archive-ca.com » CA » R » RADIO-CANADA.CA

Total: 1529

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Du courriel à la collaboration
    Jané Éditorial SYNC Paul Jané Leadership visionnaire La tempête parfaite du changement SYNC numéro 4 2013 Éditorial Fred Mattocks Éditorial Paul Jané La puissance des technologies connectives Infonuagique et conformité Dejero à CBC Radio Canada Élections et technologies Flux de travail en mode fichier Phase II Le deuxième écran de Power Politics Le tableau Perceptive Pixel à CBC Radio Canada Scoop Collaborateurs SYNC numéro 5 2013 Audio fil Régie de production automatisée du CDI Flux de travail en mode fichier pour la collecte de nouvelles en HD Spécial numérique Le nuage privé Tournants Vidéoconférence HD à CBC Radio Canada Note éditoriale Fred Mattocks Note éditoriale Paul Jané Contributeurs SYNC Numéro 6 2014 Note éditoriale Fred Mattocks Éditorial de Sync Une solution centralisée d alertes au public pour les réseaux radio de CBC Radio Canada Spécial numérique ElectR Flux de travail en mode fichier Phase III Google Earth comme outil d ingénierie de la transmission TI libre service Le lieu de travail mobile Gestion des actifs médias pour harmoniser notre monde numérique Collaborateurs LinkedIn Facebook Twitter Imprimer Courriel Du courriel à la collaboration Collaborateurs de cet article Jean Martin Thibault Architecte d entreprise des TI et logiciels Samir Youssef Directeur de Livraison des projets et de la gestion des risques CBC Radio Canada a récemment choisi Google comme fournisseur pour la messagerie électronique 1 La migration vers la plateforme Google Apps qui inclut le système de messagerie Gmail se fera au cours du premier trimestre de l année 2013 Cette nouvelle plateforme disponible sur le nuage fera bénéficier les utilisateurs de CBC Radio Canada d une suite d outils de collaboration intégrée Le choix de la solution s est fait à travers d un processus de sélection ayant débuté par un appel d offres basé sur les besoins et les particularités de la Société et validé par des critères de sélection très précis Un bref historique du courriel Le courriel sous une forme ou une autre existe depuis presque aussi longtemps que les réseaux d ordinateurs très longtemps avant l avènement de l Internet En 1961 les chercheurs du MIT ont inventé un des premiers systèmes multi usagers appelé CTSS 2 En 1965 il était utilisé par des centaines d usagers et un système de messagerie fut créé pour leur permettre de communiquer entre eux Lorsque les chercheurs ont proposé le concept de lettres électroniques la direction du MIT de l époque a émis des réserves proposant que cette idée occasionnerait un gaspillage des ressources dispendieuses à l époque C est dès le début des années 1980 qu un des premiers protocoles de communication du courriel moderne est introduit Il s agit du protocole SMTP pour Simple Message Transfer Protocol en anglais Ce protocole finalisé en 1982 par le RFC 821 3 de l IETF est toujours utilisé tel quel aujourd hui 30 ans après sa création Aujourd hui les systèmes de messagerie fournissent en plus du courriel lui même certains outils qu on considère comme indispensables Par exemple des fonctions pour gérer les contacts des listes de distribution et le calendrier Le calendrier est une fonction des plus importantes Elle permet de planifier des activités et des réunions et fait partie intégrante des outils en entreprise Ensemble ces outils forment une plateforme de collaboration limitée mais essentielle La consumérisation des technologies de l information Durant leurs premières décennies d existence les systèmes de messagerie n étaient disponibles qu en milieu de travail et ceci à cause du coût élevé et de la complexité du déploiement Au cours des années 1990 entre autres grâce à l arrivée d Internet pour le grand public les technologies se sont démocratisées et elles sont devenues accessibles à tous Les avancées technologiques des deux dernières décennies particulièrement dans l infonuagique ont été influencées par le marché de consommation et non pas par le secteur des affaires Ce phénomène est communément appelé la Consumérisation vous pouvez obtenir plus de détails dans l article Le rôle essentiel des TI dans l adoption des technologies émergentes 4 du magazine SYNC Les avantages de l infonuagique Le néologisme infonuagique ou encore informatique en nuage est un concept général et sujet de bien des discussions dans le milieu des technologies Vous pouvez consulter l article Les services en nuage 5 du magazine SYNC pour de plus amples informations L expertise des TI L évolution des technologies et des solutions disponibles force les entreprises à faire des choix entre ce qui est critique et ce qui est utilitaire par rapport à leurs missions Ce sont les départements des Technologies de l information TI qui doivent très souvent faire ces choix Il est impensable du point de vue économique d avoir des ressources spécialisées dans tous les domaines technologiques présents dans une entreprise C est également valable pour CBC Radio Canada où les expertises nécessaires doivent être centrées sur des initiatives stratégiques destinées à offrir un produit de qualité aux canadiens La messagerie est un service utilitaire pour la masse Plusieurs fournisseurs l offrent via le modèle infonuagique Google et plusieurs autres ont développé une expertise immense dans la gestion de ce genre de service compte tenu de la quantité massive de boîtes de courriel dont ils ont la responsabilité de gestion Ils disposent d énormes effectifs dédiés à ce produit puisqu il figure au centre de leur plan d affaires Une infrastructure pour supporter la planète entière Une infrastructure gigantesque et globale CBC Radio Canada possède de nombreux centres de données répartis à travers le Canada et une infrastructure massive pour supporter les services de bureautique d environ 10 000 employés ainsi que les services de radio télévision et diffusion sur Internet Cette infrastructure est impressionnante même pour une entreprise de cette taille voir par exemple une description de notre Réseau convergent de nouvelle génération RCNG 6 Cependant toute cette quincaillerie n est rien à comparer aux infrastructures des entreprises comme Google qui à ce jour gardait jalousement les secrets sur son environnement technologique Par contre cette année l entreprise a décidé de nous montrer comment cela fonctionne de l intérieur 7 Figure 1 Google Datacenters 8 Une partie de la mission de CBC Radio Canada est de conserver la mémoire du patrimoine canadien Pour ce faire nous devons constamment investir et accroître nos ressources Cependant les coûts sont très élevés et il vaut mieux concentrer nos efforts sur les médias plutôt que sur la messagerie Quelques exemples de coûts l espace de stockage les copies de sauvegarde à distance pour parer aux sinistres l électricité pour tout faire fonctionner prévoir des mises à jour de ces équipements aux 3 7 ans etc Les entreprises de l infonuagique partagent les mêmes défis Cependant afin de diminuer les coûts d opérations au maximum et de diminuer les risques de sécurité qui affecteraient l ensemble de leur clientèle les fournisseurs d infonuagique ont dû développer des centres de données en utilisant des méthodes novatrices et difficilement accessibles pour une majorité d entreprises En effet à plus petite échelle ces techniques sont très dispendieuses et peu accessibles mais elles deviennent très rentables à très très grande échelle Par exemple Google développe elle même une grande partie des pièces d équipements importantes pour ses centres de données ordinateurs routeurs relais électriques etc En ce faisant Google peut se permettre d optimiser l espace la chaleur dégagée l électricité consommée et autres paramètres de ce genre 9 Google utilise fréquemment de l eau au lieu de l air pour tempérer ses centres de données Il est plus dispendieux d installer de la plomberie que des conduits d aération mais les réductions énergétiques rendent ce compromis rentable 10 Par ailleurs ces choix rendent ces centres de données monstres plus écologiques que les centres de plus petite taille si on compare avec la puissance de calculs générée En utilisant les services d une entreprise offrant des services dans le nuage CBC Radio Canada bénéficie de toutes ces avancées technologiques et d une économie d échelle hors de sa portée La maintenance Une application aussi fréquemment utilisée que le courriel demande beaucoup de planification et d effort pour en faire la maintenance et les mises à jour L interruption du service de messagerie pour une entreprise de communication comme CBC Radio Canada est plus qu un simple désagrément Il est possible avec une planification très complexe des infrastructures dispendieuses et une