archive-ca.com » CA » R » RADIO-CANADA.CA

Total: 1529

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Diffusion vidéo en continu à débit adaptatif
    Mesures disciplinaires Politique 2 2 11 2 2 13 Réinstallation 2 2 14 Langues officielles 2 2 15 Non discrimination et harcèlement 2 2 16 Santé sécurité et environnement 2 2 17 Activités politiques 2 2 19 Relations industrielles 2 2 20 Non discrimination et obligation de prendre des mesures d adaptation 2 2 21 Code de conduite 2 2 22 Prévention de la violence dans le lieu de travail Finances et administration 2 3 2 Immobilisations 2 3 3 Contrats de location acquisition 2 3 4 Fonds de caisse 2 3 5 Contrôle des chèques 2 3 6 Approvisionnement 2 3 7 Crédit et recouvrement 2 3 8 Délégation des pouvoirs financiers 2 3 11 Fraude et vol 2 3 14 Améliorations locatives 2 3 15 Les coûts de la main d œuvre et des installations internes 2 3 17 Gestion du risque de change 2 3 18 Paiement des commissions sur les ventes et primes spéciales 2 3 20 Contrats échanges 2 3 21 Inscription et déclaration des recettes 2 3 22 Utilisation partagée des terrains et installations d émetteurs 2 3 24 Stocks d émissions de télévision inscription et évaluation 2 3 28 Contrats d entrepreneur indépendant 2 3 29 Gestion des placements 2 3 30 Gestion du parc automobile 2 3 31 Assurances Biens et Responsabilité Civile 2 3 32 Gestion des risques Services immobiliers 2 11 1 Stationnement 2 11 2 Travaux de construction et travaux locatifs 2 11 3 Location de locaux dans les cas où CBC Radio Canada est locataire 2 11 4 Location de locaux dans les cas où CBC Radio Canada est propriétaire Politique sur le programme de continuité des activités Politique sur le paiement et le remboursement des dépenses des employés Politique sur la comptabilité et l information financière Politique de capitalisation du régime de retraite de CBC Radio Canada Politique sur les congés Politique sur l apprentissage et le développement et la gestion du rendement Règlements administratifs Conditions d utilisation Espace numérique de Radio Canada Transparence et responsabilisation Accès à l information Documents rendus publics Agendas Verifications Réunion du conseil d administration Dépenses Frais juridiques externes Divers Politiques Retraites Demandes Comment soumettre une demande d accès à l information Bulletin sur la transparence et la responsabilisation Divulgation proactive Frais de déplacement et de représentation Réunions du Conseil d administration Jugements rendus en cour Sources d information externes Renseignements personnels Rapports Info Source Assemblée publique annuelle Édition 2015 Édition 2014 Allocutions Archives vidéos Édition 2013 Présentateurs Questions et réponses Autres ressources Archives vidéo Édition 2012 Présentateurs Questions et réponses Autres ressources Archives vidéo Édition 2011 Édition 2010 Édition 2009 Rapports et plans Rapport de performance environnementale Rapport de performance environnementale 2011 2012 Message du président directeur général Responsabilité de gérance Bulletin environnemental Impact et rapports Prévention Formation et mobilisation Prix et distinctions Rapport de performance environnementale 2012 2013 Message du président directeur général Bulletin environnemental Sous les projecteurs verts Impact et rapports Prévention Équipe environnementale Rapport de performance environnementale 2013 2014 Message du président Bulletin environnemental Pleins feux sur l écologie Impact et rapports Prevention Équipe environnementale Rapport de performance environnementale 2014 2015 Message du président Bulletin environnemental Pleins feux sur l écologie Impact et rapports Équipe environnementale Sommaire du Plan d entreprise Rapports financiers Rapports Trimestriels Archives rapport annuel Archives rapports trimestriels Données supplémentaires sur la mise en œuvre du Budget 2012 Régime de retraite Présentations CRTC présentations Rapports annuel d utilisation des fonds du FAPL Rapports du vérificateur général Rapports sur l équité Rapports et plans concernant les Langues officielles La pleine valeur de la radiodiffusion Mesurer notre rendement Langues officielles Équité en emploi Normes technologiques SYNC la revue technologique SYNC numéro 1 2012 Note de Paul Jané Note de Dany Harrison Les services en nuage Le rôle essentiel des TI dans l adoption des technologies émergentes L avantage numérique au service de la couverture locale Le référencement démystifié Réseau convergent de nouvelle génération RCNG Abandon du service de télévision analogique La fin d une époque pour CBC Radio Canada SYNC numéro 2 2012 Radio Broadcast Data System Programme d optimisation des opérations d impression Veille stratégique Diffusion vidéo en continu à débit adaptatif Flux de travail en mode fichier L équipement de production à distance L éditorial de Dany Harrison Centralisation de la Radio Éditorial SYNC SYNC numéro 3 2013 Télévision numérique mobile ATSC M H Essais et mesures sur le terrain Considérations techniques pour la réception de la télévision numérique Du courriel à la collaboration Communications unifiées Système de gestion et de préparation de rapports de dépenses de télécommunication Radio Canada Est du Québec La sécurité dans le paysage de l information numérique d aujourd hui Éditorial Fred Mattocks SYNC Paul Jané Éditorial SYNC Paul Jané Leadership visionnaire La tempête parfaite du changement SYNC numéro 4 2013 Éditorial Fred Mattocks Éditorial Paul Jané La puissance des technologies connectives Infonuagique et conformité Dejero à CBC Radio Canada Élections et technologies Flux de travail en mode fichier Phase II Le deuxième écran de Power Politics Le tableau Perceptive Pixel à CBC Radio Canada Scoop Collaborateurs SYNC numéro 5 2013 Audio fil Régie de production automatisée du CDI Flux de travail en mode fichier pour la collecte de nouvelles en HD Spécial numérique Le nuage privé Tournants Vidéoconférence HD à CBC Radio Canada Note éditoriale Fred Mattocks Note éditoriale Paul Jané Contributeurs SYNC Numéro 6 2014 Note éditoriale Fred Mattocks Éditorial de Sync Une solution centralisée d alertes au public pour les réseaux radio de CBC Radio Canada Spécial numérique ElectR Flux de travail en mode fichier Phase III Google Earth comme outil d ingénierie de la transmission TI libre service Le lieu de travail mobile Gestion des actifs médias pour harmoniser notre monde numérique Collaborateurs LinkedIn Facebook Twitter Imprimer Courriel Diffusion vidéo en continu à débit adaptatif Rob Fullerton est en fonction depuis dix ans à CBC Radio Canada au sein du groupe des Services en ligne numériques Il a occupé plusieurs postes dont ceux d Administrateur de bases de données d Administrateur de systèmes de Chef d équipe Développement de Chef Service de souscription de Chef de projet et son poste actuel de Chef de produits Plateformes Son équipe gère la plateforme d outils qui servent à publier du contenu et à le diffuser à l auditoire par l entremise de CBC ca Besoins du marché À l heure actuelle il est bien connu et bien documenté que le public consomme du contenu vidéo en ligne par l entremise d un écosystème d interfaces de plus en plus complexe Cela va de l interface plus traditionnelle du navigateur Web d un ordinateur personnel aux tablettes aux téléphones mobiles et aux consoles de jeu en passant par les télévisions connectées à Internet Chacune de ces interfaces offre différentes capacités pour la prise en charge et l affichage de contenu vidéo et chacune peut fonctionner dans différentes conditions réseau La diffusion vidéo en continu à débit adaptatif en anglais Adaptative Bitrate ABR est une stratégie utilisée pour maximaliser l expérience des auditoires quel que soit l appareil choisi pour consommer le contenu Qu est ce que le débit adaptif Qu est ce que débit Comme nous l avons mentionné ci dessus la qualité de la vidéo dépend de plusieurs facteurs La capacité de traitement de l appareil affichant le contenu vidéo La résolution de l écran de l appareil en question et La vitesse de la connexion à Internet Ces différents facteurs peuvent varier d un appareil de consommation à l autre Le fait que la vitesse de traitement et celle de la connexion Internet peuvent varier d une seconde à l autre rend le tout encore plus difficile à gérer De plus les appareils gèrent de nombreuses applications simultanément et l utilisation de l Internet augmente et diminue généralement en conséquence Pour une interface de qualité suffisante la qualité de l expérience de visionnement peut généralement être définie par la résolution audio et vidéo ainsi que par la qualité du contenu audio ou vidéo Pour ce qui est de la vidéo la résolution repose sur le nombre de pixels décrits dans le signal et pour l audio c est la vitesse d échantillonnage et le nombre de canaux mono stéréo 5 1 etc Pour du contenu vidéo dans un format donné codec plus il est possible de fournir de données au cours d une période de temps déterminée plus élevées seront la résolution et la qualité qui peuvent être décrites dans un signal Cela est vrai pour la radiodiffusion traditionnelle et cette vérité s applique toujours à la diffusion numérique La terminologie numérique pour les données parle d octets et le volume de données qui peut être transmis au cours d une période de temps déterminée est le débit binaire Débit adaptif vs multidébit Afin de pouvoir gérer la multitude de conditions de consommation décrite ci dessus les producteurs de contenu ont élaboré une stratégie qui consiste à offrir plusieurs débits à leurs auditoires Cette stratégie appelée multidébit permet à chaque membre de l auditoire de recevoir le signal vidéo à un débit approprié en fonction des conditions mentionnées ci dessus Quiconque connaît YouTube autrement dit tout le monde aura très probablement vu l option offerte par leur lecteur standard qui permet aux utilisateurs de choisir le type de débit pour pratiquement toutes les vidéos Figure 1 Sélecteur de débit dans YouTube Pour un exemple pratique essayez ce lien Le débit adaptatif va au delà du simple producteur proposant différents débits à son auditoire puisqu il s agit d une fonctionnalité qui adapte constamment et automatiquement le débit en fonction des circonstances C est ce que permet le réglage Auto ajouté récemment