapants peuvent réduire les incidents dus aux glissades Bien installés ces revêtements sont utiles mais il arrive que des travailleurs se plaignent de brûlures ou de pieds endoloris Les propriétés antidérapantes de ce type de revêtements font en sorte que les semelles y adhèrent soudainement et que les pieds glissent dans les chaussures La chaleur produite par le frottement cause de la douleur qui peut entraîner la formation de callosités Une semelle intérieure souple et antidérapante peut réduire cet inconfort Que doit on savoir sur les chaussures Le choix d une chaussure appropriée est important non seulement pour le confort des pieds mais aussi pour le bien être général Les chaussures inadéquates peuvent causer des maux de pieds ou aggraver les problèmes existants Malheureusement on préfère parfois être à la mode plutôt que de choisir des chaussures bien ajustées qui soutiennent et protègent les pieds De nombreux fabricants de chaussures de protection produisent cependant des chaussures attrayantes et à la mode Le meilleur moyen de faire participer les travailleurs à un programme de protection des pieds est de leur fournir les éléments suivants La formation et l information sur les risques pour la santé liés au port de chaussures non indiquées Les critères permettant de choisir les bonnes chaussures Les règles simples du soin général des pieds Les orthèses peuvent aider à réduire les problèmes de pieds Que doit on savoir à l achat de chaussures pour le travail Une bonne chaussure doit posséder les caractéristiques suivantes La face interne doit être droite du talon jusqu au bout du gros orteil Elle doit retenir fermement le talon Le bout doit permettre aux orteils de bouger librement La chaussure doit être attachée sur le cou de pied afin d empêcher le pied de glisser pendant la marche La chaussure doit être munie d un talon bas et large on recommande les petits talons de 1 4 po à 1 3 po pour les chaussures de taille 9 pour hommes les dimensions sont adaptées aux autres tailles Les personnes qui achètent des chaussures

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/prevention/ppe/foot_com.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Entretien des appareils respiratoires : Réponses SST
    additionnée de détergent ou d une combinaison de détergent et de désinfectant Rincer à l eau claire si l eau de lavage renfermait du désinfectant ou alors une fois au désinfectant puis une fois à l eau claire Le rinçage à l eau claire élimine l excès de détergent et de désinfectant qui peuvent irriter la peau et même causer la dermatite Faire sécher sur un support une surface propre ou une corde à linge plaçant le masque de manière à ce qu il ne soit pas déformé au séchage Ranger l appareil respiratoire après chaque quart de travail le mettant bien à l abri de la poussière des rayons solaires de la chaleur du froid extrême de l humidité excessive et des produits chimiques Nettoyer et désinfecter les appareils respiratoires d utilisation partagée après chaque emploi au besoin Confier la réparation des appareils respiratoires uniquement à du personnel qualifié et formé à cette fin Éviter d interchanger les pièces fournies par différents fabricants Tenir un dossier des inspections et réparations S assurer que les appareils respiratoires n ont pas été déformés au rangement Figure 1 Exemple de respirateur à demi masque Quel serait un exemple d une liste de vérification pour l entretien de mon appareil respiratoire autonome ARA Liste de contrôle pour l entretien des appareils respiratoires autonomes ARA Inspecter l appareil ARA avant chaque emploi Vérifier le bon fonctionnement et nettoyer après chaque emploi Inspecter les appareils destinés à servir en cas d urgence au moins une fois par mois ainsi qu après chaque emploi Suivre les instructions du fabricant et consulter la norme CSA Z94 4 11 concernant l entretien et le rangement des appareils respiratoires autonomes ARA Ne permettre qu à une personne possédant la formation nécessaire et l accréditation du fabricant de faire l entretien de l appareil ARA Ne pas interchanger de parties fournies par différents fabricants Tenir un dossier complet de chaque couvre face et chaque bouteille d air comprimé pour ARA Couvre face Détacher le couvre face du respirateur et le laver seul dans une eau tiède 49 à 60 C ou 120 à 140 F renfermant du détergent doux Faire passer de l eau claire dans le couvre face en plaçant la paume de la main à l ouverture du tube respiratoire sur le bâti du clapet d expiration Enlever l excès d eau au moyen d une serviette en papier ou d un chiffon sans charpie Laisser sécher à l air libre Assainir selon les instructions du fabricant S assurer que le caoutchouc n est pas déchiré S assurer que le serre tête n est pas endommagé S assurer que les lentilles ne sont pas fêlées égratignées ni déformées S assurer que les colliers de serrage et les pinces d attache des lentilles ne sont pas pliés ou déformés S assurer que le clapet d expiration et le cache soupape sont bien en place Vérifier le fonctionnement du clapet d expiration en bloquant la prise d air puis en