armée d ingénieurs de ne jamais causer de temps d arrêt au service de messagerie durant une mise à jour d équipement ou de logiciel Cependant même pour une entreprise comme CBC Radio Canada ceci constitue parfois un scénario irréaliste Les fournisseurs d infonuagique ont exactement les mêmes défis que nous devant ce genre de situations ils ont également les mêmes solutions à leur disposition Cependant ce sont les avantages de la taille qui leur procurent des économies d échelle De plus il est inconcevable pour eux de devoir suspendre le service à l ensemble de leur clientèle Par exemple pour Google une panne ou un arrêt de service cause des ennuis à plusieurs centaines de millions d utilisateurs Elle doit donc prendre toutes les précautions nécessaires afin que ce genre de situation ne se produise pas et ses clients en bénéficient Les mises à jour de logiciel et de serveurs deviennent du point de vue du client un non événement Tous les utilisateurs du service de messagerie dans le nuage bénéficient régulièrement et de façon totalement transparente des correctifs de sécurité des mises à jour d antivirus de l amélioration des performances et des nouvelles avancées technologiques C est un des avantages majeurs du passage à la messagerie dans le nuage Évolutivité et sécurité L évolutivité d un système en informatique a trait à sa capacité de s étendre et d absorber une charge accrue de travail par exemple l augmentation du nombre d utilisateurs ou encore la facilité avec laquelle on peut ajouter des ressources sans interrompre le service On peut évaluer cette capacité en fonction des performances avant et après l augmentation de la charge de travail Par exemple on pourrait évaluer l évolutivité d un système selon les deux critères suivants la capacité d ajouter 1 d utilisateurs supplémentaires de façon permanente ou encore la capacité de doubler augmentation de 100 le nombre d utilisateurs supplémentaires mais pour une courte période On peut également évaluer l évolutivité en fonction de la période d arrêt nécessaire pour ajouter des ressources On dit qu un système est très évolutif si le temps d arrêt est nul et si les performances sont les mêmes après une montée en charge Les fournisseurs de services dans le nuage doivent offrir des systèmes très évolutifs C est nécessaire dû aux nombres d utilisateurs qu ils ont à supporter et aux pointes de charge qui peuvent survenir à tout moment L engouement du grand public pour tel ou tel service est souvent difficilement prévisible et les fournisseurs doivent pouvoir s ajuster à une augmentation rapide de la demande d utilisation Avec les années ils ont développé des infrastructures évolutives et extensibles Par exemple le nombre d usagers actifs de Gmail est passé de 350 11 à 425 12 millions d usagers en l espace de quelques mois entre Janvier et Juin 2012 Figure 2 Nombre d utilisateurs actifs de Gmail De ce point de vue ajouter les quelques milliers d usagers de CBC Radio Canada sera une opération triviale pour l infrastructure de Google Il y va de même pour les plans de relève après sinistre et des plans de continuité d affaires Ces plans décrivent les procédures et les politiques mises en place pour la reprise ou encore mieux la continuité des activités décrites par ces plans 13 Dans le cas qui nous intéresse Google possède des centres de données disposés un peu partout sur la planète et leur propre plan de relève s applique à l ensemble de leur clientèle En fait la plupart des fournisseurs d infonuagique garantissent la disponibilité de leurs systèmes et ont intégré des processus de continuité pour s assurer que les données restent disponibles même si l un de leurs centres de données est affecté par des défaillances du réseau ou du matériel Les coûts Lorsqu on installe un logiciel de façon traditionnelle dans nos centres de données nous devons planifier les coûts de tout le projet Il y a des dépenses initiales ce sont les dépenses qui se rapportent aux équipements par exemple le filage les ordinateurs les licences logiciel normalement pour la première année le coût de l installation etc Puis il y a les coûts récurrents l électricité les coûts de main d œuvre le renouvellement des licences et les provisions pour le remplacement de l équipement dans quelques années Le modèle de l infonuagique est un modèle de location de service pas un modèle d achat Les coûts initiaux sont pratiquement nuls et les frais récurrents dépendent de l utilisation qu on en fait On ne paie que pour les ressources qu on utilise Dans le cas du courriel on paie en fonction du nombre de boîtes de courriel que nous utilisons L analogie avec la voiture serait la suivante Dans le modèle traditionnel on achète la voiture un gros coût initial on paie pour l essence durant l utilisation on suit le plan d entretien du manufacturier et on met de côté un montant pour l achat de la prochaine voiture Dans cette analogie l infonuagique serait le transport en commun Mais avec un autobus de luxe et chacun des passagers ayant sa propre petite chambrette privée On partage le moteur l essence le chauffeur et les frais d entretien mais on ne paie qu en fonction de la distance parcourue Plus que du simple courriel Avec le temps le service de courriel dans le nuage de la majorité des fournisseurs a été bonifié de nombreux autres services Aux traditionnels courriel et calendrier se sont ajoutés une panoplie d outils de collaboration et de communication évolués Ces outils de collaboration et de communication existent depuis bien longtemps en entreprise Cependant le déploiement la configuration et la gestion étaient très complexes elle l est toujours dans une certaine mesure et le coût de ces outils était prohibitif pour la majorité des entreprises Ces outils lorsqu ils existent dans une entreprise sont déployés qu à un sous ensemble des employés Comme plusieurs autres logiciels disponibles dans le nuage ce genre d outils s est démocratisé durant les dernières années Au début ces outils n étaient disponibles qu aux usagers résidentiels ils sont ensuite devenus disponibles aux entreprises Pour Google par exemple Gmail a été lancé en 2004 et Google Apps la version du même produit pour entreprises et qui sera utilisé par CBC Radio Canada a débuté en 2007 Si on remonte plus loin un des sites de courriel grand public les plus populaires le célèbre Hotmail a quant à lui été disponible dès 1996 Microsoft a acheté Hotmail en 1997 Des outils de bureautique repensés Les outils de bureautique standards traitement de texte chiffrier électronique logiciel de présentation et logiciel de dessin vectoriel sont pratiquement aussi anciens que le courriel La suite la plus populaire en ce moment est de loin Microsoft Office Les logiciels comme Word et Excel sont les plus populaires et ils sont très utilisés En entreprise c est considéré comme la norme Aux fil des années Microsoft y a ajouté une multitude de fonctionnalités pour accommoder l ensemble de ces utilisateurs des auteurs des graphistes des publicistes des secrétaires des présentateurs professionnels des gens de marketing des avocats etc Bref une panoplie de gens avec des besoins variés et parfois très spécifiques Pour le commun des mortels la majorité des fonctionnalités sont superflues et ne seront jamais utilisées Plusieurs fournisseurs de courriel dans le nuage ont avec le temps bonifié grandement les outils qui étaient livrés avec le courriel et le calendrier Cependant plutôt que d essayer de concurrencer Microsoft sur la liste des fonctionnalités d édition ces fournisseurs se sont concentrés sur les avantages de l infonuagique c est à dire la disponibilité de la plateforme en réseau et ils se sont donc concentrés à ajouter des fonctions de collaboration Dans le cas de Google la suite Google Apps comprend les outils de bureautique suivants Document texte un traitement de texte Feuille de calcul un chiffrier électronique Présentation un logiciel de présentation et Dessin un logiciel de dessins vectoriels Les fonctionnalités offertes par ces applications ne se comparent pas avec les fonctionnalités équivalentes de la suite Office de Microsoft Néanmoins Google a misé sur ses compétences en réseautique et sur sont vaste réseau d ordinateurs pour offrir des fonctionnalités évoluées de collaboration Pour chacune de ces applications il est possible de travailler à plusieurs sur le même document en même temps et en temps réel De plus Google a laissé tomber la notion de Sauvegarder une copie du fichier Les modifications de chacun des participants sont sauvegardées constamment sur les serveurs de Google et dupliquées vers d autres centres de données à travers la planète pour plus de sûreté En plus chacun des changements est stocké sur le nuage et l on peut accéder à l historique des révisions de chaque participant Figure 3 Un document texte dans Google Apps Il est à noter que ces fonctionnalités sont disponibles sur plusieurs plateformes notamment les plateformes mobiles comme les téléphones intelligents et les tablettes numériques Ceci permet une collaboration accrue et permet également d éviter les erreurs et les pertes de temps qui sont souvent dues au transfert de fichiers par d autres moyens notamment le courriel Plus besoin de sauvegarder plusieurs copies du même fichier d avoir à penser à faire des sauvegardes régulières et de faire des réconciliations souvent complexes avec les copies du même fichier des collègues Comme il en sera question dans la prochaine section tout ceci peut se faire tout en discutant via les nouveaux outils de communications intégrés la vidéo conférence et la messagerie instantanée entre autres Communication évoluée En