par YouTube voir la figure 1 et offert par de nombreux producteurs et agrégateurs de contenu notamment CBC Radio Canada Les sections qui suivent décrivent le fonctionnement de cette technologie et des interfaces qui la prennent en charge Comment fonctionne le débit adaptif Rendus Voici le moment de passer aux explications techniques Comme nous l avons décrit ci dessus le multidébit est une condition préalable au débit adaptatif À ce titre la première exigence est de disposer de plusieurs fichiers vidéo ou de plusieurs diffusions vidéo en continu et en direct diffusés à différents débits La première clé de la réussite de la diffusion vidéo multidébit débit adaptatif est la sélection de versions aux débits appropriés rendus d un segment vidéo pour l auditoire d un producteur Le meilleur moyen est de se fonder sur la recherche des conditions de consommation connexion réseau puissance de traitement et résolution de l affichage de l auditoire Par exemple si la diffusion se fait au moyen d un Internet privé doté d une grande capacité de bande passante diffuser uniquement des options à débit élevé est probablement la méthode la plus judicieuse D un autre côté si le contenu vidéo est diffusé dans des régions rurales ou pour un auditoire mobile qui captera le signal vidéo par l entremise d une connexion cellulaire instable et le regardera sur des écrans de plus petite taille choisir des options à débit plus faible permettra une meilleure expérience de visionnement Il n y a pas de recette scientifique pour cela c est le cycle usuel des études de marché qui peut être divisé en trois étapes Estimation éclairée Mise en œuvre et Mesure de la consommation et commentaires des auditoires Il existe de nombreux autres détails techniques comme la synchronisation des images clés qui vont au delà de la portée de cet article et qu un producteur doit prendre en compte pour offrir la meilleure expérience à son auditoire Voir la section Lectures complémentaires pour des liens vers cette information Un fichier manifeste est une autre condition préalable au débit adaptatif Il s agit d un fichier texte qui contient au minimum une liste de tous les débits disponibles pour un contenu donné ainsi qu une est description de chacun d entre eux notamment le débit l emplacement des fichiers de rendu etc Lecteurs intelligents Si la première clé de la réussite du débit adaptatif est la sélection de rendus aux débits appropriés la seconde est l utilisation de lecteurs médias qui prennent des décisions intelligentes quant au débit approprié et sont en mesure de s adapter continuellement aux changements L expérience idéale en est une où la lecture de la vidéo se fait en douceur et dans laquelle on utilise pleinement la bande passante disponible les ressources de traitement et la résolution de l affichage Si le lecteur n est pas intelligent il passera soit à un débit trop faible auquel cas la lecture se fera en douceur mais les ressources ne seront pas utilisées de façon optimale ou alors il passera à un débit trop élevé ce qui causera des problèmes de mise en mémoire tampon ou de pixellisation Pour les lecteurs médias il existe différentes manières de prendre des décisions quant au rendu le plus approprié à un moment donné Certains se contentent d analyser le temps nécessaire pour télécharger des parties de la vidéo cette méthode ne tient compte que de la vitesse de connexion sans utiliser les ressources de traitement ou la résolution de l écran D autres essaient périodiquement des rendus à débit plus élevé et sont prêts à réagir rapidement aux problèmes de lecture de tout ordre mise en mémoire tampon pixellisation etc en passant à des débits plus faibles Cette méthode tient compte de toutes les ressources mais amène nécessairement certains problèmes puisque le lecteur tâte le terrain si l on peut dire en utilisant des rendus à débit plus élevé Enfin certains systèmes de lecture média plus perfectionnés effectuent des opérations plus complexes comme la surveillance réseau basée sur serveur et l analyse des tendances fondée sur l emplacement géographique et le fournisseur de service Internet du membre de l auditoire la lecture anticipée la commutation entre différentes sources physiques pour les rendus etc Dans tous les cas la capacité du lecteur média de sélectionner de manière appropriée les rendus à afficher est essentielle pour assurer une bonne expérience de visionnement à l auditoire Types of ABR Il existe quatre applications principales de débit adaptatif i Adobe Dynamic Streaming Flash Apple HTTP Adaptive Streaming également appelé HTTP Live Streaming ou HLS Microsoft Smooth Streaming et Dynamic Adaptive Streaming over HTTP DASH ou MPEG DASH En substance les différences entre ces implémentations reposent sur la technologie nécessaire pour les créer codage les interfaces de lecture qui les prennent en charge et d autres fonctionnalités qu elles facilitent comme la gestion de la sécurité et des droits le sous titrage intégré etc Considérations liées à la publication Produire et diffuser de la vidéo à débit adaptatif est un processus délicat Cette section décrit certaines des complexités liées au processus et comment les traiter Création de contenu à débit adaptatif La création de contenu à débit binaire unique est un processus relativement simple On utilise comme contenu de départ un signal vidéo de diffusion ou un fichier à haute résolution qu on injecte dans un codeur ou transcodeur qui produit un fichier ou un flux La création de multiples rendus d un vidéo est un processus beaucoup plus compliqué Cela est dû en partie à la quantité de contenu à produire habituellement de trois à dix fichiers au lieu d un seul mais aussi parce que les rendus doivent être bien synchronisés les uns avec les autres sans quoi le passage de l un à l autre ne fonctionnera pas bien C est pourquoi tous les rendus doivent être créés simultanément et s il y a un problème avec l un d entre eux par exemple un fichier corrompu pour quelconque raison il faut tous les recréer Il est donc nécessaire en général d utiliser du matériel et des logiciels de codage de niveau professionnel Cela signifie aussi que le processus est plus long et beaucoup plus dispendieux que pour le contenu à débit binaire unique S assurer de la qualité de contenu à débit adaptatif est également plus difficile puisqu il faut vérifier de trois à dix fichiers ou flux plus le fichier manifeste avant la publication finale contrairement à un seul Un autre facteur important dont les producteurs de contenu doivent tenir compte lorsqu ils envisagent d adopter le débit adaptatif concerne la bibliothèque déjà existante de contenu à débit binaire unique Remonter le temps pour remanier et republier de l ancien contenu peut s avérer complexe et coûteux pour les raisons mentionnées ci dessus Ne pas retravailler l ancien contenu et le conserver signifie que les auditoires pourraient voir à la fois du contenu à débit binaire unique et du contenu à débit adaptatif selon l âge du contenu qu ils consomment Le problème se pose moins pour les producteurs qui ne proposent leur contenu à leur auditoire que pendant peu de temps Conséquences pour la gestion du contenu Lorsqu il prend en charge les modèles de contenu à débit adaptatif en particulier un éditeur doit tenir compte de la manière dont les différents rendus du contenu vidéo et les métadonnées connexes seront stockés Cela a des répercussions pour ce qui est de l infrastructure de stockage et la complexité d ensemble du système Comparé à ce qu il faut pour le contenu à débit binaire unique les exigences de stockage pour le contenu à débit adaptatif peuvent être de trois à quinze fois plus importantes et même davantage Nonobstant les rabais de volume les coûts du stockage augmentent habituellement en parallèle avec le volume c est donc un élément important à prendre en considération Un système de gestion de contenu SGC ou en anglais Content Management System CMS avancé et capable de traiter le contenu vidéo comme des objets avec de nombreux rendus et métadonnées devrait être considéré comme une condition préalable à la mise en œuvre du contenu à débit adaptatif à l échelle d une entreprise Assurer manuellement le suivi de ce contenu serait source d erreurs et prendrait énormément

    Original URL path: http://www.cbc.radio-canada.ca/fr/rendre-des-comptes-aux-canadiens/sync/sync-numero-2-2012/diffusion-video-en-continu-a-debit-adaptatif/ (2016-02-06)
    Open archived version from archive


  • Flux de travail en mode fichier
    Relations industrielles 2 2 20 Non discrimination et obligation de prendre des mesures d adaptation 2 2 21 Code de conduite 2 2 22 Prévention de la violence dans le lieu de travail Finances et administration 2 3 2 Immobilisations 2 3 3 Contrats de location acquisition 2 3 4 Fonds de caisse 2 3 5 Contrôle des chèques 2 3 6 Approvisionnement 2 3 7 Crédit et recouvrement 2 3 8 Délégation des pouvoirs financiers 2 3 11 Fraude et vol 2 3 14 Améliorations locatives 2 3 15 Les coûts de la main d œuvre et des installations internes 2 3 17 Gestion du risque de change 2 3 18 Paiement des commissions sur les ventes et primes spéciales 2 3 20 Contrats échanges 2 3 21 Inscription et déclaration des recettes 2 3 22 Utilisation partagée des terrains et installations d émetteurs 2 3 24 Stocks d émissions de télévision inscription et évaluation 2 3 28 Contrats d entrepreneur indépendant 2 3 29 Gestion des placements 2 3 30 Gestion du parc automobile 2 3 31 Assurances Biens et Responsabilité Civile 2 3 32 Gestion des risques Services immobiliers 2 11 1 Stationnement 2 11 2 Travaux de construction et travaux locatifs 2 11 3 Location de locaux dans les cas où CBC Radio Canada est locataire 2 11 4 Location de locaux dans les cas où CBC Radio Canada est propriétaire Politique sur le programme de continuité des activités Politique sur le paiement et le remboursement des dépenses des employés Politique sur la comptabilité et l information financière Politique de capitalisation du régime de retraite de CBC Radio Canada Politique sur les congés Politique sur l apprentissage et le développement et la gestion du rendement Règlements administratifs Conditions d utilisation Espace numérique de Radio Canada Transparence et responsabilisation Accès à l information Documents rendus publics