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/prevention/ppe/respcare.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Entretien des casques de sécurité : Réponses SST
    avant d ajouter ou d utiliser des accessoires autocollants non métalliques rubans foulards de tête mouchoirs visière de soudure etc Vérifier les coiffes d hiver de manière à s assurer qu elles ne compromettent pas l ajustement du casque Ne pas relever la mentonnière sur le rebord ou la visière d un casque Ne pas porter une casquette de baseball sous le casque pour ne pas nuire au bon fonctionnement de la coiffe au moment d un choc Porter uniquement le casque avec la visière à l arrière à condition que la coiffe soit réglée de manière que le serre nuque demeure derrière la tête Consulter le fabricant pour s assurer que le casque a été conçu pour être porté de cette façon Positionnement correct d un casque porté en orientation inverse et muni d un serre nuque à l arrière Si un casque à haute visibilité est requis consulter la norme CSA Z96 pour les exigences relatives à la couleur et au rendement des matériaux réfléchissants Le répulsif à insectes ou d autres produits chimiques peuvent endommager le casque de sécurité Demander au fabricant si les produits sont compatibles Que faut il savoir à propos de la calotte d un casque de sécurité La calotte à la fois rigide et légère est conçue pour protéger le travailleur contre la chute d objets en faisant dévier ceux ci Son entretien est indispensable À FAIRE Vérifier la calotte et la remplacer si elle montre des signes d usure des rayures ou des entailles Les calottes exposées à la chaleur au soleil ou aux produits chimiques peuvent devenir rigides ou fragiles De fines craquelures peuvent apparaître Avec le temps et l exposition aux intempéries les casques peuvent perdre leur couleur ou prendre une apparence crayeuse Remplacer le casque quand il commence à montrer n importe quel des signes d usure susmentionnés Remplacer un casque qui a reçu un coup même s il n est pas endommagé Enlever et détruire les casques qui semblent avoir perdu leurs propriétés protectrices À ÉVITER Ne pas perforer ni modifier de quelque façon la calotte Toute modification peut réduire la protection assurée par le casque Ne pas peindre la calotte de plastique Les solvants à peinture peuvent fragiliser les casques de plastique qui risquent davantage de se fissurer De plus la peinture peut dissimuler les fissures Utiliser plutôt du ruban rétroréfléchissant pour inscrire des chiffres ou des marques d identité Certains casques peuvent être peints Cependant on ne doit pas peindre la calotte d un casque sans l autorisation du fabricant Ne pas utiliser de coiffe d hiver contenant du métal ou un matériau conducteur avec les casques de type G ou E Ne pas utiliser d étiquettes de métal sur les casques de type G ou E Que faut il savoir à propos du dispositif d amortissement du casque de sécurité Le dispositif d amortissement est aussi important que la calotte Il maintient la calotte au dessus de la tête et fait office d amortisseur Il

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/prevention/ppe/headwear.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Entretien des ceintures de travail, des harnais et des cordons d'assujettissement : Réponses SST
    selles pour le maintien en position de travail et pour la limitation du déplacement Z259 2 3 12 Dispositifs descendeurs Z259 10 12 Harnais de sécurité Z259 11 05 R2010 Absorbeurs d énergie et cordons d assujettissement Z259 12 01 R2011 Accessoires de raccordement pour les systèmes personnels de protection contre les chutes SPPCC toute autre norme ou disposition législative pouvant s appliquer Note Le Groupe CSA utilise l appellation ceinture de travail au lieu de ceinture de sécurité pour éviter de créer des attentes selon lesquelles ces ceintures pourraient être utilisées pour arrêter des chutes Comment vérifier les sangles corps de ceinture harnais et cordons d assujettissement Examiner toute la surface des sangles afin d en déceler les défauts Partant d une extrémité plier la sangle en forme de U inversé Tenir la ceinture avec les deux mains posées à six ou huit pouces 15 à 20 cm l une de l autre la face qui colle au corps tournée vers l intérieur Examiner les sangles pour déceler les bords élimés les fibres brisées les coutures défaites les entailles ou les dommages chimiques Les torons brisés se décèlent généralement à la présence de touffes de fils à la surface de la sangle Remplacer les sangles endommagées selon les indications du fabricant Comment vérifier la boucle Vérifier si les oeillets sont lâches déformés ou brisés Ne pas percer de trous supplémentaires dans la ceinture ou les éléments de résistance Sur les ceintures sans oeillets s assurer que les trous ne sont ni déchirés ni étirés et que l ardillon de la boucle ne risque pas de glisser S assurer que la boucle n est pas déformée et ne présente pas de bords tranchants La boucle et l ardillon doivent être bien droits Vérifier attentivement les angles de la boucle et les points d attache de l ardillon Ce dernier doit chevaucher la boucle et glisser librement à sa base Le rouleau de la boucle doit tourner librement S assurer que les rivets sont bien ajustés et ne peuvent s enlever que leur face interne ne fait pas saillie et qu ils ne sont pas tordus S assurer que les rivets ne sont ni piquetés ni fissurés et qu ils ne montrent pas de signes de corrosion chimique Comment vérifier la corde Faire tourner la corde et l examiner d un bout à l autre pour y déceler les fibres effilochées déchirées cassées ou coupées Le diamètre en sera modifié aux parties affaiblies Remplacer la corde lorsque son diamètre n est pas uniforme après une courte période de rodage Plus une corde est vieille et plus elle a servi plus il importe de la vérifier et de la mettre à l épreuve Que faut il savoir à propos des pièces métalliques mousquetons d acier forgé anneaux en D Inspecter le matériel en vue d y déceler des fissures des déchirures des plis de la rouille des signes de déformation ou toute autre défaillance Remplacer la ceinture si l anneau en D