    Original URL path: http://www.cbc.radio-canada.ca/fr/rendre-des-comptes-aux-canadiens/sync/sync-numero-3-2013/du-courriel-a-la-collaboration/ (2016-02-06)
    Open archived version from archive


  • Communications unifiées
    du FAPL Rapports du vérificateur général Rapports sur l équité Rapports et plans concernant les Langues officielles La pleine valeur de la radiodiffusion Mesurer notre rendement Langues officielles Équité en emploi Normes technologiques SYNC la revue technologique SYNC numéro 1 2012 Note de Paul Jané Note de Dany Harrison Les services en nuage Le rôle essentiel des TI dans l adoption des technologies émergentes L avantage numérique au service de la couverture locale Le référencement démystifié Réseau convergent de nouvelle génération RCNG Abandon du service de télévision analogique La fin d une époque pour CBC Radio Canada SYNC numéro 2 2012 Radio Broadcast Data System Programme d optimisation des opérations d impression Veille stratégique Diffusion vidéo en continu à débit adaptatif Flux de travail en mode fichier L équipement de production à distance L éditorial de Dany Harrison Centralisation de la Radio Éditorial SYNC SYNC numéro 3 2013 Télévision numérique mobile ATSC M H Essais et mesures sur le terrain Considérations techniques pour la réception de la télévision numérique Du courriel à la collaboration Communications unifiées Système de gestion et de préparation de rapports de dépenses de télécommunication Radio Canada Est du Québec La sécurité dans le paysage de l information numérique d aujourd hui Éditorial Fred Mattocks SYNC Paul Jané Éditorial SYNC Paul Jané Leadership visionnaire La tempête parfaite du changement SYNC numéro 4 2013 Éditorial Fred Mattocks Éditorial Paul Jané La puissance des technologies connectives Infonuagique et conformité Dejero à CBC Radio Canada Élections et technologies Flux de travail en mode fichier Phase II Le deuxième écran de Power Politics Le tableau Perceptive Pixel à CBC Radio Canada Scoop Collaborateurs SYNC numéro 5 2013 Audio fil Régie de production automatisée du CDI Flux de travail en mode fichier pour la collecte de nouvelles en HD Spécial numérique Le nuage privé Tournants Vidéoconférence HD à CBC Radio Canada Note éditoriale Fred Mattocks Note éditoriale Paul Jané Contributeurs SYNC Numéro 6 2014 Note éditoriale Fred Mattocks Éditorial de Sync Une solution centralisée d alertes au public pour les réseaux radio de CBC Radio Canada Spécial numérique ElectR Flux de travail en mode fichier Phase III Google Earth comme outil d ingénierie de la transmission TI libre service Le lieu de travail mobile Gestion des actifs médias pour harmoniser notre monde numérique Collaborateurs LinkedIn Facebook Twitter Imprimer Courriel Communications unifiées Collaborateurs de cet article Jean Pierre Bédard Directeur Téléphonie et Communications unifiées Services technologiques aux médias CBC Radio Canada Le présent article décrit les importants changements qui surviendront au sein de la Société dans la foulée du projet d unification des communications UC 1 au cours des mois à venir Ces changements seront bénéfiques puisqu ils donneront aux employés des moyens de communiquer librement entre eux et de réagir rapidement et résolument aux diverses situations qui se produisent dans un milieu de travail très dynamique Pour les personnes qui sont totalement étrangères au domaine le concept des communications unifiées peut être quelque peu difficile à saisir Essentiellement le projet d unification des communications mis en œuvre à CBC Radio Canada vise à intégrer tous les modes de communication existants p ex les services de voix de vidéo de messagerie instantanée de messagerie texte etc sur tous les dispositifs quelle que soit leur nature téléphone filaire téléphone intelligent tablette ordinateur etc Concrètement cette intégration suppose d ajouter une couche entre les dispositifs de communication et l équipement dorsal qui leur permet de fonctionner différents types de serveurs notamment Cette couche supplémentaire vient unifier tous les dispositifs du parc technologique et leur permet de communiquer entre eux grâce à un protocole de communication universel appelé Session Initiation Protocol SIP 2 ou protocole d ouverture de session Nous verrons plus en détail ci après les difficultés soulevées par l unification des communications l architecture de protocole IP mise en place les différentes étapes du projet ainsi que ses répercussions finales pour les employés de CBC Radio Canada Le défi de la mise en œuvre Figure 1 Unifier un ensemble très disparate d éléments Comme vous pouvez sans doute l imaginer l unification d un éventail aussi large de dispositifs et de méthodes de communication n est pas chose simple surtout au sein d une grande organisation comptant de multiples services et unités Jusqu à présent les services de téléphonie et de vidéoconférence de CBC Radio Canada étaient la responsabilité des Télécommunications alors que les systèmes de courrier électronique les serveurs SAP et les autres gros équipements dorsaux relevaient des Technologies de l information TI Ces deux groupes doivent donc collaborer étroitement pour réaliser l unification des communications Il y a environ quatre ans les Services technologiques aux médias STM ont réalisé une étude détaillée de l évolution que semblaient suivre les communications et convenu d explorer différents scénarios pour rationaliser l ensemble des communications au sein de l organisation À la lumière de cette étude approfondie et de la vision à long terme devant simplifier ses communications organisationnelles CBC Radio Canada a choisi de mettre en place une toute nouvelle architecture de communication articulée sur le protocole IP Internet Protocol 3 Architecture de protocole IP Figure 2 Protocole IP le bon outil pour la bonne tâche Le protocole IP est la pierre d assise de l architecture sur laquelle doit reposer la fonctionnalité complexe nécessaire pour intégrer un ensemble hétérogène de systèmes de communication à l intérieur d un même environnement Sans ce protocole il faut se rabattre sur des options moins évoluées telles que la téléphonie filaire Bien sûr il serait faux de penser qu un autocommutateur privé PBX 4 classique est un système peu évolué puisqu il peut soutenir plus de 700 fonctions différentes telles que celles prenant en charge les téléconférences les ponts téléphoniques les transferts le renvoi automatique et nombre d autres encore Il n est toutefois pas compatible avec la vidéo ni les dispositifs mobiles et dans les très rares cas où il est possible d avoir accès à des fonctions vraiment complexes il faut la plupart du temps

    Original URL path: http://www.cbc.radio-canada.ca/fr/rendre-des-comptes-aux-canadiens/sync/sync-numero-3-2013/communications-unifiees/ (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • Système de gestion et de préparation de rapports de dépenses de télécommunication