Agendas Verifications Réunion du conseil d administration Dépenses Frais juridiques externes Divers Politiques Retraites Demandes Comment soumettre une demande d accès à l information Bulletin sur la transparence et la responsabilisation Divulgation proactive Frais de déplacement et de représentation Réunions du Conseil d administration Jugements rendus en cour Sources d information externes Renseignements personnels Rapports Info Source Assemblée publique annuelle Édition 2015 Édition 2014 Allocutions Archives vidéos Édition 2013 Présentateurs Questions et réponses Autres ressources Archives vidéo Édition 2012 Présentateurs Questions et réponses Autres ressources Archives vidéo Édition 2011 Édition 2010 Édition 2009 Rapports et plans Rapport de performance environnementale Rapport de performance environnementale 2011 2012 Message du président directeur général Responsabilité de gérance Bulletin environnemental Impact et rapports Prévention Formation et mobilisation Prix et distinctions Rapport de performance environnementale 2012 2013 Message du président directeur général Bulletin environnemental Sous les projecteurs verts Impact et rapports Prévention Équipe environnementale Rapport de performance environnementale 2013 2014 Message du président Bulletin environnemental Pleins feux sur l écologie Impact et rapports Prevention Équipe environnementale Rapport de performance environnementale 2014 2015 Message du président Bulletin environnemental Pleins feux sur l écologie Impact et rapports Équipe environnementale Sommaire du Plan d entreprise Rapports financiers Rapports Trimestriels Archives rapport annuel Archives rapports trimestriels Données supplémentaires sur la mise en œuvre du Budget 2012 Régime de retraite Présentations CRTC présentations Rapports annuel d utilisation des fonds du FAPL Rapports du vérificateur général Rapports sur l équité Rapports et plans concernant les Langues officielles La pleine valeur de la radiodiffusion Mesurer notre rendement Langues officielles Équité en emploi Normes technologiques SYNC la revue technologique SYNC numéro 1 2012 Note de Paul Jané Note de Dany Harrison Les services en nuage Le rôle essentiel des TI dans l adoption des technologies émergentes L avantage numérique au service de la couverture locale Le référencement démystifié Réseau convergent de nouvelle génération RCNG Abandon du service de télévision analogique La fin d une époque pour CBC Radio Canada SYNC numéro 2 2012 Radio Broadcast Data System Programme d optimisation des opérations d impression Veille stratégique Diffusion vidéo en continu à débit adaptatif Flux de travail en mode fichier L équipement de production à distance L éditorial de Dany Harrison Centralisation de la Radio Éditorial SYNC SYNC numéro 3 2013 Télévision numérique mobile ATSC M H Essais et mesures sur le terrain Considérations techniques pour la réception de la télévision numérique Du courriel à la collaboration Communications unifiées Système de gestion et de préparation de rapports de dépenses de télécommunication Radio Canada Est du Québec La sécurité dans le paysage de l information numérique d aujourd hui Éditorial Fred Mattocks SYNC Paul Jané Éditorial SYNC Paul Jané Leadership visionnaire La tempête parfaite du changement SYNC numéro 4 2013 Éditorial Fred Mattocks Éditorial Paul Jané La puissance des technologies connectives Infonuagique et conformité Dejero à CBC Radio Canada Élections et technologies Flux de travail en mode fichier Phase II Le deuxième écran de Power Politics Le tableau Perceptive Pixel à CBC Radio Canada Scoop Collaborateurs SYNC numéro 5 2013 Audio fil Régie de production automatisée du CDI Flux de travail en mode fichier pour la collecte de nouvelles en HD Spécial numérique Le nuage privé Tournants Vidéoconférence HD à CBC Radio Canada Note éditoriale Fred Mattocks Note éditoriale Paul Jané Contributeurs SYNC Numéro 6 2014 Note éditoriale Fred Mattocks Éditorial de Sync Une solution centralisée d alertes au public pour les réseaux radio de CBC Radio Canada Spécial numérique ElectR Flux de travail en mode fichier Phase III Google Earth comme outil d ingénierie de la transmission TI libre service Le lieu de travail mobile Gestion des actifs médias pour harmoniser notre monde numérique Collaborateurs LinkedIn Facebook Twitter Imprimer Courriel Flux de travail en mode fichier Gregg Antworth a d abord travaillé comme technicien général caméra montage réalisation chez des câblodistributeurs au Nouveau Brunswick et en Ontario avant de se joindre à CBC Halifax en 1984 à titre de technicien occasionnel remplissant divers rôles comme opérateur de régie centrale technicien de téléciné et monteur En 1986 il a obtenu un poste à temps plein et depuis a occupé plusieurs fonctions Monteur de journalisme électronique Premier monteur à la production et instructeur technique Superviseur Services de postproduction et Services de soutien techniques et Chef Exploitation technique En 2006 Gregg est passé à CBC Toronto pour devenir Chef Postproduction vidéo et diriger le projet de conversion à la haute définition du Centre de production de Toronto En 2007 Gregg a été promu au poste de Premier chef Postproduction et Graphisme Pierre Lemieux a commencé sa carrière à Montréal à titre de Technicien postproduction pour La Sette Vision Globale et Pixcom durant les années 1990 Il a par la suite fait partie de l équipe qui a lancé Global Montreal en 1997 où il a occupé différents postes techniques avant d être promu Coordonnateur de la production En 2000 il est recruté par BCE Téléglobe pour occuper le poste d Agent technique du centre de radiodiffusion où il étend son réseau de clients internationaux comme CNN la BBC ou la NHK entre autres Pierre est entré à Radio Canada Montréal en 2000 à titre d Assistant à la production Moyens de production au service des Nouvelles avant de devenir Directeur technique Postproduction en 2005 puis Conseiller principal et coordonnateur Postproduction en 2007 et enfin Directeur Postproduction et sous titrage en 2009 Introduction Le projet de flux de travail en mode fichier actuellement en cours de réalisation à CBC Radio Canada est révolutionnaire car il s agit d un projet de gestion du changement de grande ampleur qui touche la manière dont les employés des activités médias font leur travail les outils qu ils utilisent ainsi que les flux de travail qu ils suivent Ce projet leur simplifie la vie ajoute de la valeur à nos activités et réduit les coûts pour le contribuable canadien en rendant le contenu plus accessible dans l ensemble de la Société et des différentes plateformes médias que nous utilisons Avant la mise en place du flux de travail en mode fichier lorsqu on produisait du contenu il fallait faire de multiples copies sur bande vidéo pour être en mesure de distribuer de monter et de visualiser le contenu ainsi que pour un certain nombre d autres utilisations Cette infrastructure était suffisante il y a un certain nombre d années quand CBC Radio Canada avait simplement une plateforme pour la radio une pour la télévision et une petite plateforme pour Internet toutefois les temps ont changé Aujourd hui nous distribuons notre contenu sur près de quarante plateformes différentes ce qui comprend les plateformes traditionnelles Tou tv les téléphones intelligents les tablettes Netflix et iTunes entre autres C est pourquoi il fallait créer une nouvelle infrastructure et de nouveaux flux de travail pour rendre le contenu accessible sur toutes les plateformes avec un minimum de travail de duplication ce que le flux de travail en mode fichier a permis de faire à CBC Radio Canada tout en réduisant les coûts de production au passage Cet article vise à vous donner un aperçu de ce que le flux de travail en mode fichier a signifié pour les Services anglais de CBC Radio Canada de ce qu il va signifier pour les Services français ainsi que de la manière dont les Services français et anglais collaborent pour s assurer d en tirer le plus de valeur et d efficacité possible Perspectives Services anglais Infrastructure Le flux de travail en mode fichier a été officiellement mis en œuvre au sein du réseau de la Télévision anglaise en septembre 2006 avec les émissions Air Farce et Rick Mercer Report Depuis notre infrastructure physique a été grandement réduite grâce à une très importante réduction du nombre de magnétoscopes et de l infrastructure qui y est associée c est à dire les routeurs les panneaux enfichables les bâtis etc Les bâtis ont été supprimés dans toutes les cabines de montage et il ne reste qu une poignée de magnétoscopes pour faire face à d éventuels imprévus À la suite de tout ce travail la consommation d énergie du service de Postproduction et Conception a diminué la superficie du service a été réduite d environ 16 000 pieds carrés et des tonnes de déchets électroniques ont pris le chemin de Barrie en Ontario pour y être recyclées L entrée du contenu a maintenant lieu au Centre de conversion média du réseau de la Télévision anglaise où sont situés les postes de travail qui permettent l entrée du contenu qu il provienne en direct des studios ou d autres sources En raison de la multiplicité des appareils utilisés pour créer du contenu aujourd hui le principal défi pour l entrée du contenu réside dans la prise en charge d un large ensemble de formats dans lesquels le contenu peut être présenté Compte tenu de l évolution constante de l utilisation des formats de fichiers et la vitesse à laquelle la technologie se développe il est impossible de prévoir ce que sera la prochaine grande nouveauté C est pourquoi nous nous devons d être agiles souples et préparés en tout temps à de nouveaux types de médias physiques et de codecs Heureusement l infrastructure technologique du Centre de conversion média permet l ajout de matériel standard et efficace afin de s adapter aux changements de format Plus que de la simple souplesse l entrée de contenu au moyen du Centre de conversion média offre un autre avantage important comparé à l ancienne infrastructure de CBC Radio Canada basée sur des magnétoscopes le facteur temps Pendant le processus d entrée du contenu le transfert se fait de façon uniforme et pratiquement en un instant dans la mesure où on connaît le format du contenu entré À l heure actuelle la plupart du contenu