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/prevention/ppe/belts.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive

  • Lunettes de sécurité et Protecteurs faciaux : Réponses SST
    était le 39 e lot ou la 39 e formule chimique composée par la société Columbia Laboratories en Ohio Ce plastique est un polycarbonate mais il n est pas composé des mêmes éléments que les résines servant à la fabrication des lunettes de sécurité munies de lentilles en polycarbonate Le CR 39 ou la résine CR 39 est un plastique thermodurci qui ne peut de ce fait être moulé ou plié sous l action de la chaleur D un autre côté les plastiques polycarbonate tels que le Lexan marque déposée de GE sont des matières thermoplastiques ce qui indique que les lentilles peuvent être fabriquées en faisant fondre des pastilles de polycarbonate et en les injectant dans un moule Que faut il savoir au sujet de l ajustement et de l entretien des lunettes de sécurité Pour assurer une protection des yeux appropriée il est recommandé d adopter un programme complet de protection de la vue prévoyant la formation du personnel et la marche à suivre concernant le choix l ajustement l entretien et la vérification de l équipement Ajustement Veiller à ce que les lunettes soient parfaitement ajustées La taille des yeux la largeur du pont et la longueur des branches varient Les lunettes de sécurité doivent par conséquent être attribuées en propre à un travailleur et ajustées avec soin Porter les lunettes de façon que les branches soient bien ajustées sur les oreilles La monture doit être le plus près possible du visage et elle doit reposer correctement sur l arête du nez Entretien Les lunettes de sécurité doivent être entretenues correctement Nettoyer les lunettes chaque jour selon les instructions du fabricant et les manipuler avec soin afin de ne pas rayer les lentilles Les rayures nuisent à la vision et peuvent affaiblir les lentilles Déposer les lunettes dans un étui lorsqu on ne les utilise pas Les ranger dans un endroit propre et sec où elles ne peuvent ni tomber ni être écrasées Remplacer les lunettes rayées dépolies brisées gauchies ou mal ajustées Les lunettes endommagées n assurent pas une bonne vision et n offrent pas la protection voulue Remplacer les pièces endommagées par des pièces identiques fournies par le fabricant afin d obtenir le niveau de protection choisi Que faut il savoir au sujet des lentilles de couleur Les lentilles peuvent être claires tintées photochromiques ou polarisées Chaque type offre des niveaux de protection variés contre les rayonnements UV y compris aucune protection même lorsqu elles sont colorées Il ne faut pas se laisser influencer par la couleur des lentilles Il faut effectuer une évaluation afin d identifier les risques auxquels les travailleurs peuvent être exposés et choisir l équipement de protection individuelle ÉPI approprié lorsque la mise en place de mesures d ingénierie ou d autres méthodes de maîtrise des risques plus permanentes est impossible Consultez le fabricant de l ÉPI sur l utilisation et les limites de chaque type de protection oculaire ou faciale Comment puis je choisir une lunette de sécurité et un

    Original URL path: http://www.cchst.ca/oshanswers/prevention/ppe/glasses.html (2016-02-13)
    Open archived version from archive



  •