    administration Jugements rendus en cour Sources d information externes Renseignements personnels Rapports Info Source Assemblée publique annuelle Édition 2015 Édition 2014 Allocutions Archives vidéos Édition 2013 Présentateurs Questions et réponses Autres ressources Archives vidéo Édition 2012 Présentateurs Questions et réponses Autres ressources Archives vidéo Édition 2011 Édition 2010 Édition 2009 Rapports et plans Rapport de performance environnementale Rapport de performance environnementale 2011 2012 Message du président directeur général Responsabilité de gérance Bulletin environnemental Impact et rapports Prévention Formation et mobilisation Prix et distinctions Rapport de performance environnementale 2012 2013 Message du président directeur général Bulletin environnemental Sous les projecteurs verts Impact et rapports Prévention Équipe environnementale Rapport de performance environnementale 2013 2014 Message du président Bulletin environnemental Pleins feux sur l écologie Impact et rapports Prevention Équipe environnementale Rapport de performance environnementale 2014 2015 Message du président Bulletin environnemental Pleins feux sur l écologie Impact et rapports Équipe environnementale Sommaire du Plan d entreprise Rapports financiers Rapports Trimestriels Archives rapport annuel Archives rapports trimestriels Données supplémentaires sur la mise en œuvre du Budget 2012 Régime de retraite Présentations CRTC présentations Rapports annuel d utilisation des fonds du FAPL Rapports du vérificateur général Rapports sur l équité Rapports et plans concernant les Langues officielles La pleine valeur de la radiodiffusion Mesurer notre rendement Langues officielles Équité en emploi Normes technologiques SYNC la revue technologique SYNC numéro 1 2012 Note de Paul Jané Note de Dany Harrison Les services en nuage Le rôle essentiel des TI dans l adoption des technologies émergentes L avantage numérique au service de la couverture locale Le référencement démystifié Réseau convergent de nouvelle génération RCNG Abandon du service de télévision analogique La fin d une époque pour CBC Radio Canada SYNC numéro 2 2012 Radio Broadcast Data System Programme d optimisation des opérations d impression Veille stratégique Diffusion vidéo en continu à débit adaptatif Flux de travail en mode fichier L équipement de production à distance L éditorial de Dany Harrison Centralisation de la Radio Éditorial SYNC SYNC numéro 3 2013 Télévision numérique mobile ATSC M H Essais et mesures sur le terrain Considérations techniques pour la réception de la télévision numérique Du courriel à la collaboration Communications unifiées Système de gestion et de préparation de rapports de dépenses de télécommunication Radio Canada Est du Québec La sécurité dans le paysage de l information numérique d aujourd hui Éditorial Fred Mattocks SYNC Paul Jané Éditorial SYNC Paul Jané Leadership visionnaire La tempête parfaite du changement SYNC numéro 4 2013 Éditorial Fred Mattocks Éditorial Paul Jané La puissance des technologies connectives Infonuagique et conformité Dejero à CBC Radio Canada Élections et technologies Flux de travail en mode fichier Phase II Le deuxième écran de Power Politics Le tableau Perceptive Pixel à CBC Radio Canada Scoop Collaborateurs SYNC numéro 5 2013 Audio fil Régie de production automatisée du CDI Flux de travail en mode fichier pour la collecte de nouvelles en HD Spécial numérique Le nuage privé Tournants Vidéoconférence HD à CBC Radio Canada Note éditoriale Fred Mattocks Note éditoriale Paul Jané Contributeurs SYNC Numéro 6 2014 Note éditoriale Fred Mattocks Éditorial de Sync Une solution centralisée d alertes au public pour les réseaux radio de CBC Radio Canada Spécial numérique ElectR Flux de travail en mode fichier Phase III Google Earth comme outil d ingénierie de la transmission TI libre service Le lieu de travail mobile Gestion des actifs médias pour harmoniser notre monde numérique Collaborateurs LinkedIn Facebook Twitter Imprimer Courriel Système de gestion et de préparation de rapports de dépenses de télécommunication Collaborateurs de cet article Alie McCormack Première conceptrice de systèmes Jean Pierre Bédard Directeur Téléphonie et Communications unifiées Services technologiques aux médias CBC Radio Canada Le Système de gestion et de préparation de rapports de dépenses de télécommunications SGPRDT est un projet de grande envergure à CBC Radio Canada sous l égide du Conseil stratégique des technologies CST il couvre la totalité du cycle de vie de tous les appareils mobiles de CBC Radio Canada et prévoit la mise en œuvre de deux systèmes distincts un système de gestion des dépenses de télécommunication GDT un système de gestion des appareils mobiles GAM Le SGPRDT vise à donner une réponse transparente à ces questions clés Quels employés de la Société utilisent des appareils mobiles Quels types d appareils mobiles utilisent ils De quelle façon les emploient ils Les réponses à ces questions nous permettent de déterminer les raisons pour lesquelles nous payons les services auxquels nous sommes abonnés et de vérifier si nous dépensons à bon escient les fonds publics accordés à CBC Radio Canada Parmi les entreprises ayant répondu à la demande de propositions DP publiée il y a environ un an par les Télécommunications les Services technologiques aux médias et les Technologies de l information Tangoe 1 a proposé la solution qui répond le mieux aux besoins de la Société et qui s inscrit dans sa stratégie de transition vers les solutions axées sur l infonuagique Tangoe fournit des logiciels sous forme de service modèle SaaS par conséquent aucun achat d équipement n est requis puisque la Société loue les services de Tangoe selon un tarif par mois et par utilisateur Figure 1 Les défis les solutions et les avantages du SGPRDT Gestion des dépenses de télécommunication Avant la mise en œuvre du SGPRDT il était impossible pour les employés de la Société de connaître avec précision le coût mensuel de l utilisation de leur appareil mobile À l heure actuelle CBC Radio Canada compte environ 9 000 employés et 6 500 appareils mobiles dont la plupart sont assortis d un abonnement au service de Bell Mobilité et environ 500 se répartissent entre Rogers et Telus Sept employés sur dix ont un téléphone cellulaire mais les coûts qui y sont associés n étaient pas clairement communiqués et par conséquent on accordait peu d attention à leur consommation Dans le marché de la téléphonie cellulaire les coûts évoluent très rapidement Lorsque nous avons lancé une DP pour des services de téléphonie cellulaire en 2008 Bell

    Original URL path: http://www.cbc.radio-canada.ca/fr/rendre-des-comptes-aux-canadiens/sync/sync-numero-3-2013/systeme-de-gestion-et-de-preparation-de-rapports/ (2016-02-06)
    Open archived version from archive



  • Radio-Canada Est du Québec
    mesures sur le terrain Considérations techniques pour la réception de la télévision numérique Du courriel à la collaboration Communications unifiées Système de gestion et de préparation de rapports de dépenses de télécommunication Radio Canada Est du Québec La sécurité dans le paysage de l information numérique d aujourd hui Éditorial Fred Mattocks SYNC Paul Jané Éditorial SYNC Paul Jané Leadership visionnaire La tempête parfaite du changement SYNC numéro 4 2013 Éditorial Fred Mattocks Éditorial Paul Jané La puissance des technologies connectives Infonuagique et conformité Dejero à CBC Radio Canada Élections et technologies Flux de travail en mode fichier Phase II Le deuxième écran de Power Politics Le tableau Perceptive Pixel à CBC Radio Canada Scoop Collaborateurs SYNC numéro 5 2013 Audio fil Régie de production automatisée du CDI Flux de travail en mode fichier pour la collecte de nouvelles en HD Spécial numérique Le nuage privé Tournants Vidéoconférence HD à CBC Radio Canada Note éditoriale Fred Mattocks Note éditoriale Paul Jané Contributeurs SYNC Numéro 6 2014 Note éditoriale Fred Mattocks Éditorial de Sync Une solution centralisée d alertes au public pour les réseaux radio de CBC Radio Canada Spécial numérique ElectR Flux de travail en mode fichier Phase III Google Earth comme outil d ingénierie de la transmission TI libre service Le lieu de travail mobile Gestion des actifs médias pour harmoniser notre monde numérique Collaborateurs LinkedIn Facebook Twitter Imprimer Courriel Radio Canada Est du Québec Article Contributors François Legrand Premier chef de projet au sein de l Unité de transformation des Services françaisCBC Radio Canada Helène Michaud Chef Soutien des médias Projets spéciaux Jonathan Jobin Concepteur de systèmes au sein de l Ingénierie médias Ces dernières années une série de nouvelles initiatives technologiques ont été mises en œuvre sous l égide du Conseil stratégique des technologies CST de CBC Radio Canada afin de munir la Société des outils nécessaires pour rehausser considérablement la qualité et la pertinence de sa couverture des nouvelles locales 1 et de sa programmation en particulier dans les régions éloignées de ses grands centres de production Parmi ces initiatives technologiques figure le Réseau convergent de nouvelle génération RCNG de CBC Radio Canada 2 Nous exposerons dans le présent article comment le RCNG le travail en mode fichiers 3 et d autres outils révolutionnaires ont permis à la Société de relier ses stations de télévision et de radio régionales dans l Est du Québec et de centraliser la collecte de l information et les activités de production locale dans le contexte de Radio Canada Est du Québec Le défi Figure 1 Stations et bureaux journalistiques de CBC Radio Canada dans l Est du Québec Comme dans bien des cas l étalement géographique qui caractérise le Canada et la distance représentent un défi particulier surtout lorsqu il s agit d améliorer la couverture