est filmé en XDCAM 50 et selon nous il s agit d un format d acquisition qui convient particulièrement bien aux besoins de CBC Radio Canada Une fois que le contenu a été entré il est hébergé dans deux gros serveurs Avid ISIS à Toronto l un pour les nouvelles et l autre pour le contenu hors nouvelles et le contenu y est accessible pour quiconque dispose d un nom d utilisateur et d un mot de passe ainsi que du droit d accès au contenu étant donné que la protection du contenu est une composante essentielle du flux de travail en mode fichier Par exemple lorsqu il est question de programmation de journalisme d enquête comme l émission The Fifth Estate on ne soulignera jamais combien il est important que le contenu soit protégé d intrusions de l extérieur Le contenu des serveurs est alors accessible à partir de n importe quel établissement de CBC Radio Canada par l entremise de notre Réseau convergent de nouvelle génération RCNG Le plus grand défi auquel nous faisons face à l heure actuelle est la mise en œuvre de la navigation dans du contenu Web à l aide du logiciel Interplay Central qui permet aux producteurs de contenu d avoir accès à leur contenu où qu ils se trouvent dans la mesure où leur ordinateur ou même leur iAppareil dispose d une connexion Internet Ils peuvent alors voir leur contenu prendre des notes en temps réel dans le serveur qu un monteur recevra et ce dernier pourra apporter les changements au contenu presque simultanément Le processus est uniforme et la version bêta est actuellement en exploitation à Edmonton à Rimouski ainsi qu à Montréal cet outil est d une grande facilité d utilisation et ne demande qu un minimum de formation pour ses utilisateurs Gestion du changement On n insistera jamais assez sur le fait que le flux de travail en mode fichier contrairement à de nombreux autres projets menés à l échelle de la Société ne vient pas bouleverser l infrastructure puisque le processus est relativement simple la véritable complexité de ce type de projet réside dans la gestion du changement Un projet de cette nature entraîne une foule de changement dans la manière dont les employés remplissent leurs tâches ce qui n est pas la chose la plus facile à faire lorsqu ils suivent les mêmes processus depuis des dizaines d années Soudainement on leur enlève leurs magnétoscopes ils n ont plus le droit de fonctionner avec des bandes vidéo et ils sont invités à aller dans leur bureau à se brancher et à regarder le contenu sur leurs ordinateurs Surmonter la résistance au changement peut sembler difficile au début mais nous avons acquis assez d expérience depuis six ans pour être en mesure de répondre à n importe quelle question pouvant provenir des utilisateurs Par conséquent plutôt que de considérer les difficultés comme étant des obstacles les producteurs peuvent facilement venir nous voir nous parler de leurs problèmes et nous pouvons leur fournir des solutions qui seront rentables pour eux puisqu il ne s agit souvent que d un câble ou d un logiciel particulier Une fois la mise en œuvre l infrastructure et la gestion du changement menées à bien il reste essentiellement à raffiner le flux de travail en faisant équipe avec les Services français au fur et à mesure de la mise en œuvre et de l évolution de la technologie Services français Infrastructure Le projet de flux de travail en mode fichier a pris une orientation différente dans le réseau de la Télévision française étant donné la gamme de productions traitées par les Services français La production sans bande a été introduite il y a près de six ans mais il y avait des différences dans les niveaux entre les studios la postproduction et les cabines de mise en ondes Il existe de nombreuses îlots de production différentes et le principal objectif de la migration vers le flux de travail en mode fichier dans les services de production du côté français de CBC Radio Canada réside dans la connexion de tous ces îlots ensemble Ces îlots sont constitués de cinq grands groupes Nouvelles Actualités émissions en studio autopromotions et Mise en ondes Chacun de ces groupes travaille sans bandes magnétiques et utilise le système selon ses propres besoins mais nous avons découvert que même si le flux de travail ne se fait plus au moyen des bandes entre le studio et la postproduction il fallait toujours utiliser une bande magnétique pour présenter le contenu ou l envoyer d un îlot à l autre Nous nous sommes rendu compte qu il ne s agissait pas seulement de connecter les studios et la production vidéo légère PVL à la Postproduction mais qu il fallait en fait adopter une vue plus globale Heureusement nous avons été en mesure d appliquer des solutions qui existaient déjà au sein de nos activités de collectes de nouvelles et du côté des Services anglais Nous avons donc adopté un point de vue global Nous savions que nos serveurs étaient déjà liés les uns aux autres il a donc fallu se doter d une vision déterminer ce que nous utiliserions pour le flux de travail principal les règles opérationnelles qui s appliqueraient ainsi que la forme que la nomenclature prendrait d un processus à l autre On a donc entrepris une analyse opérationnelle et on en est arrivés à des conclusions quant au coût du flux de travail actuel par rapport au flux de travail sans aucune bande magnétique et les économies étaient assez importantes pour justifier l adoption d un projet de cette ampleur Après avoir pris en compte tout ce qui précède les Services français ont maintenant une vision un calendrier et des jalons Le premier de ces jalons consistait à éliminer les bandes magnétiques des studios et de brancher ceux ci au système Avid pour la postproduction ce qui a été fait Le deuxième jalon comme du côté des Services anglais vise l intégration de l application Interplay Central dans le flux de travail ce qui se fera au premier trimestre 2013 Par la suite les Services français seront connectés numériquement à la Mise en ondes au printemps 2013 et les caméras pour les tournages en extérieur seront remplacées en 2014 pour compléter notre processus de normalisation L application s avère déjà

    Original URL path: http://www.cbc.radio-canada.ca/fr/rendre-des-comptes-aux-canadiens/sync/sync-numero-2-2012/flux-de-travail-en-mode-fichier/ (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • L’équipement de production à distance
    locaux dans les cas où CBC Radio Canada est locataire 2 11 4 Location de locaux dans les cas où CBC Radio Canada est propriétaire Politique sur le programme de continuité des activités Politique sur le paiement et le remboursement des dépenses des employés Politique sur la comptabilité et l information financière Politique de capitalisation du régime de retraite de CBC Radio Canada Politique sur les congés Politique sur l apprentissage et le développement et la gestion du rendement Règlements administratifs Conditions d utilisation Espace numérique de Radio Canada Transparence et responsabilisation Accès à l information Documents rendus publics Agendas Verifications Réunion du conseil d administration Dépenses Frais juridiques externes Divers Politiques Retraites Demandes Comment soumettre une demande d accès à l information Bulletin sur la transparence et la responsabilisation Divulgation proactive Frais de déplacement et de représentation Réunions du Conseil d administration Jugements rendus en cour Sources d information externes Renseignements personnels Rapports Info Source Assemblée publique annuelle Édition 2015 Édition 2014 Allocutions Archives vidéos Édition 2013 Présentateurs Questions et réponses Autres ressources Archives vidéo Édition 2012 Présentateurs Questions et réponses Autres ressources Archives vidéo Édition 2011 Édition 2010 Édition 2009 Rapports et plans Rapport de performance environnementale Rapport de performance environnementale 2011 2012 Message du président directeur général Responsabilité de gérance Bulletin environnemental Impact et rapports Prévention Formation et mobilisation Prix et distinctions Rapport de performance environnementale 2012 2013 Message du président directeur général Bulletin environnemental Sous les projecteurs verts Impact et rapports Prévention Équipe environnementale Rapport de performance environnementale 2013 2014 Message du président Bulletin environnemental Pleins feux sur l écologie Impact et rapports Prevention Équipe environnementale Rapport de performance environnementale 2014 2015 Message du président Bulletin environnemental Pleins feux sur l écologie Impact et rapports Équipe environnementale Sommaire du Plan d entreprise Rapports financiers Rapports Trimestriels Archives rapport annuel Archives rapports trimestriels Données supplémentaires sur la mise en œuvre du Budget 2012 Régime de retraite Présentations CRTC présentations Rapports annuel d utilisation des fonds du FAPL Rapports du vérificateur général Rapports sur l équité Rapports et plans concernant les Langues officielles La pleine valeur de la radiodiffusion Mesurer notre rendement Langues officielles Équité en emploi Normes technologiques SYNC la revue technologique SYNC numéro 1 2012 Note de Paul Jané Note de Dany Harrison Les services en nuage Le rôle essentiel des TI dans l adoption des technologies émergentes L avantage numérique au service de la couverture locale Le référencement démystifié Réseau convergent de nouvelle génération RCNG Abandon du service de télévision analogique La fin d une époque pour CBC Radio Canada SYNC numéro 2 2012 Radio Broadcast Data System Programme d optimisation des opérations d impression Veille stratégique Diffusion vidéo en continu à débit adaptatif Flux de travail en mode fichier L équipement de production à distance L éditorial de Dany Harrison Centralisation de la Radio Éditorial SYNC SYNC numéro 3 2013 Télévision numérique mobile ATSC M H Essais et mesures sur le terrain Considérations techniques pour la réception de la télévision numérique Du courriel à la collaboration Communications unifiées Système de gestion et de préparation de rapports de dépenses de télécommunication Radio Canada Est du Québec La sécurité dans le paysage de l information numérique d aujourd hui Éditorial Fred Mattocks SYNC Paul Jané Éditorial SYNC Paul Jané Leadership visionnaire La tempête parfaite du changement SYNC numéro 4 2013 Éditorial Fred Mattocks