des nouvelles locales et la programmation dans les régions éloignées de manière efficace et économique Dans le cas présent les défis étaient nombreux nous voulions établir dans l Est du Québec les installations de production nécessaires pour gérer le contenu créé dans un groupe de stations régionales fournir à ces stations un centre d archivage du contenu qu elles créent ainsi que les outils nécessaires pour diffuser ce contenu y accéder et le post produire immédiatement et enfin entre autres possibilités de programmation et de production de contenu permettre de produire l intégrité des bulletins locaux dans l Est du Québec et non plus à Québec où se trouvait le centre le plus proche muni des installations appropriées pour accomplir cette tâche Radio Canada Est du Québec réunit l ensemble des stations et des bureaux journalistiques dans l Est du Québec autour d une infrastructure commune une remarquable réussite compte tenu de la situation géographique des bureaux journalistiques de Baie Comeau à 92 km de Rimouski de Carleton sur Mer à 176 km de Rimouski et de Gaspé à 300 km de Rimouski ainsi que des stations de Matane à 86 km de Rimouski de Rimouski à 273 km de Québec et de Sept Îles à 250 km de Rimouski Avec les anciennes infrastructures et les anciens processus de la Société les échéances et la distance rendaient soit impossible soit extrêmement coûteuse la livraison du matériel de ces stations à temps pour le bulletin de nouvelles locales produit chaque soir à Québec puisque le transfert du contenu exigeait la location d une liaison satellite en plus d une série d appels téléphoniques afin de coordonner les opérations avec la station de Québec et de s assurer qu une personne était disponible pour recevoir et enregistrer le signal satellite Dans le cas du contenu moins prioritaire la méthode la plus économique consistait à envoyer une vidéocassette par autobus à Québec le contenu était alors livré à la merci de divers facteurs externes tels que les conditions météorologiques l heure à laquelle la nouvelle était annoncée et d autres facteurs plus banaux comme la circulation routière ou l horaire d autobus Évidemment ces conditions causaient de sérieux problèmes dans le cas du contenu d information urgente Pour ajouter à la confusion inhérente à ces anciennes méthodes CBC Radio Canada louait des liaisons vidéo unidirectionnelles de Carleton sur Mer et de Gaspé à Matane et de Baie Comeau à Sept Îles qui permettaient à ces stations d envoyer du contenu à Québec mais pas d en recevoir par conséquent le transfert de contenu à partir de Québec était assuré au moyen du transport de cassettes d une ville à l autre La solution La création du RCNG de CBC Radio Canada est essentiellement motivée par le besoin d avoir un accès immédiat au contenu créé par les journalistes et les équipes de production et de le distribuer facilement dans l ensemble de la Société même dans les régions les plus éloignées Le RCNG reliant les établissements cités plus haut a rendu possible la production quotidienne de bulletins de nouvelles télévisés par la Maison de Radio Canada de l Est du Québec Figure 2 Maison de Radio Canada

    Original URL path: http://www.cbc.radio-canada.ca/fr/rendre-des-comptes-aux-canadiens/sync/sync-numero-3-2013/radio-canada-est-du-quebec/ (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • La sécurité dans le paysage de l’information numérique d’aujourd’hui
    1 3 12 Concours et jeux de hasard 1 3 13 Publicité pour les boissons alcoolisées 1 3 14 Accès à la propriété de l annonceur 1 3 15 Limites sur la publicité 1 3 16 Règlements provinciaux Publicité d intérêt public 1 4 Publicité d intérêt public Temps gratuit accordé aux partis politiques Rapports et plans des langues officielles Politiques institutionnelles Services juridiques 2 4 1 Les services juridiques 2 4 2 Poursuites Secrétariat général 2 9 1 Gestion des documents et de l information 2 9 2 Protection des renseignements personnels et de la confidentialité 2 9 3 Délégation du pouvoir de signature Politique 2 9 4 2 9 5 Politique sur l accès à l information Protection des renseignements personnels Les normes de la protection des renseignements personnels 2 9 6 Gestion des courriels 2 9 7 Politique sur la classification des documents Communications 2 1 1 Communications Technologies de l information 2 5 1 Utilisation des biens technologiques Ressources humaines 2 2 1 Dotation en personnel 2 2 2 Équité en matière d emploi 2 2 3 Conflits d intérêts et questions de déontologie 2 2 4 Rémunération 2 2 10 Mesures disciplinaires Politique 2 2 11 2 2 13 Réinstallation 2 2 14 Langues officielles 2 2 15 Non discrimination et harcèlement 2 2 16 Santé sécurité et environnement 2 2 17 Activités politiques 2 2 19 Relations industrielles 2 2 20 Non discrimination et obligation de prendre des mesures d adaptation 2 2 21 Code de conduite 2 2 22 Prévention de la violence dans le lieu de travail Finances et administration 2 3 2 Immobilisations 2 3 3 Contrats de location acquisition 2 3 4 Fonds de caisse 2 3 5 Contrôle des chèques 2 3 6 Approvisionnement 2 3 7 Crédit et recouvrement 2 3 8 Délégation des pouvoirs financiers 2 3 11 Fraude et vol 2 3 14 Améliorations locatives 2 3 15 Les coûts de la main d œuvre et des installations internes 2 3 17 Gestion du risque de change 2 3 18 Paiement des commissions sur les ventes et primes spéciales 2 3 20 Contrats échanges 2 3 21 Inscription et déclaration des recettes 2 3 22 Utilisation partagée des terrains et installations d émetteurs 2 3 24 Stocks d émissions de télévision inscription et évaluation 2 3 28 Contrats d entrepreneur indépendant 2 3 29 Gestion des placements 2 3 30 Gestion du parc automobile 2 3 31 Assurances Biens et Responsabilité Civile 2 3 32 Gestion des risques Services immobiliers 2 11 1 Stationnement 2 11 2 Travaux de construction et travaux locatifs 2 11 3 Location de locaux dans les cas où CBC Radio Canada est locataire 2 11 4 Location de locaux dans les cas où CBC Radio Canada est propriétaire Politique sur le programme de continuité des activités Politique sur le paiement et le remboursement des dépenses des employés Politique sur la comptabilité et l information financière Politique de capitalisation du régime de retraite de CBC Radio Canada Politique sur les congés Politique sur l apprentissage et le développement et la gestion du rendement Règlements administratifs Conditions d utilisation Espace numérique de Radio Canada Transparence et responsabilisation Accès à l information Documents rendus publics Agendas Verifications Réunion du conseil d administration Dépenses Frais juridiques externes Divers Politiques Retraites Demandes Comment soumettre une demande d accès à l information Bulletin sur la transparence et la responsabilisation Divulgation proactive Frais de déplacement et de représentation Réunions du Conseil d administration Jugements rendus en cour Sources d information externes Renseignements personnels Rapports Info Source Assemblée publique annuelle Édition 2015 Édition 2014 Allocutions Archives vidéos Édition 2013 Présentateurs Questions et réponses Autres ressources Archives vidéo Édition 2012 Présentateurs Questions et réponses Autres ressources Archives vidéo Édition 2011 Édition 2010 Édition 2009 Rapports et plans Rapport de performance environnementale Rapport de performance environnementale 2011 2012 Message du président directeur général Responsabilité de gérance Bulletin environnemental Impact et rapports Prévention Formation et mobilisation Prix et distinctions Rapport de performance environnementale 2012 2013 Message du président directeur général Bulletin environnemental Sous les projecteurs verts Impact et rapports Prévention Équipe environnementale Rapport de performance environnementale 2013 2014 Message du président Bulletin environnemental Pleins feux sur l écologie Impact et rapports Prevention Équipe environnementale Rapport de performance environnementale 2014 2015 Message du président Bulletin environnemental Pleins feux sur l écologie Impact et rapports Équipe environnementale Sommaire du Plan d entreprise Rapports financiers Rapports Trimestriels Archives rapport annuel Archives rapports trimestriels Données supplémentaires sur la mise en œuvre du Budget 2012 Régime de retraite Présentations CRTC présentations Rapports annuel d utilisation des fonds du FAPL Rapports du vérificateur général Rapports sur l équité Rapports et plans concernant les Langues officielles La pleine valeur de la radiodiffusion Mesurer notre rendement Langues officielles Équité en emploi Normes technologiques SYNC la revue technologique SYNC numéro 1 2012 Note de Paul Jané Note de Dany Harrison Les services en nuage Le rôle essentiel des TI dans l adoption des technologies émergentes L avantage numérique au service de la couverture locale Le référencement démystifié Réseau convergent de nouvelle génération RCNG Abandon du service de télévision analogique La fin d une époque pour CBC Radio Canada SYNC numéro 2 2012 Radio Broadcast Data System Programme d optimisation des opérations d impression Veille stratégique Diffusion vidéo en continu à débit adaptatif Flux de travail en mode fichier L équipement de production à distance L éditorial de Dany Harrison Centralisation de la Radio Éditorial SYNC SYNC numéro 3 2013 Télévision numérique mobile ATSC M H Essais et mesures sur le terrain Considérations techniques pour la réception de la télévision numérique Du courriel à la collaboration Communications unifiées Système de gestion et de préparation de rapports de dépenses de télécommunication Radio Canada Est du Québec La sécurité dans le paysage de l information numérique d aujourd hui Éditorial Fred Mattocks SYNC Paul Jané Éditorial SYNC Paul Jané Leadership visionnaire La tempête parfaite du changement SYNC numéro 4 2013 Éditorial Fred Mattocks Éditorial Paul Jané La puissance des technologies connectives Infonuagique et conformité Dejero à CBC Radio Canada Élections et technologies Flux de travail en mode fichier Phase II Le deuxième écran de Power Politics Le tableau Perceptive Pixel à CBC Radio Canada Scoop Collaborateurs SYNC numéro 5 2013 Audio fil Régie de production automatisée du CDI Flux de travail en mode fichier pour la collecte de nouvelles en HD Spécial numérique Le nuage privé Tournants Vidéoconférence HD à CBC Radio Canada Note éditoriale Fred Mattocks Note éditoriale Paul Jané Contributeurs SYNC Numéro 6 2014 Note éditoriale Fred Mattocks Éditorial de Sync Une solution centralisée d alertes au public pour les réseaux radio de CBC Radio Canada Spécial numérique ElectR Flux de travail en mode fichier Phase III Google Earth comme outil d ingénierie de la transmission TI libre service Le lieu de travail mobile Gestion des actifs médias pour harmoniser notre monde numérique Collaborateurs LinkedIn Facebook Twitter Imprimer Courriel La sécurité dans le paysage de l information numérique d aujourd hui Collaborateurs de cet article Paul Livi Architecte de sécurité pour le service des Technologies de l information Eric Veysey Premier analyste des systèmes dans l équipe de Gestion de l identité et de l accès Dans le paysage de l information numérique d aujourd hui la société évolue à un rythme sans précédent et exige que l information soit accessible en tout temps en tous lieux et sur pratiquement tous les appareils La sécurité dans cet environnement en changement perpétuel est cruciale en raison des menaces constantes et omniprésentes qui pèsent sur les services d information que nous utilisons régulièrement tant dans le privé qu au travail La sécurité est un inconvénient mais aussi une nécessité fondamentale et assurer la sécurité efficace exige du temps de la discipline et de l argent La sécurité est un sujet qui a pris de l importance depuis une dizaine d années en raison du nombre croissant d intrusions majeures dans différents domaines d utilisation professionnelle et personnelle Cela nous a amenés à adopter une nouvelle manière de conduire nos activités qui nous oblige non seulement à livrer de nouvelles technologies et de nouveaux produits mais aussi à nous assurer que cela se fait en toute sécurité Le service des Technologies de l information de CBC Radio Canada est par conséquent en train d élaborer et de déployer un programme de gestion des risques liés à la sécurité de l information afin de répondre aux préoccupations qui existent en matière de sécurité dans le paysage informatique d aujourd hui Nous en apprendrons plus à ce sujet dans un futur proche Du fait de sa nature unique la radiodiffusion en soi ne nécessite peut être pas tous les protocoles de sécurité rigoureux et restrictifs d une institution financière cependant nous devons poursuivre nos efforts pour protéger nos actifs d information média et institutionnelle ainsi que le contenu que nous rendons disponible sur des sites Internet ouverts au public Cette responsabilité s étend également aux domaines technologiques comme l infonuagique les plateformes de réseaux sociaux ou collaboratifs ou les services mobiles pour lesquels les connexions Wi Fi publiques et des initiatives comme Apportez votre propre appareil 1 deviennent non seulement plus communes mais bien la norme Principes de la sécurité de l information Les principes de la sécurité de l information décrits dans la courte liste ci dessous sont les concepts généraux qui doivent être pris en considération en vue de sauvegarder les actifs d information de CBC Radio Canada Ces principes sont bien reconnus dans l industrie de la sécurité et ont été adaptés au domaine de la radiodiffusion Accès partagé au contenu média Le partage de contenu média électronique est une conséquence naturelle du mandat des radiodiffuseurs qui consiste à diffuser de l information Une politique de sécurité efficace doit viser cet objectif de façon transparente afin de s assurer qu elle ne nuit pas au processus créatif tout en maintenant la sécurité requise Le but consiste à mettre en place des politiques et des procédures qui amélioreront la sécurité afin qu elle réponde aux normes de l industrie pour prévenir les intrusions tout en essayant de conserver un environnement souple et fonctionnel Habituellement c est un exercice d équilibre assez délicat Accès contrôlé Étant donné que tout le contenu média est composé essentiellement de données des contrôles d accès doivent être en place pour gérer les six questions de base qui quoi où quand et comment en matière d accès qui peut avoir accès aux données ce qu il est permis d en faire où les données peuvent être hébergées et où l utilisateur doit être pour y avoir accès quand on peut avoir accès aux données et comment sous quels formats on peut y accéder et ce afin de protéger les données de toute modification ou communication non autorisée L accès aux ressources documentaires ne devrait être accordé qu après obtention d une autorisation et au cas par cas et il devrait offrir les droits d accès minimum requis pour qu un employé puisse s acquitter de ses tâches Contenu institutionnel et média actifs stratégiques de valeur de CBC Radio Canada Les systèmes de données institutionnelles et médias doivent être conçus gérés et protégés dans une mesure proportionnelle à la nature critique de l information qu ils contiennent Les responsables du contenu institutionnel et média doivent s assurer qu ils classent adéquatement ce contenu pour ce qui est de la confidentialité de l intégrité et de la disponibilité des données Cela est essentiel pour éviter la protection excessive ou insuffisante de l information Adopter une approche axée sur le risque Le risque doit être le critère déterminant du niveau approprié de contrôle pour la protection de l information Chaque initiative et unité opérationnelle devrait déterminer ses principaux risques liés à la sécurité évaluer leur probabilité et proposer un plan de traitement des risques qui tient compte de la tolérance au risque de CBC Radio Canada Approche globale et en profondeur de la sécurité de l information Le contenu institutionnel et média circule sous diverses formes électronique papier ou verbale dans tous les secteurs de l organisation Il importe d adopter une approche globale de la sécurité de l information afin d assurer une protection appropriée pour tous ces formats dans une grande variété de réseaux et de systèmes avec différentes couches de protection c est à dire une défense en profondeur Avec la défense en profondeur la sécurité de l information comporte de multiples couches de barrières qu un intrus doit franchir dans le but de compromettre les ressources Approche intégrée de la sécurité de l information tout au long du cycle de vie Bien que la nature critique et confidentielle de l information puisse varier avec le temps les données et le contenu média conservent toujours leur valeur pour l organisation C est pourquoi il est primordial de toujours tenir compte de la sécurité de l information et de la gestion des risques dans le cadre de la conception des tests de la mise en œuvre de l opérationnalisation de la maintenance des systèmes institutionnels et médias ainsi que de la réutilisation et de l aliénation des actifs d information et de leurs éléments technologiques connexes Le facteur humain et la sécurité de l information Bien que la technologie joue un rôle essentiel dans la protection des actifs institutionnels et médias en fonction des principes énoncés ci dessus le facteur humain dans la sécurité de l information est souvent considéré comme le point le plus faible de tout système de sécurité Les utilisateurs ne sont pas nécessairement conscients des risques