Éditorial Paul Jané La puissance des technologies connectives Infonuagique et conformité Dejero à CBC Radio Canada Élections et technologies Flux de travail en mode fichier Phase II Le deuxième écran de Power Politics Le tableau Perceptive Pixel à CBC Radio Canada Scoop Collaborateurs SYNC numéro 5 2013 Audio fil Régie de production automatisée du CDI Flux de travail en mode fichier pour la collecte de nouvelles en HD Spécial numérique Le nuage privé Tournants Vidéoconférence HD à CBC Radio Canada Note éditoriale Fred Mattocks Note éditoriale Paul Jané Contributeurs SYNC Numéro 6 2014 Note éditoriale Fred Mattocks Éditorial de Sync Une solution centralisée d alertes au public pour les réseaux radio de CBC Radio Canada Spécial numérique ElectR Flux de travail en mode fichier Phase III Google Earth comme outil d ingénierie de la transmission TI libre service Le lieu de travail mobile Gestion des actifs médias pour harmoniser notre monde numérique Collaborateurs LinkedIn Facebook Twitter Imprimer Courriel L équipement de production à distance François Vaillant est Directeur Infrastructures médias dans le groupe des Productions de Radio Canada depuis 2007 Suivant une carrière qui a débuté dans les Forces armées canadiennes il a occupé une série de postes chez Marconi Canada Nortel Telecom Bendix Avelex Oerlikon Aérospatial et Vidéotron Télécom Ltée Il s est joint à Radio Canada en 2005 en tant que Premier chef de maintenance où il s est chargé de gérer des projets comme le passage en HD des studios TV de la Maison de Radio Canada entre 2006 et 2007 et la mise à jour de l infrastructure nouvelle du CDI entre 2009 et 2011 Introduction Qu est ce que l équipement de production à distance EPD En fait il s agit de l intégration de plusieurs concepts mis en place ou essayés au cours des années L esprit même du EPD est de permettre la production d émissions à distance avec seulement sur le lieu de tournage et une équipe réduite de personnel Ainsi les équipes de productions telles que les aiguilleurs vidéo et audio le contrôle de caméras les magnétoscopies et les équipes de réalisations pourraient rester dans nos facilités déjà très bien équipées en optimalisant du même coup ces dernières Plusieurs Jeux olympiques ont utilisé un concept similaire soit de ramener via des liaisons de transmission numériques l ensemble des sources vers Montréal et Toronto et les montages et un grand nombre de productions étaient faits de Montréal plutôt que du site éloigné Évidemment pour les Jeux olympiques les équipements utilisés variaient en fonction du temps et des processus de travail utilisés d une période à une autre Tout était à recommencer d un jeu à

    Original URL path: http://www.cbc.radio-canada.ca/fr/rendre-des-comptes-aux-canadiens/sync/sync-numero-2-2012/l-equipement-de-production-a-distance/ (2016-02-06)
    Open archived version from archive



  • L'éditorial de Dany Harrison
    9 Publicité engagée 1 3 10 Publicité politique 1 3 11 Publicité interdite 1 3 12 Concours et jeux de hasard 1 3 13 Publicité pour les boissons alcoolisées 1 3 14 Accès à la propriété de l annonceur 1 3 15 Limites sur la publicité 1 3 16 Règlements provinciaux Publicité d intérêt public 1 4 Publicité d intérêt public Temps gratuit accordé aux partis politiques Rapports et plans des langues officielles Politiques institutionnelles Services juridiques 2 4 1 Les services juridiques 2 4 2 Poursuites Secrétariat général 2 9 1 Gestion des documents et de l information 2 9 2 Protection des renseignements personnels et de la confidentialité 2 9 3 Délégation du pouvoir de signature Politique 2 9 4 2 9 5 Politique sur l accès à l information Protection des renseignements personnels Les normes de la protection des renseignements personnels 2 9 6 Gestion des courriels 2 9 7 Politique sur la classification des documents Communications 2 1 1 Communications Technologies de l information 2 5 1 Utilisation des biens technologiques Ressources humaines 2 2 1 Dotation en personnel 2 2 2 Équité en matière d emploi 2 2 3 Conflits d intérêts et questions de déontologie 2 2 4 Rémunération 2 2 10 Mesures disciplinaires Politique 2 2 11 2 2 13 Réinstallation 2 2 14 Langues officielles 2 2 15 Non discrimination et harcèlement 2 2 16 Santé sécurité et environnement 2 2 17 Activités politiques 2 2 19 Relations industrielles 2 2 20 Non discrimination et obligation de prendre des mesures d adaptation 2 2 21 Code de conduite 2 2 22 Prévention de la violence dans le lieu de travail Finances et administration 2 3 2 Immobilisations 2 3 3 Contrats de location acquisition 2 3 4 Fonds de caisse 2 3 5 Contrôle des chèques 2 3 6 Approvisionnement 2 3 7 Crédit et recouvrement 2 3 8 Délégation des pouvoirs financiers 2 3 11 Fraude et vol 2 3 14 Améliorations locatives 2 3 15 Les coûts de la main d œuvre et des installations internes 2 3 17 Gestion du risque de change 2 3 18 Paiement des commissions sur les ventes et primes spéciales 2 3 20 Contrats échanges 2 3 21 Inscription et déclaration des recettes 2 3 22 Utilisation partagée des terrains et installations d émetteurs 2 3 24 Stocks d émissions de télévision inscription et évaluation 2 3 28 Contrats d entrepreneur indépendant 2 3 29 Gestion des placements 2 3 30 Gestion du parc automobile 2 3 31 Assurances Biens et Responsabilité Civile 2 3 32 Gestion des risques Services immobiliers 2 11 1 Stationnement 2 11 2 Travaux de construction et travaux locatifs 2 11 3 Location de locaux dans les cas où CBC Radio Canada est locataire 2 11 4 Location de locaux dans les cas où CBC Radio Canada est propriétaire Politique sur le programme de continuité des activités Politique sur le paiement et le remboursement des dépenses des employés Politique

    Original URL path: http://www.cbc.radio-canada.ca/fr/rendre-des-comptes-aux-canadiens/sync/sync-numero-2-2012/l-editorial-de-dany-harrison/ (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • Centralisation de la Radio
    2 Équité en matière d emploi 2 2 3 Conflits d intérêts et questions de déontologie 2 2 4 Rémunération 2 2 10 Mesures disciplinaires Politique 2 2 11 2 2 13 Réinstallation 2 2 14 Langues officielles 2 2 15 Non discrimination et harcèlement 2 2 16 Santé sécurité et environnement 2 2 17 Activités politiques 2 2 19 Relations industrielles 2 2 20 Non discrimination et obligation de prendre des mesures d adaptation 2 2 21 Code de conduite 2 2 22 Prévention de la violence dans le lieu de travail Finances et administration 2 3 2 Immobilisations 2 3 3 Contrats de location acquisition 2 3 4 Fonds de caisse 2 3 5 Contrôle des chèques 2 3 6 Approvisionnement 2 3 7 Crédit et recouvrement 2 3 8 Délégation des pouvoirs financiers 2 3 11 Fraude et vol 2 3 14 Améliorations locatives 2 3 15 Les coûts de la main d œuvre et des installations internes 2 3 17 Gestion du risque de change 2 3 18 Paiement des commissions sur les ventes et primes spéciales 2 3 20 Contrats échanges 2 3 21 Inscription et déclaration des recettes 2 3 22 Utilisation partagée des terrains et installations d émetteurs 2 3 24 Stocks d émissions de télévision inscription et évaluation 2 3 28 Contrats d entrepreneur indépendant 2 3 29 Gestion des placements 2 3 30 Gestion du parc automobile 2 3 31 Assurances Biens et Responsabilité Civile 2 3 32 Gestion des risques Services immobiliers 2 11 1 Stationnement 2 11 2 Travaux de construction et travaux locatifs 2 11 3 Location de locaux dans les cas où CBC Radio Canada est locataire 2 11 4 Location de locaux dans les cas où CBC Radio Canada est propriétaire Politique sur le programme de continuité des activités Politique sur le paiement et le remboursement des dépenses des employés Politique sur la comptabilité et l information financière Politique de capitalisation du régime de retraite de CBC Radio Canada Politique sur les congés Politique sur l apprentissage et le développement et la gestion du rendement Règlements administratifs Conditions d utilisation Espace numérique de Radio Canada Transparence et responsabilisation Accès à l information Documents rendus publics Agendas Verifications Réunion du conseil d administration Dépenses Frais juridiques externes Divers Politiques Retraites Demandes Comment soumettre une demande d accès à l information Bulletin sur la transparence et la responsabilisation Divulgation proactive Frais de déplacement et de représentation Réunions du Conseil d administration Jugements rendus en cour Sources d information externes Renseignements personnels Rapports Info Source Assemblée publique annuelle Édition 2015 Édition 2014 Allocutions Archives vidéos Édition 2013 Présentateurs Questions et réponses Autres ressources Archives vidéo Édition 2012 Présentateurs Questions et réponses Autres ressources Archives vidéo Édition 2011 Édition 2010 Édition 2009 Rapports et plans Rapport de performance environnementale Rapport de performance environnementale 2011 2012 Message du président directeur général Responsabilité de gérance Bulletin environnemental Impact et rapports Prévention Formation et mobilisation Prix et distinctions Rapport de performance environnementale 2012 2013 Message du président directeur général Bulletin environnemental Sous les projecteurs verts Impact et rapports Prévention Équipe environnementale Rapport de performance environnementale 2013 2014 Message du président Bulletin environnemental Pleins feux sur l écologie Impact et rapports Prevention Équipe environnementale Rapport de performance environnementale 2014 2015 Message du président Bulletin environnemental Pleins feux sur l écologie Impact et rapports Équipe environnementale Sommaire du Plan d entreprise Rapports financiers Rapports Trimestriels Archives rapport annuel Archives rapports trimestriels Données supplémentaires sur la mise en œuvre du Budget 2012 Régime de retraite Présentations CRTC présentations Rapports annuel d utilisation des fonds du FAPL Rapports du vérificateur général Rapports sur l équité Rapports et plans concernant les Langues officielles La pleine valeur de la radiodiffusion Mesurer notre rendement Langues officielles Équité en emploi Normes technologiques SYNC la revue technologique SYNC numéro 1 2012 Note de Paul Jané Note de Dany Harrison Les services en nuage Le rôle essentiel des TI dans l adoption des technologies émergentes L avantage numérique au service