liés à la communication ou à la divulgation d information liée à la sécurité Plutôt que de leur reprocher leurs indiscrétions nous devrions chercher à mieux comprendre leurs rôles ainsi que les pressions que les exigences de sécurité exercent sur eux et ce afin de nous aider à concevoir de meilleurs politiques procédures programmes et systèmes Un programme de sensibilisation à la sécurité est crucial pour apprendre aux utilisateurs l importance de la sécurité de l information et des risques en la matière en leur fournissant des stratégies qu ils peuvent utiliser tant du point de vue personnel que professionnel Cependant dans certains cas un programme de sensibilisation à la sécurité peut créer de la confusion trop d information étant fournie à l utilisateur en même temps Une autre approche consisterait à communiquer l information de sensibilisation à la sécurité à plus petites doses et plus fréquemment par exemple sous la forme de l astuce du jour Voici quelques exemples d astuces du jour qui pourraient faire partie d un programme de sensibilisation à la sécurité Ne donnez jamais vos données d authentification et méfiez vous si quelqu un vous les demande même s il s agit de votre propre centre d assistance ou service technologique Quand vous utilisez un réseau Wi Fi public abstenez vous toujours d envoyer ou de recevoir de l information personnelle Signalez toujours et immédiatement la perte ou le vol de votre appareil portable tablette ou téléphone intelligent à notre centre d assistance ou au service des TI Méfiez vous toujours des liens ou des pièces jointes dans votre courriel et dans les médias sociaux qui proviennent de sources inconnues ou même connues Si vous avez le moindre doute supprimez le message immédiatement sans l ouvrir Ne tardez pas à signaler tout incident de sécurité à votre centre d assistance ou aux TI Les incidents de ce type peuvent par exemple comprendre la communication par erreur de vos données d authentification à un tiers ou encore le fait d avoir vu un employé exporter d importantes quantités de données sur un support de stockage secondaire une clé USB ou un disque dur externe ou vers des imprimantes Abstenez vous d utiliser le même mot de passe pour vos systèmes personnels et ceux du travail Quittez les applications dont l accès est contrôlé ou verrouillez votre appareil quand vous quittez votre lieu de travail Ne laissez jamais votre ordinateur portable téléphone intelligent ou tablette sans surveillance dans un endroit public ou dans un bureau non verrouillé Faites attention aux outils de sécurité installés sur votre appareil et assurez vous qu ils sont toujours fonctionnels et à jour Assurez vous que l information que vous fournissez en ligne est toujours codée Vérifiez toujours que les lettres HTTPS sont présentes au début de l adresse URL d un site Web cela indique que le trafic vers ce site Web devrait être codé Les contrôles par mot de passe et le facteur humain Les utilisateurs peuvent ressentir de la frustration quand ils sont obligés de changer leurs mots de passe à intervalles réguliers Trouver un nouveau mot de passe solide qui peut être facilement mémorisé peut parfois s avérer difficile mais cela est essentiel pour protéger en permanence les données et le contenu média de CBC Radio Canada Une nouvelle politique a par conséquent été mise en œuvre pour les mots de passe à CBC Radio Canada afin d accroître la solidité des mots de passe ainsi que la sécurité générale de tous nos systèmes Tous les mots de passe peuvent être devinés ou déchiffrés ce n est qu une question de temps C est une des raisons pour lesquelles l expiration des mots de passe est cruciale Cela limite le temps dont quelqu un dispose pour deviner ou déterminer un mot de passe et si une personne réussit à l obtenir par des moyens illicites elle sera limitée dans le temps en raison du changement périodique En choisissant des mots de passe sûrs vous pouvez vous assurer que vos systèmes et vos données sont en sécurité et vous accroîtrez la sécurité générale de CBC Radio Canada Une des questions posées le plus fréquemment est la suivante comment rendre mon mot de passe plus sûr Les mots ou caractères de votre mot de passe et sa longueur déterminent le degré de sécurité de votre mot de passe Les mots de passe

    Original URL path: http://www.cbc.radio-canada.ca/fr/rendre-des-comptes-aux-canadiens/sync/sync-numero-3-2013/securite-de-information-numerique/ (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • Éditorial - Fred Mattocks
    gratuit accordé aux partis politiques Rapports et plans des langues officielles Politiques institutionnelles Services juridiques 2 4 1 Les services juridiques 2 4 2 Poursuites Secrétariat général 2 9 1 Gestion des documents et de l information 2 9 2 Protection des renseignements personnels et de la confidentialité 2 9 3 Délégation du pouvoir de signature Politique 2 9 4 2 9 5 Politique sur l accès à l information Protection des renseignements personnels Les normes de la protection des renseignements personnels 2 9 6 Gestion des courriels 2 9 7 Politique sur la classification des documents Communications 2 1 1 Communications Technologies de l information 2 5 1 Utilisation des biens technologiques Ressources humaines 2 2 1 Dotation en personnel 2 2 2 Équité en matière d emploi 2 2 3 Conflits d intérêts et questions de déontologie 2 2 4 Rémunération 2 2 10 Mesures disciplinaires Politique 2 2 11 2 2 13 Réinstallation 2 2 14 Langues officielles 2 2 15 Non discrimination et harcèlement 2 2 16 Santé sécurité et environnement 2 2 17 Activités politiques 2 2 19 Relations industrielles 2 2 20 Non discrimination et obligation de prendre des mesures d adaptation 2 2 21 Code de conduite 2 2 22 Prévention de la violence dans le lieu de travail Finances et administration 2 3 2 Immobilisations 2 3 3 Contrats de location acquisition 2 3 4 Fonds de caisse 2 3 5 Contrôle des chèques 2 3 6 Approvisionnement 2 3 7 Crédit et recouvrement 2 3 8 Délégation des pouvoirs financiers 2 3 11 Fraude et vol 2 3 14 Améliorations locatives 2 3 15 Les coûts de la main d œuvre et des installations internes 2 3 17 Gestion du risque de change 2 3 18 Paiement des commissions sur les ventes et primes spéciales 2 3 20 Contrats échanges 2 3 21 Inscription et déclaration des recettes 2 3 22 Utilisation partagée des terrains et installations d émetteurs 2 3 24 Stocks d émissions de télévision inscription et évaluation 2 3 28 Contrats d entrepreneur indépendant 2 3 29 Gestion des placements 2 3 30 Gestion du parc automobile 2 3 31 Assurances Biens et Responsabilité Civile 2 3 32 Gestion des risques Services immobiliers 2 11 1 Stationnement 2 11 2 Travaux de construction et travaux locatifs 2 11 3 Location de locaux dans les cas où CBC Radio Canada est locataire 2 11 4 Location de locaux dans les cas où CBC Radio Canada est propriétaire Politique sur le programme de continuité des activités Politique sur le paiement et le remboursement des dépenses des employés Politique sur la comptabilité et l information financière Politique de capitalisation du régime de retraite de CBC Radio Canada Politique sur les congés Politique sur l apprentissage et le développement et la gestion du rendement Règlements administratifs Conditions d utilisation Espace numérique de Radio Canada Transparence et responsabilisation Accès à l information Documents rendus publics Agendas Verifications Réunion du conseil d administration Dépenses

    Original URL path: http://www.cbc.radio-canada.ca/fr/rendre-des-comptes-aux-canadiens/sync/sync-numero-3-2013/editorial-fred-mattocks/ (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • Éditorial SYNC - Paul Jané