de la couverture locale Le référencement démystifié Réseau convergent de nouvelle génération RCNG Abandon du service de télévision analogique La fin d une époque pour CBC Radio Canada SYNC numéro 2 2012 Radio Broadcast Data System Programme d optimisation des opérations d impression Veille stratégique Diffusion vidéo en continu à débit adaptatif Flux de travail en mode fichier L équipement de production à distance L éditorial de Dany Harrison Centralisation de la Radio Éditorial SYNC SYNC numéro 3 2013 Télévision numérique mobile ATSC M H Essais et mesures sur le terrain Considérations techniques pour la réception de la télévision numérique Du courriel à la collaboration Communications unifiées Système de gestion et de préparation de rapports de dépenses de télécommunication Radio Canada Est du Québec La sécurité dans le paysage de l information numérique d aujourd hui Éditorial Fred Mattocks SYNC Paul Jané Éditorial SYNC Paul Jané Leadership visionnaire La tempête parfaite du changement SYNC numéro 4 2013 Éditorial Fred Mattocks Éditorial Paul Jané La puissance des technologies connectives Infonuagique et conformité Dejero à CBC Radio Canada Élections et technologies Flux de travail en mode fichier Phase II Le deuxième écran de Power Politics Le tableau Perceptive Pixel à CBC Radio Canada Scoop Collaborateurs SYNC numéro 5 2013 Audio fil Régie de production automatisée du CDI Flux de travail en mode fichier pour la collecte de nouvelles en HD Spécial numérique Le nuage privé Tournants Vidéoconférence HD à CBC Radio Canada Note éditoriale Fred Mattocks Note éditoriale Paul Jané Contributeurs SYNC Numéro 6 2014 Note éditoriale Fred Mattocks Éditorial de Sync Une solution centralisée d alertes au public pour les réseaux radio de CBC Radio Canada Spécial numérique ElectR Flux de travail en mode fichier Phase III Google Earth comme outil d ingénierie de la transmission TI libre service Le lieu de travail mobile Gestion des actifs médias pour harmoniser notre monde numérique Collaborateurs LinkedIn Facebook Twitter Imprimer Courriel Centralisation de la Radio Michel Leduc est Chef Ingénierie médias au groupe Productions de Radio Canada Il s est joint à CBC Radio Canada en 1988 à titre de Chef de projet au Siège de l Ingénierie nationale Il a travaillé à de nombreux projets touchant la radio et la télévision p ex la mise à niveau des studios 71 72 et 76 postproduction télévision audio des salles de postproduction Avid et des studios 14 et 16 postproduction radio audio à Montréal plusieurs studios de radio et de télévision au Centre canadien de radiodiffusion de Toronto le projet RCI etc Il a été promu Chef de service en septembre 2001 Depuis il a été responsable de la plupart des projets de postproduction en radio et en télévision aux Services français notamment de projets comme la centralisation de la Radio Sanjeev Kharbanda est Chef Ingénierie médias au groupe Exploitation et Technologies médias de CBC Radio Canada à Toronto Ses responsabilités comprennent la mise en œuvre des projets touchant la radio la télévision et les médias numériques aux Services anglais Sanjeev est au service de CBC Radio Canada depuis 1988 et a travaillé à de nombreux projets centralisation de la Radio déploiements DaletPlus et Avid studios de radio etc Philippe Aubé ingénieur et titulaire d un MBA a commencé sa carrière à CBC Radio Canada en 1999 comme Superviseur technique Exploitation de transmission dans les Provinces maritimes En 2005 Philippe a déménagé à Halifax et est devenu Ingénieur de projet Région de l Atlantique pour le groupe de l Ingénierie de transmission de CBC Radio Canada Depuis 2009 Philippe travaille à partir de Montréal comme Premier chef de l Ingénierie de transmission Il est diplômé de l Université de Moncton au Nouveau Brunswick en génie électrique 1999 et il a aussi obtenu une maîtrise en administration des affaires de l Université Saint Mary à Halifax en Nouvelle Écosse 2008 Jean Marc Gellatly est Directeur Mise en ondes des médias au groupe Productions de Radio Canada Il est responsable de la diffusion du contenu aux auditoires francophones à l échelle du Canada Jean Marc et son équipe terminent actuellement la consolidation de toutes les activités et technologies de régie centrale radio télévision et numérique dans un centre unique et intégré de mise en ondes des médias à Montréal Spécialiste de la diffusion comptant plus de vingt cinq ans d expérience opérationnelle Jean Marc s est joint à CBC Radio Canada en 2005 Scott Stewardson est Directeur Mise en ondes des médias Services anglais au groupe Exploitation et Technologies médias de CBC Radio Canada à Toronto Il est responsable du centre de mise en ondes radio télé et numérique intégré et centralisé situé au Centre canadien de radiodiffusion de Toronto Scott et son équipe depuis deux ans ont déployé la technologie et les processus qui permettent de diffuser le contenu aux auditeurs canadiens au moment et de la façon que ceux ci préfèrent Scott a aussi exercé des fonctions de leadership en production télé et radio en ingénierie et en maintenance technologique et a également été Chef des installations à CBC Vancouver Introduction Avant le 31 mai 2011 la mise en ondes de la Radio à CBC Radio Canada avait comme point d origine les têtes de réseau de Montréal et de Toronto et devait compter sur l appui de plusieurs centres régionaux de mise en ondes ayant chacun son propre système d automatisation Le système permettant la diffusion des signaux mis en ondes à des centaines d émetteurs appartenant à CBC Radio Canada reposait sur un réseau complexe et coûteux de liaisons satellite et de circuits terrestres loués auprès des entreprises de télécommunications Les contrats relatifs à ces installations terrestres venaient à échéance en 2011 et comme une majeure partie de l infrastructure terrestre des entreprises de télécoms approchait de la fin de sa vie utile était peu fiable et exigeait d importants investissements on s attendait à ce que les entreprises de télécoms ne renouvellent pas certaines parties de ces contrats ou à ce qu elles exigent des frais plus élevés pour l exploitation de ces réseaux Par ailleurs CBC Radio Canada a commencé à distribuer le contenu par l entremise de nouveaux canaux par exemple la diffusion Web en continu qui exigeaient que tout le contenu régional soit acheminé jusqu à Toronto pour une distribution centralisée vers des réseaux de diffusion de contenu RDC Dans le cas de la Radio anglaise cette exigence a été remplie par le déploiement dans les régions de codeurs MP3 à faible coût Barix dont le rôle était de coder la programmation régionale en format MP3 et d acheminer cette programmation à une paire de serveurs IceCast redondants à Toronto avant qu elle ne soit transmise au RDC Abacast pour la diffusion Web Figure 1 Topologie de mise en ondes ancien modèle et nouveau modèle Dans ce contexte une étude a été commandée pour qu on effectue une analyse coûts avantages de l option du maintien de la mise en ondes décentralisée par rapport à une reconfiguration des systèmes de mise en ondes de la Radio selon une approche centralisée avec distribution par satellite comme on l avait fait pour la télévision en 2001 L analyse a clairement démontré qu en raison des investissements considérables qu il aurait fallu engager dans les régions pour moderniser l infrastructure de mise en ondes ainsi que de la hausse prévisible des coûts des contrats d installations terrestres il était préférable d opter pour une mise en ondes centralisée avec distribution par satellite À partir des résultats de cette étude les réseaux de la Radio anglaise et de la Radio française ont convenu de mettre en œuvre des projets de diffusion centralisée Le concept de centralisation Le modèle de centralisation de CBC Radio Canada consiste à recueillir le contenu en direct provenant des régions et à acheminer les fichiers préformatés contenant les émissions jusqu à des centres de mise en ondes réseau à Montréal et à Toronto en utilisant le réseau convergent de nouvelle génération RCNG Ces centres de mise en ondes réseau intègrent la programmation pour que cette dernière puisse être transmise au satellite puis distribuée directement aux émetteurs Dans le but de faciliter la reprise du service dans l éventualité d un sinistre il a été convenu que la liaison descendante du satellite acheminerait le signal vers de grandes installations Vancouver Calgary etc et que le contenu serait distribué aux émetteurs principaux au moyen de liaisons locales Figure 2 RCNG de CBC Radio Canada Maintenant que le contenu est disponible centralement aux têtes de réseau les centres de mise en ondes réseau il peut être offert depuis ces emplacements à d autres plateformes de distribution p ex webdiffusion vidéo sur demande etc L approbation et la réalisation du projet de RCNG ont ouvert la voie à la mise en ondes centralisée car le RCNG permet d acheminer facilement le contenu en direct provenant de l ensemble des sites régionaux jusqu aux têtes de réseau à Montréal et à Toronto Voici un schéma de haut niveau de la structure du RCNG Les cases jaunes représentent les treize sites noyaux auxquels se raccordent les sites périphériques et tous les autres types de sites Architecture du système L architecture de centralisation utilisée à la fois pour la Radio française et la Radio anglaise a été le fruit d une collaboration étroite entre les équipes d Ingénierie des réseaux français et anglais et son déploiement a exigé environ deux ans Des routeurs Lawo Nova 73 avec systèmes de contrôle Virtual Studio Manager VSM sont présents dans l infrastructure d acheminement principale aussi bien à Montréal qu à Toronto Les routeurs Lawo assurent le traitement de signaux numériques en anglais Digital Signal Processing ou DSP ce qui permet les mesures à distance les fondus audio et la détection des signaux y compris des silences à chacune des sources et destinations Cet unique routeur capacité maximum de 4 000 x 4 000 stéréo remplace plusieurs routeurs utilisés précédemment mise en ondes surveillance production annonces d excuses atténuateurs externes assistance etc Le système de contrôle VSM comprend des serveurs principaux et de secours et un serveur additionnel de réserve en cas d urgence et inclut divers panneaux virtuels p ex