    2 9 2 Protection des renseignements personnels et de la confidentialité 2 9 3 Délégation du pouvoir de signature Politique 2 9 4 2 9 5 Politique sur l accès à l information Protection des renseignements personnels Les normes de la protection des renseignements personnels 2 9 6 Gestion des courriels 2 9 7 Politique sur la classification des documents Communications 2 1 1 Communications Technologies de l information 2 5 1 Utilisation des biens technologiques Ressources humaines 2 2 1 Dotation en personnel 2 2 2 Équité en matière d emploi 2 2 3 Conflits d intérêts et questions de déontologie 2 2 4 Rémunération 2 2 10 Mesures disciplinaires Politique 2 2 11 2 2 13 Réinstallation 2 2 14 Langues officielles 2 2 15 Non discrimination et harcèlement 2 2 16 Santé sécurité et environnement 2 2 17 Activités politiques 2 2 19 Relations industrielles 2 2 20 Non discrimination et obligation de prendre des mesures d adaptation 2 2 21 Code de conduite 2 2 22 Prévention de la violence dans le lieu de travail Finances et administration 2 3 2 Immobilisations 2 3 3 Contrats de location acquisition 2 3 4 Fonds de caisse 2 3 5 Contrôle des chèques 2 3 6 Approvisionnement 2 3 7 Crédit et recouvrement 2 3 8 Délégation des pouvoirs financiers 2 3 11 Fraude et vol 2 3 14 Améliorations locatives 2 3 15 Les coûts de la main d œuvre et des installations internes 2 3 17 Gestion du risque de change 2 3 18 Paiement des commissions sur les ventes et primes spéciales 2 3 20 Contrats échanges 2 3 21 Inscription et déclaration des recettes 2 3 22 Utilisation partagée des terrains et installations d émetteurs 2 3 24 Stocks d émissions de télévision inscription et évaluation 2 3 28 Contrats d entrepreneur indépendant 2 3 29 Gestion des placements 2 3 30 Gestion du parc automobile 2 3 31 Assurances Biens et Responsabilité Civile 2 3 32 Gestion des risques Services immobiliers 2 11 1 Stationnement 2 11 2 Travaux de construction et travaux locatifs 2 11 3 Location de locaux dans les cas où CBC Radio Canada est locataire 2 11 4 Location de locaux dans les cas où CBC Radio Canada est propriétaire Politique sur le programme de continuité des activités Politique sur le paiement et le remboursement des dépenses des employés Politique sur la comptabilité et l information financière Politique de capitalisation du régime de retraite de CBC Radio Canada Politique sur les congés Politique sur l apprentissage et le développement et la gestion du rendement Règlements administratifs Conditions d utilisation Espace numérique de Radio Canada Transparence et responsabilisation Accès à l information Documents rendus publics Agendas Verifications Réunion du conseil d administration Dépenses Frais juridiques externes Divers Politiques Retraites Demandes Comment soumettre une demande d accès à l information Bulletin sur la transparence et la responsabilisation Divulgation proactive Frais de déplacement et de représentation Réunions du Conseil d administration Jugements

    Original URL path: http://www.cbc.radio-canada.ca/fr/rendre-des-comptes-aux-canadiens/sync/sync-numero-3-2013/editorial-sync-paul-jane/ (2016-02-06)
    Open archived version from archive

  • Leadership visionnaire - « La tempête parfaite » du changement
    des langues officielles Politiques institutionnelles Services juridiques 2 4 1 Les services juridiques 2 4 2 Poursuites Secrétariat général 2 9 1 Gestion des documents et de l information 2 9 2 Protection des renseignements personnels et de la confidentialité 2 9 3 Délégation du pouvoir de signature Politique 2 9 4 2 9 5 Politique sur l accès à l information Protection des renseignements personnels Les normes de la protection des renseignements personnels 2 9 6 Gestion des courriels 2 9 7 Politique sur la classification des documents Communications 2 1 1 Communications Technologies de l information 2 5 1 Utilisation des biens technologiques Ressources humaines 2 2 1 Dotation en personnel 2 2 2 Équité en matière d emploi 2 2 3 Conflits d intérêts et questions de déontologie 2 2 4 Rémunération 2 2 10 Mesures disciplinaires Politique 2 2 11 2 2 13 Réinstallation 2 2 14 Langues officielles 2 2 15 Non discrimination et harcèlement 2 2 16 Santé sécurité et environnement 2 2 17 Activités politiques 2 2 19 Relations industrielles 2 2 20 Non discrimination et obligation de prendre des mesures d adaptation 2 2 21 Code de conduite 2 2 22 Prévention de la violence dans le lieu de travail Finances et administration 2 3 2 Immobilisations 2 3 3 Contrats de location acquisition 2 3 4 Fonds de caisse 2 3 5 Contrôle des chèques 2 3 6 Approvisionnement 2 3 7 Crédit et recouvrement 2 3 8 Délégation des pouvoirs financiers 2 3 11 Fraude et vol 2 3 14 Améliorations locatives 2 3 15 Les coûts de la main d œuvre et des installations internes 2 3 17 Gestion du risque de change 2 3 18 Paiement des commissions sur les ventes et primes spéciales 2 3 20 Contrats échanges 2 3 21 Inscription et déclaration des recettes 2 3 22 Utilisation partagée des terrains et installations d émetteurs 2 3 24 Stocks d émissions de télévision inscription et évaluation 2 3 28 Contrats d entrepreneur indépendant 2 3 29 Gestion des placements 2 3 30 Gestion du parc automobile 2 3 31 Assurances Biens et Responsabilité Civile 2 3 32 Gestion des risques Services immobiliers 2 11 1 Stationnement 2 11 2 Travaux de construction et travaux locatifs 2 11 3 Location de locaux dans les cas où CBC Radio Canada est locataire 2 11 4 Location de locaux dans les cas où CBC Radio Canada est propriétaire Politique sur le programme de continuité des activités Politique sur le paiement et le remboursement des dépenses des employés Politique sur la comptabilité et l information financière Politique de capitalisation du régime de retraite de CBC Radio Canada Politique sur les congés Politique sur l apprentissage et le développement et la gestion du rendement Règlements administratifs Conditions d utilisation Espace numérique de Radio Canada Transparence et responsabilisation Accès à l information Documents rendus publics Agendas Verifications Réunion du conseil d administration Dépenses Frais juridiques externes Divers Politiques Retraites Demandes Comment soumettre une demande d accès à l information Bulletin sur la transparence et la responsabilisation Divulgation proactive Frais de déplacement et de représentation Réunions du Conseil d administration Jugements rendus en cour Sources d information externes Renseignements personnels Rapports Info Source Assemblée publique annuelle Édition 2015 Édition 2014 Allocutions Archives vidéos Édition 2013 Présentateurs Questions et réponses Autres ressources Archives vidéo Édition 2012 Présentateurs Questions et réponses Autres ressources Archives vidéo Édition 2011 Édition 2010 Édition 2009 Rapports et plans Rapport de performance environnementale Rapport de performance environnementale 2011 2012 Message du président directeur général Responsabilité de gérance Bulletin environnemental Impact et rapports Prévention Formation et mobilisation Prix et distinctions Rapport de performance environnementale 2012 2013 Message du président directeur général Bulletin environnemental Sous les projecteurs verts Impact et rapports Prévention Équipe environnementale Rapport de performance environnementale 2013 2014 Message du président Bulletin environnemental Pleins feux sur l écologie Impact et rapports Prevention Équipe environnementale Rapport de performance environnementale 2014 2015 Message du président Bulletin environnemental Pleins feux sur l écologie Impact et rapports Équipe environnementale Sommaire du Plan d entreprise Rapports financiers Rapports Trimestriels Archives rapport annuel Archives rapports trimestriels Données supplémentaires sur la mise en œuvre du Budget 2012 Régime de retraite Présentations CRTC présentations Rapports annuel d utilisation des fonds du FAPL Rapports du vérificateur général Rapports sur l équité Rapports et plans concernant les Langues officielles La pleine valeur de la radiodiffusion Mesurer notre rendement Langues officielles Équité en emploi Normes technologiques SYNC la revue technologique SYNC numéro 1 2012 Note de Paul Jané Note de Dany Harrison Les services en nuage Le rôle essentiel des TI dans l adoption des technologies émergentes L avantage numérique au service de la couverture locale Le référencement démystifié Réseau convergent de nouvelle génération RCNG Abandon du service de télévision analogique La fin d une époque pour CBC Radio Canada SYNC numéro 2 2012 Radio Broadcast Data System Programme d optimisation des opérations d impression Veille stratégique Diffusion vidéo en continu à débit adaptatif Flux de travail en mode fichier L équipement de production à distance L éditorial de Dany Harrison Centralisation de la Radio Éditorial SYNC SYNC numéro 3 2013 Télévision numérique mobile ATSC M H Essais et mesures sur le terrain Considérations techniques pour la réception de la télévision numérique Du courriel à la collaboration Communications unifiées Système de gestion et de préparation de rapports de dépenses de télécommunication Radio Canada Est du Québec La sécurité dans le paysage de l information numérique d aujourd hui Éditorial Fred Mattocks SYNC Paul Jané Éditorial SYNC Paul Jané Leadership visionnaire La tempête parfaite du changement SYNC numéro 4 2013 Éditorial Fred Mattocks Éditorial Paul Jané La puissance des technologies connectives Infonuagique et conformité Dejero à CBC Radio Canada Élections et technologies Flux de travail en mode fichier Phase II Le deuxième écran de Power Politics Le tableau Perceptive Pixel à CBC Radio Canada Scoop Collaborateurs SYNC numéro 5 2013 Audio fil Régie de production automatisée du CDI Flux de travail

    Original URL path: http://www.cbc.radio-canada.ca/fr/rendre-des-comptes-aux-canadiens/sync/sync-numero-3-2013/leadership-visionnaire-la-tempete-parfaite-du-changement/ (2016-02-06)
    Open archived version from archive



  •