état des alarmes traitement des alarmes XY annonces d excuses mesures des signaux Au moment où le projet de centralisation de la Radio a été approuvé Montréal avait déjà mis à niveau son système d automatisation Harris pour passer à la version la plus récente tandis que Toronto utilisait toujours une version plus ancienne de l automatisation Harris En conséquence aux fins du projet de centralisation de la Radio Montréal a ajouté des voies à son système d automatisation Harris tandis que Toronto a opté pour le déploiement de l environnement Miranda iTX en tant que système d automatisation intégré pour la radio et la télévision Redondance Figure 3 Architecture du système de Toronto Tous les principaux éléments du système ont des éléments miroirs automatisation routeur Lawo VSM Advocent KVM stations de travail Dalet et les systèmes de secours sont toujours prêts à prendre la relève en cas de panne d un élément du système principal Les éléments miroirs sont placés dans des endroits différents des installations pour éviter les interruptions attribuables à un incendie ou à une inondation Un serveur VSM de réserve pour situations d urgence est en place afin de réduire au minimum le temps d interruption en cas d attaque de virus Figure 4 Environnement Miranda iTX L environnement d automatisation de Toronto comprend le système de mise en ondes automatisée Miranda iTX un système intégré assurant la mise en ondes aussi bien de la radio que de la télévision Ce système utilise une plateforme TI standard et offre de multiples fonctions pour tous les canaux de mise en ondes automatisation serveur de mise en ondes identification génération de caractères aiguilleur de régie centrale effets vidéo numériques et traitement vidéo audio Figure 5 Architecture du système de Montréal L environnement d automatisation de Montréal est constitué d un système Harris série 8200 configuré avec deux serveurs principaux et trois paires d automatisation d équipements et pouvant prendre en charge jusqu à vingt quatre stations de travail Dalet et jusqu à 225 destinations de diffusion bus De plus un système KVM attitré a été mis en place avec vingt et une stations de surveillance pouvant accueillir jusqu à quinze utilisateurs simultanément Infrastructure de distribution transmission Le projet de centralisation de la Radio exige d importantes mises à niveau de l infrastructure de transmission existante à Montréal et à Toronto afin de soutenir la capacité accrue de transmission de canaux audio vers le satellite et de donner aux sites d émetteur la possibilité de capter directement les signaux de la liaison descendante Dans le cas des Services anglais une toute nouvelle installation de liaison montante a été mise en place à Toronto et comporte quatre amplificateurs de grande puissance en anglais High Power Amplifiers soit HPA en bande C entièrement redondants et un HPA en bande Ku entièrement redondant avec les modulateurs et les convertisseurs ascendants requis De nouvelles alimentations non interruptibles en anglais Uninterrupted Power Supply soit UPS accompagnées des composants électriques nécessaires ont été installées pour alimenter la salle de codage du sixième étage et la salle HPA du dixième étage La plateforme de codage Cisco a également fait l objet d importantes mises à niveau pour permettre de multiplexer 75 signaux radio Radio One et Radio Two sur une liaison montante en bande C De plus un nouveau système de liaison montante audio sur IP en bande Ku a été conçu et installé pour offrir un moyen efficace d acheminer quinze signaux radio à environ 80 sites d émetteur AM et FM de faible puissance Pour recevoir les signaux de mise en ondes plus de 400 récepteurs Cisco D9850 ont été installés à divers sites d émetteur De plus environ 30 antennes de réception satellite en bande C de 4 5 m et environ 80 antennes en bande Ku de 1 8 m ont été

    Original URL path: http://www.cbc.radio-canada.ca/fr/rendre-des-comptes-aux-canadiens/sync/sync-numero-2-2012/centralisation-de-la-radio/ (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • Éditorial SYNC
    Services juridiques 2 4 1 Les services juridiques 2 4 2 Poursuites Secrétariat général 2 9 1 Gestion des documents et de l information 2 9 2 Protection des renseignements personnels et de la confidentialité 2 9 3 Délégation du pouvoir de signature Politique 2 9 4 2 9 5 Politique sur l accès à l information Protection des renseignements personnels Les normes de la protection des renseignements personnels 2 9 6 Gestion des courriels 2 9 7 Politique sur la classification des documents Communications 2 1 1 Communications Technologies de l information 2 5 1 Utilisation des biens technologiques Ressources humaines 2 2 1 Dotation en personnel 2 2 2 Équité en matière d emploi 2 2 3 Conflits d intérêts et questions de déontologie 2 2 4 Rémunération 2 2 10 Mesures disciplinaires Politique 2 2 11 2 2 13 Réinstallation 2 2 14 Langues officielles 2 2 15 Non discrimination et harcèlement 2 2 16 Santé sécurité et environnement 2 2 17 Activités politiques 2 2 19 Relations industrielles 2 2 20 Non discrimination et obligation de prendre des mesures d adaptation 2 2 21 Code de conduite 2 2 22 Prévention de la violence dans le lieu de travail Finances et administration 2 3 2 Immobilisations 2 3 3 Contrats de location acquisition 2 3 4 Fonds de caisse 2 3 5 Contrôle des chèques 2 3 6 Approvisionnement 2 3 7 Crédit et recouvrement 2 3 8 Délégation des pouvoirs financiers 2 3 11 Fraude et vol 2 3 14 Améliorations locatives 2 3 15 Les coûts de la main d œuvre et des installations internes 2 3 17 Gestion du risque de change 2 3 18 Paiement des commissions sur les ventes et primes spéciales 2 3 20 Contrats échanges 2 3 21 Inscription et déclaration des recettes 2 3 22 Utilisation partagée des terrains et installations d émetteurs 2 3 24 Stocks d émissions de télévision inscription et évaluation 2 3 28 Contrats d entrepreneur indépendant 2 3 29 Gestion des placements 2 3 30 Gestion du parc automobile 2 3 31 Assurances Biens et Responsabilité Civile 2 3 32 Gestion des risques Services immobiliers 2 11 1 Stationnement 2 11 2 Travaux de construction et travaux locatifs 2 11 3 Location de locaux dans les cas où CBC Radio Canada est locataire 2 11 4 Location de locaux dans les cas où CBC Radio Canada est propriétaire Politique sur le programme de continuité des activités Politique sur le paiement et le remboursement des dépenses des employés Politique sur la comptabilité et l information financière Politique de capitalisation du régime de retraite de CBC Radio Canada Politique sur les congés Politique sur l apprentissage et le développement et la gestion du rendement Règlements administratifs Conditions d utilisation Espace numérique de Radio Canada Transparence et responsabilisation Accès à l information Documents rendus publics Agendas Verifications Réunion du conseil d administration Dépenses Frais juridiques externes Divers Politiques Retraites Demandes Comment soumettre une demande d accès

    Original URL path: http://www.cbc.radio-canada.ca/fr/rendre-des-comptes-aux-canadiens/sync/sync-numero-2-2012/editorial-sync/ (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • Télévision numérique mobile (ATSC M/H) – Essais et mesures sur le terrain
    optimisation des opérations d impression Veille stratégique Diffusion vidéo en continu à débit adaptatif Flux de travail en mode fichier L équipement de production à distance L éditorial de Dany Harrison Centralisation de la Radio Éditorial SYNC SYNC numéro 3 2013 Télévision numérique mobile ATSC M H Essais et mesures sur le terrain Considérations techniques pour la réception de la télévision numérique Du courriel à la collaboration Communications unifiées Système de gestion et de préparation de rapports de dépenses de télécommunication Radio Canada Est du Québec La sécurité dans le paysage de l information numérique d aujourd hui Éditorial Fred Mattocks SYNC Paul Jané Éditorial SYNC Paul Jané Leadership visionnaire La tempête parfaite du changement SYNC numéro 4 2013 Éditorial Fred Mattocks Éditorial Paul Jané La puissance des technologies connectives Infonuagique et conformité Dejero à CBC Radio Canada Élections et technologies Flux de travail en mode fichier Phase II Le deuxième écran de Power Politics Le tableau Perceptive Pixel à CBC Radio Canada Scoop Collaborateurs SYNC numéro 5 2013 Audio fil Régie de production automatisée du CDI Flux de travail en mode fichier pour la collecte de nouvelles en HD Spécial numérique Le nuage privé Tournants Vidéoconférence HD à CBC Radio Canada Note éditoriale Fred Mattocks Note éditoriale Paul Jané Contributeurs SYNC Numéro 6 2014 Note éditoriale Fred Mattocks Éditorial de Sync Une solution centralisée d alertes au public pour les réseaux radio de CBC Radio Canada Spécial numérique ElectR Flux de travail en mode fichier Phase III Google Earth comme outil d ingénierie de la transmission TI libre service Le lieu de travail mobile Gestion des actifs médias pour harmoniser notre monde numérique Collaborateurs LinkedIn Facebook Twitter Imprimer Courriel Télévision numérique mobile ATSC M H Essais et mesures sur le terrain Collaborateur de cet article Philippe Aubé Premier chef Ingénierie de transmission La télévision numérique TVN mobile est une technologie qui permet à de petits appareils portatifs p ex téléphones intelligents tablettes dispositifs d affichage dans les automobiles de recevoir des signaux de télévision numérique par voie hertzienne En Amérique du Nord la norme ATSC M H les lettres M H désignant Mobile Handheld a été adoptée pour la TVN mobile et est compatible avec les normes et l infrastructure de diffusion existantes de la TVN On peut ajouter un ou plusieurs services de TVN mobile à un canal de TVN existant en attribuant aux nouveaux services mobiles une partie de la bande passante du canal principal Figure 1 Exemples de récepteurs de TVN mobile En d autres termes cette nouvelle technologie utilise les ondes radio réservées aux diffuseurs de télévision numérique plutôt que celles qui ont été attribuées à la téléphonie cellulaire Contrairement aux services courants qui utilisent la diffusion en continu la TVN mobile permettra aux utilisateurs de visionner des émissions locales et nationales en direct sans utiliser un seul octet du forfait de données de leur service cellulaire La figure 1 à titre d exemple montre un iPad et un iPod Touch utilisant une clé électronique ou dongle i pour recevoir un signal de TVN mobile ainsi qu un téléphone intelligent Galaxy S LightrayMC ii 4G avec récepteur de TVN mobile intégré Essais et mesures sur le terrain On a procédé à des essais et à des mesures sur le terrain afin d évaluer le potentiel de cette technologie du point de vue de la couverture et de la robustesse Pour la durée des essais des équipements de transmission de TVN mobile ont été installés sur l émetteur de TVN de CBLFT DT de la Tour CN à Toronto et sur l émetteur de TVN de CBMT DT à Montréal Bien que des essais aient été effectués dans les deux villes les mesures et les analyses les plus détaillées ont été faites à Toronto et c est pourquoi cet article traite principalement de ces dernières Le rapport complet est disponible ici document disponible en anglais uniquement Les objectifs des essais et des mesures sur le terrain étaient les suivants Évaluer l impact de diverses configurations de correction d erreurs sans voie de retour forward error correction ou FEC sur la couverture Déterminer les meilleurs paramètres pour établir des algorithmes de prédiction réalistes dans nos outils logiciels d analyse de la couverture de la TVN mobile Recommander des configurations de FEC optimales répondant aux besoins de CBC Radio Canada pour les installations futures Accroître notre expertise concernant cette nouvelle technologie Exigences en matériel Trois autres éléments de matériel sont nécessaires pour diffuser la TVN mobile à partir d une installation de TVN existante un codeur MPEG 4 qui convertit et comprime le signal à la norme appropriée profil de base H 264 et résolution de 416 x 240 pour la vidéo et norme HE AAC v2 pour l audio un multiplexeur ATSC M H qui intègre le signal ATSC M H au flux principal ATSC et enfin une excitatrice compatible ATSC M H à des fins de post traitement et de modulation La figure 2 montre un schéma de base de la diffusion ATSC M H Les rectangles jaunes représentent le matériel de TVN existant et les rectangles verts représentent le matériel ATSC M H Les équipements correspondants sont indiqués pour la configuration de Toronto matériel du fabricant Rohde and Schwartz et celle de Montréal matériel du fabricant Harris Figure 2 Schéma de la TVN mobile Toronto et Montréal D autres équipements non liés à la norme ATSC peuvent être utilisés pour ajouter des fonctions comme la météo des données financières des flux de nouvelles de la publicité de l information sur la circulation et divers autres types de métadonnées La figure 3 montre un écran de TVN mobile à Montréal avec certaines de ces fonctions de métadonnées additionnelles La disposition de l écran est personnalisable et peut être modifiée pour répondre aux besoins du radiodiffuseur Figure 3 Écran de TVN mobile montrant les fonctions de métadonnées exemple de service de TVN mobile à Montréal Robustesse du signal La robustesse du signal est essentielle à la TVN

    Original URL path: http://www.cbc.radio-canada.ca/fr/rendre-des-comptes-aux-canadiens/sync/sync-numero-3-2013/television-numerique-mobile/ (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • Considérations techniques pour la réception de la télévision numérique
    3 32 Gestion des risques Services immobiliers 2 11 1 Stationnement 2 11 2 Travaux de construction et travaux locatifs 2 11 3 Location de locaux dans les cas où CBC Radio Canada est locataire 2 11 4 Location de locaux dans les cas où CBC Radio Canada est propriétaire Politique sur le programme de continuité des activités Politique sur le paiement et le remboursement des dépenses des employés Politique sur la comptabilité et l information financière Politique de capitalisation du régime de retraite de CBC Radio Canada Politique sur les congés Politique sur l apprentissage et le développement et la gestion du rendement Règlements administratifs Conditions d utilisation Espace numérique de Radio Canada Transparence et responsabilisation Accès à l information Documents rendus publics Agendas Verifications Réunion du conseil d administration Dépenses Frais juridiques externes Divers Politiques Retraites Demandes Comment soumettre une demande d accès à l information Bulletin sur la transparence et la responsabilisation Divulgation proactive Frais de déplacement et de représentation Réunions du Conseil d administration Jugements rendus en cour Sources d information externes Renseignements personnels Rapports Info Source Assemblée publique annuelle Édition 2015 Édition 2014 Allocutions Archives vidéos Édition 2013 Présentateurs Questions et réponses Autres ressources Archives vidéo Édition 2012 Présentateurs Questions et réponses Autres ressources Archives vidéo Édition 2011 Édition 2010 Édition 2009 Rapports et plans Rapport de performance environnementale Rapport de performance environnementale 2011 2012 Message du président directeur général Responsabilité de gérance Bulletin environnemental Impact et rapports Prévention Formation et mobilisation Prix et distinctions Rapport de performance environnementale 2012 2013 Message du président directeur général Bulletin environnemental Sous les projecteurs verts Impact et rapports Prévention Équipe environnementale Rapport de performance environnementale 2013 2014 Message du président Bulletin environnemental Pleins feux sur l écologie Impact et rapports Prevention Équipe environnementale Rapport de performance environnementale 2014 2015 Message du président Bulletin environnemental Pleins feux sur l écologie Impact et rapports Équipe environnementale Sommaire du Plan d entreprise Rapports financiers Rapports Trimestriels Archives rapport annuel Archives rapports trimestriels Données supplémentaires sur la mise en œuvre du Budget 2012 Régime de retraite Présentations CRTC présentations Rapports annuel d utilisation des fonds du FAPL Rapports du vérificateur général Rapports sur l équité Rapports et plans concernant les Langues officielles La pleine valeur de la radiodiffusion Mesurer notre rendement Langues officielles Équité en emploi Normes technologiques SYNC la revue technologique SYNC numéro 1 2012 Note de Paul Jané Note de Dany Harrison Les services en nuage Le rôle essentiel des TI dans l adoption des technologies émergentes L avantage numérique au service de la couverture locale Le référencement démystifié Réseau convergent de nouvelle génération RCNG Abandon du service de télévision analogique La fin d une époque pour CBC Radio Canada SYNC numéro 2 2012 Radio Broadcast Data System Programme d optimisation des opérations d impression Veille stratégique Diffusion vidéo en continu à débit adaptatif Flux de travail en mode fichier L équipement de production à distance L éditorial de Dany Harrison Centralisation de la Radio Éditorial SYNC SYNC numéro 3 2013 Télévision numérique mobile ATSC M H Essais et mesures sur le terrain Considérations techniques pour la réception de la télévision numérique Du courriel à la collaboration Communications unifiées Système de gestion et de préparation de rapports de dépenses de télécommunication Radio Canada Est du Québec La sécurité dans le paysage de l information numérique d aujourd hui Éditorial Fred Mattocks SYNC Paul Jané Éditorial SYNC Paul Jané Leadership visionnaire La tempête parfaite du changement SYNC numéro 4 2013 Éditorial Fred Mattocks Éditorial Paul Jané La puissance des technologies connectives Infonuagique et conformité Dejero à CBC Radio Canada Élections et technologies Flux de travail en mode fichier Phase II Le deuxième écran de Power Politics Le tableau Perceptive Pixel à CBC Radio Canada Scoop Collaborateurs SYNC numéro 5 2013 Audio fil Régie de production automatisée du CDI Flux de travail en mode fichier pour la collecte de nouvelles en HD Spécial numérique Le nuage privé Tournants Vidéoconférence HD à CBC Radio Canada Note éditoriale Fred Mattocks Note éditoriale Paul Jané Contributeurs SYNC Numéro 6 2014 Note éditoriale Fred Mattocks Éditorial de Sync Une solution centralisée d alertes au public pour les réseaux radio de CBC Radio Canada Spécial numérique ElectR Flux de travail en mode fichier Phase III Google Earth comme outil d ingénierie de la transmission TI libre service Le lieu de travail mobile Gestion des actifs médias pour harmoniser notre monde numérique Collaborateurs LinkedIn Facebook Twitter Imprimer Courriel Considérations techniques pour la réception de la télévision numérique Collaborateur de cet article Guy Bouchard Premier chef aux Nouvelles technologies de radiodiffusion Cet article a pour but de démystifier les considérations de réception de la télévision numérique TVN Cet article s adresse au grand public il est donc écrit dans un langage peu technique et utilise des analogies familières à tous Certes il y aura un peu d arithmétique histoire d illustrer certains phénomènes mais rien qui ne nécessite un retour à l école Depuis Juillet 2012 les Canadiens de plusieurs grandes villes ont maintenant accès à un service de télévision numérique par ondes hertziennes Cette transition a forcé quelques changements de fréquences et de contours de desserte Ajoutons à cela le fait que le système de canaux virtuels la télévision numérique a remplacé le système de canaux physiques la télévision analogique ce qui contribue à alimenter la confusion du public face à ce service Même vieille physique nouveaux défis Réception extérieure La télévision numérique fait usage des mêmes ondes électromagnétiques que la radio et la télévision analogique Ces ondes obéissent à certaines lois immuables Les ondes électromagnétiques s affaiblissent en fonction de la distance entre l émetteur et le récepteur Phénomène d affaiblissement Un ambitieux peintre graffiti veut couvrir la Terre de peinture en aérosol quelle surface couvrira t il à une distance X de la Terre On peut modéliser une canette de peinture en aérosol comme une source de peinture isotropique terme intimidant signifiant que ce machin diffuse également dans toutes les directions On a donc affaire à

    Original URL path: http://www.cbc.radio-canada.ca/fr/rendre-des-comptes-aux-canadiens/sync/sync-numero-3-2013/techniques-television-numerique/ (2016-02-06)
    Open archived version from archive



  •